Coopération n°12 17 mar 2020
Coopération n°12 17 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 17 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 22,3 Mo

  • Dans ce numéro : tomber amoureux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
L’amour en tête Universel, le sentimentamoureuxest aussi beau qu’incontrôlable.Des experts expliquentcequi se passe dans le cerveauquand on est épris de quelqu’un et décryptent les rencontres àl’ère du numérique. Noslecteurs, aussi, livrentleurvision de l’amour. Le cœur qui bat la chamade, l’impression d’avoirdes papillons dans le ventre, l’attention concentrée uniquement sur une personne. Celle dont on est raide dingue. « Que l’on est bête quand on est amoureux. Que l’onest bête, mais comme on est heureux… », chante Thomas Fersen. Pourquoi cet état ? « Peutêtre parce que les pensées concernant TEXTE JOËLLE CHALLANDES l’êtreaimé ‹envahissent› l’espacemental au pointdedonner une prioritéàtoutce quiest liéàcet amour. Notrecerveauest en quelque sorte moins disponible pour des activités qui demandent une attention particulière », répond DavidSander, directeur duCentre interfacultaire en sciences affectives del’Université de Genève. Celui-ci n’est rien de moins que partenaire scientifique del’exposition « De l’amour », àvoir jusqu’à cet été au Palais de la découverte, àParis. Passionnante,celle-ci dévoile un pan de la chimie del’amour. Onydécouvre que « l’engagement dans larelation est favorisé parlalibérationd’ocytocine,qui désactiverait la perception éventuelle de sentiments négatifs de l’autre. » Ilya 16 Coopération N°12 du 17 mars 2020
Les neurosciences décodent une part de la complexité du sentiment amoureux. PLUS ONLINE L’érotisme, composante importante d’une relation. PHOTOS MINA PERRICHON, UNIVERSCIENCE/CAMILLE LEBRIS -TOUTESLES PHOTOS DE CETARTICLE PROVIENNENT DE L’EXPOSITION « DE L’AMOUR » ÀPARIS. aussi une libérationdedopamine (en lien avec la régulation de la sensation de plaisiretdemotivation) et une diminutiondu taux de sérotonine (molécule modérant nos excès…) : « Au début d’une relation amoureuse, les fluctuations de la sécrétion de sérotonine expliquent les alternances de phases d’euphorie etd’optimisme, avec des phases de frustration et de manque. » Anoter que chez les hommes, le taux de testostérone diminue et quechezles femmes, c’est l’inverse. « Le voyage dans le cerveau amoureux est ainsi une surprenante suitededécouvertes plus fascinantes les unes que les autres. Il nous emmène loin de l’idée fausse et dépassée que l’amour est uniquementune émotion ou un phénomène simple et peu évolué », écrit le sexologue Francesco Bianchi-Demicheli, professeur àl’UniversitédeGenève, l’un des auteurs du livreaccompagnantl’exposition. Qui dit enjeu, dit question « Comment savoir sijesuis amoureux ? » C’est la question commençantpar « comment » que les Romands ont leplus souvent posée sur Google l’an dernier. Cela n’étonne pasDavid Sander : « Ce n’est pas ZOOM TOMBER AMOUREUX rien d’êtreamoureux ! Il est important de ne pas setromper. Etles manifestations de l’amour sont multiples, pas toujours faciles àreconnaître. » Lechercheur indiqueque selon la proposition de l’amour commeétant un « syndrome émotionnel », on le reconnaît en percevant chezsoi un « bouquet » d’émotions ressenties àpropos de l’êtreaimé. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’amour se mesure. Pour yparvenir,les chercheurs étudient les émotions liées àl’amour et ce qu’ils appellent « les composantesémotionnelles », surlabase de questionnaires ainsi qu’enlaboratoire. « On mesurepar exemple l’activitédedifférentes régions du cerveau, la réponse du système nerveux sympathique ou la production de certaines hormones dans le sang, indique David Sander. Les données sont susceptibles d’offrir des indications non seulement sur la nature de l’émotion, mais aussi surson intensité. » Il précise en outre que selon la théorie triangulaire de l’amour, une relation amoureuse repose surtoutsur l’intimité (complicité), la passion (intensité du désir) etl’engagement (contribution àla relation) : « L’intensitédeces dimensions Coopération N°12 du 17 mars 2020 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 1Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 2-3Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 4-5Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 6-7Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 8-9Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 10-11Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 12-13Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 14-15Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 16-17Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 18-19Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 20-21Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 22-23Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 24-25Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 26-27Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 28-29Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 30-31Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 32-33Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 34-35Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 36-37Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 38-39Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 40-41Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 42-43Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 44-45Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 46-47Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 48-49Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 50-51Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 52-53Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 54-55Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 56-57Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 58-59Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 60-61Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 62-63Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 64-65Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 66-67Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 68-69Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 70-71Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 72-73Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 74-75Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 76-77Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 78-79Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 80-81Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 82-83Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 84-85Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 86-87Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 88-89Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 90-91Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 92-93Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 94-95Coopération numéro 12 17 mar 2020 Page 96