Coopération n°12 17 mar 2020
Coopération n°12 17 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 17 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 22,3 Mo

  • Dans ce numéro : tomber amoureux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Viveleprintemps ! Linge éponge Inhouse, plusieurs coloris au choix, p.ex. linge de toilette, 50 ×100 cm 100% coton. Bougie parfumée dans un pot en verre, plusieursparfums au choix, 3.95. - Coussin décoratif, velours, 45 ×45 cm Existe en vert et en rose. Oreiller Spring, 40× 60 cm Superprix Superprix 39.95 Existe aussi dans les dimensions 50×70 cm, 49.95. Offres valablesdanslalimite desstocksdisponibles. En vente uniquementdanscertainsmagasinsCoopetCoopCity. Superprix 9.95 Drap-housse en jersey Inhouse, p.ex. 90 × 200 cm 100% coton, plusieursdimensions et coloris au choix. 1 7.95 Couverture polaire Inhouse Coral, 150 ×200 cm Plusieurscoloris au choix. Superprix 9.95 Ii Jj, Superprix 17.95 I J. Parure de lit Inhouse Renforcé, motifs papillons, bleus ou fleurs, 160 ×210 cm/65×100 cm Plusieursmodèles au choix, existe aussi dans les dimensions 200 ×210 cm/2×65 ×65 cm, 39.95. Pour moi et pour toi. Superprix 29.95 NF PSE12 20CPf
PHOTO FRESHFOCUS Gaëlle Thalmannlors d’un match contre la Finlande disputé àBienneen avril 2019.LaFribourgeoise adéjà aligné 80 sélections en équipe nationale. ÷ Etes-vous pro àServette ? Non, même si j’ai des défraiements. Par contre, je travaille pour Servette au départementcommunication. Je gère le siteetles réseauxsociaux en allemand. J’entraîne aussi les jeunes gardiennes. Je suis àlafoisjoueuse et employée. C’est cela quimepermetdevivre. Vous êtes àlafois sportived’élite et femme de culture. Quelle est votre formation ? J’ai obtenu un bachelor en histoire et germanistique (langue etlittérature allemandes) àl’UniversitédeFribourgoù j’ai étudié entre 2005 et 2009, en effectuant, parailleurs, un semestre àl’UniversitédePotsdam (Allemagne) en 2008. J’ai ensuite fréquenté, de 2009 à2011, l’Université deHambourg (Allemagne), où j’ai obtenu un master en histoire. A l’origine,j’envisageais d’enseigner au collège, mais le diplôme que j’aidécroché en Allemagne,oùj’étais engagée comme gardienne,n’était pasreconnuenSuisse. Pouvez-vous évoquer votre famille, àlaquelle vous êtes très attachée ? Ma maman est née àTrévise (Vénétie). Elle est venue très jeune en Suisse avec ses parents. Ma grand-mère est originaire dePadoue, mon grand-père de Côme.Quantàmon père, il est Fribourgeois. Ma mèreest enseignante àl’école primaire, mon père informaticien. J’ai grandi àBulle et j’ai une sœur cadette. En quoi votre famille a-t-elle compté dans votre parcours ? Mes parents m’ont toujours soutenue dans mes choix. Il m’ont toujours accordé une grande liberté.J’aipufaire du sport, du foot évidemment mais également dutennis, discipline que j’ai pratiquéejusqu’à 17 ansenparallèle au ballon rond. Ma mère m’amenait souvent en voiture sur les lieux des matchs ou descompétitions de tennis àl’époque où je n’avais pas encore de permis de conduire. En même temps, j’ai pu fairedelamusique, de la guitare notamment. Très jeune, vous êtes partie jouer àl’étranger.Votre famille vous imaginait-elle avec crainte loin d’elle ? Ma mèrecraignait surtoutmon déménagement enItalie après mon expérience en Allemagne. Elle redoutait le choc des cultures. ATorres, en Sardaigne,les gens prennentleurtemps, même si cela fait cliché.Lesimplefaitd’aller àlacommune pour s’enregistrer comme nouvelle habitante est une aventure, alors qu’outre-Rhin tout est huilé. Jesuis de nature perfectionniste etpossède une forte personnalité. La nonchalance méditerranéenne aurait pu faire des étincelles. Au final, elle m’a fait beaucoup de bien, m’aenseigné la patience. Le perfectionnisme est-il une condition pour être gardienne ? Si on veut joueràun haut niveau,ilfaut êtreperfectionniste. C’estd’autantplus vrai devant un butoùles erreurs ne pardonnent pas. On dit souvent que les gardiens sont fous, qu’ils ont tendance àperdre latête. Pour mapart, je pense qu’un bon gardien doit savoir gérer ses émotions, avoiruncalme intérieurpour prendreles bonnes décisions. Que faites-vous hors des terrains ? J’adore lalecture. J’apprécie la compagnie demes proches, de ma famille, de mes amis, car je n’ai pastoujours beaucoup de temps libredansleprivé. Mais ce que l’onfait n’a pas forcément beaucoup d’importance. L’essentiel, c’est avec quionpasse son temps, avec quion va au resto, au ciné,authéâtre,austade comme spectatrice. L’important, c’est d’êtreavecles personnes qu’onapprécie. Comment sera l’après-football ? Pour l’heure, j’ai pour butmajeurd’aller àl’Euro 2021 enAngleterre. Dans ce contexte,leBelgique-Suisse du 14 avril, s’il alieu, constituera un matchclé.Pour le reste, j’aurai35ans en 2021. Je verrai commentjemesentirai surleplanphysique, si j’aurail’envie de continuer. J’ai signé au Servette FC Chênois Féminin également dans l’idée de préparer l’après-football. Je pourrais reprendre l’entraînementdes gardiennes de la première équipe ou m’occuper d’un projet d’académiedes filles àGenève, àl’image de ce quiexistepourles garçons. ○ ID INTERVIEW GAËLLE THALMANN ÇA CONTINUE SUR LEWEB Découvrez des compléments àl’interview de Gaëlle Thalmann, une vidéo des arrêts spectaculaires de la Bulloise,ainsi qu’un éclairagesur la LNA féminine. www.cooperation.ch/interview Coopération N°12 du 17 mars 2020 29 PLUS ONLINE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 1Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 2-3Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 4-5Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 6-7Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 8-9Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 10-11Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 12-13Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 14-15Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 16-17Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 18-19Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 20-21Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 22-23Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 24-25Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 26-27Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 28-29Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 30-31Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 32-33Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 34-35Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 36-37Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 38-39Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 40-41Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 42-43Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 44-45Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 46-47Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 48-49Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 50-51Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 52-53Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 54-55Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 56-57Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 58-59Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 60-61Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 62-63Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 64-65Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 66-67Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 68-69Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 70-71Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 72-73Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 74-75Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 76-77Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 78-79Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 80-81Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 82-83Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 84-85Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 86-87Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 88-89Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 90-91Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 92-93Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 94-95Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 96