Coopération n°10S 3 mar 2020
Coopération n°10S 3 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10S de 3 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : Oman, entre sable et océan.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
- ATLANTIQUE CROISIÈRE Sur les traces de ma mère En réalisantmon rêve de traverser l’Atlantique àbordduQueen Mary 2, j’ai aussi refait le voyage entrepris parmamère, 72 ans auparavant. Récit d’une traversée au style100% britannique, entreélégance hors pair et émotion. - TEXTE EVANYDEGGER Une croisière transatlantique s’avère aujourd’hui un paisible voyage d’agrément. Le navirearrivera tranquillement àNew York au bout de septnuits. Longtemps, les passagers furentprincipalement des émigrants européens attirés par lerêve américain. Parmi eux, ma mère. Elle fit le voyage du Havre à New York en 1948, à29ans. Elle dut attendredelongs mois avant d’obtenir son visa. Unetante et un oncle vivaient déjà àSan Francisco,enCalifornie. Le regard tourné vers la mer Abord, Maman lisait, regardait la mer et imaginait son avenir. Onpeut évidemmenttoujours le faireaujourd’hui, mais la compagnie duQueen Mary 2, - - Cunard, propose chaque jour plus de 90 activités pour combler ses clients ! Ma mère avait voyagé sur une autre ligne maritime:une compagnieaméricaineavait construit le SS America pour concurrencer la déjà très prospère Cunard Line britannique. Al’époque, lespaquebots étaient déjà bienéquipés, avec piscine,pontdepromenade et salle de bal. Ces navires ontconnuleurheure de gloirejusqu’àlafindes années 1950. Puis les émigrants et les hommes d’affaires ontcommencé àtraverser l’Atlantiqueenavion. Impossible de ne pas danser L’une des passagères, Gisela, Berlinoise de 60 ans, aeffectué sa premièrecroi- - - -... 7 -.m. - -'- - = 8 Coopération N°10 du 3mars2020  : '. - -
New York USA 71.1L=.- Océan AtlantiqueNord iMpm - - 1000km. - GB Southampton\AI sière àl’âge de30ans. Ces voyages en mer sont devenus sa passion. Cette ex-enseignante repart deux àtrois fois par an. « Lorsque tu attrapes levirus, tu ne peux plus rien faire pour lutter ! », raconte-t-elle, àtable lors du souper. Richard (65 ans) etson compagnon sontégalementdes habitués du célèbre paquebot. « Il danse tellementbienqu’il évite les mauvaises danseuses, le soir, au bal », admireGisela, quibénéficiede son pasengagé. Ainsi, elle n’apas besoin de faireappel aux gentlemen dance hosts (des messieurs quidansent avec les passagèresvoyageant seules). Le deuxième soir, lecommandant convie les passagers à un cocktail. Christopher Wells (63 ans), qui dirige _...111111elle "4 -"-  : 11 I - - _.. -..L -. : u-,r-1,-'.. -.- ?. — — - 1- -"Mat -1.—" a -,-.-m. - = - -..irp.4...  : -... - - - -."-.'.-1-. -ie'eL -., -...- -I -wit "-. -...:mie-.7 —...à 1,., - -. =gen, —L Me,- 1...-d...-:_. 71. 7.:.÷ 7_-', - Le paquebot Queen Mary2 traverse l’Atlantique en sept jours. le Queen Mary 2 depuis onze ans, présente les responsabilités et tâches de son équipe. Près de1300 membres d’équipage veillent au bien-être de presque 2600 passagers. Sur cette traversée, les clients sont de35nationalités différentes  : plus de la moitié sont Anglais, puis viennentensuiteles Américains et les Canadiens. Français, Allemands et Belges ont chacun un peu moins d’une centaine de représentants. Dans les coulisses Opika Rai (31 ans), la secrétaire népalaise du commandant, gère tousles événements importants àbord duQueen Mary 2. « Pendant cette croisière, nous aurons un mariage », révèle-t-elle en décrivant le déroulement delafête et en précisant que le commandant dirigera la cérémonie. Al’instar de l’ensemble de l’équipage, elle travaille dix bonnes heures par jour, sept jours par semaine. Elle reste enmer de quatre à cinq mois puis profite ensuite dehuit semaines de repos. Il est en outre possible de découvrir les coulisses du navire avec lavisite Behind theScenesTour (pour la somme de 120 dollars), qui donne un aperçu des nombreux métiers àbord, des gigantesquescuisines rutilantes, du pont où sont posées les ancres et, bien sûr, du royaume du commandant… La salle de contrôle des machines est particu- lièrement intéressante. Page 12..f4. 1,:+- Fe-...  : _, —..- -,-.19..- _7-.S =-._-._.- _-.-:_ ; - ? -...-Coopération N°10 du 3mars 2020 9 PHOTO GETTYIMAGES CARTE JANINA NOSER



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :