Coopération n°12 17 mar 2020
Coopération n°12 17 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 17 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 22,3 Mo

  • Dans ce numéro : tomber amoureux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
INTERVIEW GAËLLE THALMANN « Le footballaforgé mon caractère » Gaëlle Thalmannest l’un des visages les plus connus du football féminin dans notrepays. La gardienne de la Nati nous parledelanaissance d’une passion sportive, du sexisme dans sa discipline et du rôle de sa famille. TEXTE EUGENIO D’ALESSIO PHOTO MAGALI GIRARDIN Elle est l’une des figures de proue du football féminin, un sport enplein essor sous nos cieux : Gaëlle Thalmann(34ans), gardienne de l’équipe de Suisse, possède un joli palmarès. Née àBulle (FR), l’Italo-Helvète ajoué dans les championnats allemand et italien, moissonnantdeuxtitres(en 2009 avec Potsdam en Allemagne et en 2013 avec Torres en Italie). Elle aégalement évolué dans moult clubssuisses (Lucerne,Grasshopper, Bâle notamment). En 2019, Gaëlle Thalmanna signé au Servette FC Chênois Féminin. Elle évoque son parcours à l’heure où les footballeuses helvétiques s’apprêtent àaffronter la Belgiquedans le cadredes qualifications àl’Euro 2021 (ndlr : latenue du match, le 14 avril2020 àLouvain, estincertaine en raison du coronavirus). Dans quelles circonstances avez-vous embrassé le foot ? Petite déjà, j’allais voir jouer mon père quiévoluait avec les seniors. Dès l’école primaire, j’ai commencé àtaper dans le ballon avec les garçons pendant la récréation. On utilisait une balle de tennis et deux bancsenguise de but. Ya-t-il eu un déclic pour ce sport ? Pasvraiment. Tout estarrivénaturellement. Je jouais avec mes copains sans me demander si le football s’adressait aux filles ou aux garçons. Je m’amusais avec mes potes. En fait, c’est surtout l’expérience sociale du partage d’une passion quim’a attirée dans le foot. Très tôt,vous avezadhéré àunclub masculin entraîné par votre papa. En effet. Mon père arepris une équipe de juniors àBulle.J’y ai joué dès l’âgede 9ans jusqu’à 14ans, en attaque puis au but. En 2000,j’airejoint le FC Riaz Féminin(FR), car je ne pouvais plus joueravec les garçons en raison de mon âge. Il fallait un caractère bien trempé pour être fille et footballeuse ? Al’époque, jeressemblais àungarçon, j’avais les cheveux très courts. Je faisais un peugarçon manqué.Mais c’est clair, j’ai subi des railleries. Mes coéquipiers devaient, eux aussi, en subir, avec des rengaines du genre « Vous avez une fille au but, c’est trop facile ». Néanmoins, ce climat aforgé mon caractère, apermis de m’affirmer dans un univers masculin. PLUS ONLINE Le foot féminin connaît un engouement auquel acontribué la Coupe du monde en France en 2019. Le sexisme envers les footballeuses a-t-il reculé pour autant ? Les mœurs changentmaisaveclenteur, en ce sens que des préjugés tenaces restent ancrés dans les mentalités. Par exemple, onévoque davantage lephysiquedes footballeuses queleurs capacités sportives, ce qui relève du sexisme. YannSommer,gardien de la Nati, est lui 26 Coopération N°12 du 17 mars 2020
* sisal. Ir 9 i G. 9 9 9 it. sil 0919.0199.e.. 0 de lit 11 9 1..1 il ? 4 IF.:'9w909*es 4. a ides e  : as a—rsee es à 0, 4 0 I ne ai di le « aees."0 il Sill IF Gaëlle Thalmann–ici sur la pelouse du Stade de Genève –rêve de prendre partàl’Euro 2021, qui aura lieu en Angleterre. « Despréjugés tenacesrestent ancrésdans lesmentalités » aussi loué pour son charme, mais il continue àêtreapprécié avant toutpour sesqualités de portier.Pourles femmes, c’est hélas souvent le contraire. L’équipe féminine américaine atraîné sa fédération en justicepourinégalitédetraitement entre hommes et femmes.Partagez-vous ce combat ? Oui, surtoutdans le contexte des Etats- Unis où lesfootballeuses sont beaucoup plus populaires et ont plus desuccès que leurs collègues masculins (ndlr : les Américaines ont remporté les deux dernières éditions de la Coupe du monde). Le foot féminin génère beaucoup d’argent outre-Atlantique. On peut comprendreque les filles exigentune compensation. En Europe, lefoot féminin n’est pas aussi rentable qu’aux Etats- Unis. Il est donc utopique de revendiquer les mêmes salaires que les hommes. En revanche,jeprivilégierais des salaires équitables. Page 29 Coopération N°12 du 17 mars 2020 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 1Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 2-3Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 4-5Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 6-7Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 8-9Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 10-11Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 12-13Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 14-15Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 16-17Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 18-19Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 20-21Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 22-23Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 24-25Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 26-27Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 28-29Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 30-31Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 32-33Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 34-35Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 36-37Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 38-39Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 40-41Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 42-43Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 44-45Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 46-47Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 48-49Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 50-51Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 52-53Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 54-55Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 56-57Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 58-59Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 60-61Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 62-63Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 64-65Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 66-67Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 68-69Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 70-71Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 72-73Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 74-75Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 76-77Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 78-79Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 80-81Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 82-83Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 84-85Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 86-87Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 88-89Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 90-91Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 92-93Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 94-95Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 96