Coopération n°13 24 mar 2020
Coopération n°13 24 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de 24 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,9 Mo

  • Dans ce numéro : renforcer son immunité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
« En 2016,quand mon poste aété créé, le fait maison en était encore àses débuts », explique Iolanda Cristina Monteiro. La valeur ajoutée du fait maison Spécialistedufait maison proposé dans les magasins Coop de Suisse romande, Iolanda Cristina Monteiroest une femme de conviction au parcours atypique.Rencontre. TEXTE SOPHIE DÜRRENMATT PHOTO NICOLASDENEVE Impressum : Coop, région Suisse romande, CP 518,ch. du Chêne 5, 1020 Renens 1 ; 021 6334111 ; info-sr@coop.ch ; Rédaction : CécileCauderay (resp.) 48 Coopération N°13 du 24 mars 2020 11/12/13/14/15
11/12/13/14/15 Sa passion ? Les gens. Son créneau ? Les produits authentiques. Son moteur ? Transmettre leplaisir et la satisfaction des choses bienfaites. Iolanda Cristina Monteiroest de ces femmes àlafoisdiscrètes, tenaces et pétillantes. En prenant les rênes du conveniencepourles magasins Coop de Suisse romande en 2016, la professionnelle s’est attelée àune tâche colossale : celle de proposer àlaclientèle desproduits frais maison fabriqués sur place dans des laboratoirestraiteur. Une volonté àtoute épreuve Pourtant,rien–ou presque –neprédestinait Iolanda Cristina àdetelles responsabilités. « Je suis arrivée enSuisse en 1999 avec mon fils de 8mois. Je suis originaire duPortugal etj’aiété une très jeune maman. J’avais 19 ans. » Un petit boulot àlaplonge dans les cuisines d’un hôtel-restaurant lui a permis d’apprendre le français. « Ça m’a pris une année. Quand j’ai commencé àme débrouiller, jesuis passée au service pour ensuite prendre laresponsabilité dumatin, del’encaissement des chambres et des petits-déjeuners. J’ai beaucoup appris là-bas pendant cinq ans. » En 2005, la jeune femme intègre le restaurant Coop de Payerne, pour devenir ensuite gérante de celui de Matran Centrehuit années plus tard et décrocher ses patentes pour les cantons de Fribourg etVaud. C’est ensuite comme adjointe-gérante qu’elle intègre un magasin Coop dans lecanton de Genève. « Durant une année, j’aiappris les processus des points de vente qui sont très différents de ceux des restaurants. C’était une belle expérience. » En 2016, un poste deformatrice en convenience se crée àl’interne. « Coop recherchait un profil issudelarestauration avec un sens du contact et du partage. Il yavait du boulot. » Immersion dans les magasins, analyse des besoins, implantation d’un laboratoire, équipements nécessaires, optimisation des processus : aujourd’hui rien ne manque dès que l’on aborde le thème du fait maison chezCoop. L’authenticité en héritage Mais alors d’où vient cet intérêt pour la cuisine et les produits frais ? « Très jeune, jesurveillais les casseroles àla maison. Al’âge de 11 ans, j’ai préparé des spaghettis au pouletpourune quinzaine de personnes. Ce jour-là tout le monde faisait les vendanges. Il fallait cuisiner, jemesuis lancée. Mamère me parleencoredeces fameux spaghettis ! » Une enfance dans un petit village rural, une alimentation au rythme des saisons, la jeune femme agardé ce goût des bonnes choses issues duterroir. « Vous savez, il n’yavait pasdetomates chez nous ACTUEL RÉGION àNoël. On cuisinait en fonction dece quelejardin donnait. » Une reconnaissance exprimée Un amour des gens, un souci dutravail bien fait, une envie viscérale de transmettreune bonne humeur dans chaque geste accompli, notre interlocutrice remet constamment le travail sur le métier. Inlassablement. Une énergie positive communicative qui peut parfois soulever des montagnes. « Il faut toujours remercier les équipes, motiver les personnes responsables dufait maison dans les magasins. Ce n’est pas un domaine facile avec beaucoup de normes, que ce soit pour l’assurance qualité, l’hygiène, les interdictions, les obligations, les allergies, etc. » Le terrain avant tout Transmettre des émotions, toucher les gens, les accompagner dans leur travail, les former, les guider pas-à-pas, la professionnelle est une femme de terrain. « J’aime ça. J’ai besoin d’être aucontact descollègues,des clients, d’échanger,de proposer des idées, c’est l’essence même de mon travail et de ma personnalité. » D’autant quedes idées, Iolanda Cristina n’en manque pas. « Chez Coop, onala chancedepouvoir fairedes propositions, d’en débattre, d’être écoutée. Jesuis spécialisée pour les formats spécifiques comme le concept store Fooby de Lausanne, les magasins Sapori d’Italia, Coop to go, lespointsdevente de gares, etc. J’ai cherché,proposé et testéune recette de paninismaisonqui est aujourd’hui dans tous les Sapori de Suisse. » Avec quatre années de recul, le chemin parcouru est immense. « Je suis très reconnaissante envers l’entreprise et les gens avec qui j’ai travaillé. J’ai beaucoup appris, on m’aforméeetmes supérieurs onttoujours reconnumon travail et mon engagement. C’est très précieux. » D’autant quelaprofessionnelle ne cache pas quedenombreuses choses sontencore àcréer et àinventer dans leprêt-àmanger fait maison. « C’est vraimentun secteurd’avenir où toutest possible ! » ○ Coopération N°13 du 24 mars 2020 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 1Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 2-3Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 4-5Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 6-7Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 8-9Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 10-11Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 12-13Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 14-15Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 16-17Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 18-19Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 20-21Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 22-23Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 24-25Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 26-27Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 28-29Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 30-31Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 32-33Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 34-35Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 36-37Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 38-39Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 40-41Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 42-43Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 44-45Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 46-47Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 48-49Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 50-51Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 52-53Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 54-55Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 56-57Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 58-59Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 60-61Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 62-63Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 64-65Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 66-67Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 68-69Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 70-71Coopération numéro 13 24 mar 2020 Page 72