Coopération n°10 3 mar 2020
Coopération n°10 3 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 3 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 33,1 Mo

  • Dans ce numéro : le dessin et nous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
Les huiles sont très utilisées en ayurvéda, une médecine ancestrale indienne qui aurait plusieurs millénaires. 90 Coopération N°10 du 3mars 2020 PHOTO BROOKE SLEZAK
L’ayurvéda, médecine traditionnelle née en Inde, met un accent particulier sur la prévention et l’idée de maintenir un équilibre entre le corps, lemental et l’esprit. Le mental recouvre l’aspect intellectuel etles pensées (positives ou négatives) et l’esprit l’axe spirituel et la gestion des émotions. La maladie est considérée comme une disharmonie entreces troisaxes. En ayurvéda, l’être humain est ainsi pris en compte dans sa globalité. « Un problème de peau peut être lié àdes émotions. On ne traite pas des symptômes, mais on recherche les causes », explique Manu Manikantan, détenteur d’un diplôme universitaire indien en ayurvéda (Bachelor ofAyurvedic Medicine and Surgery) etd’un titre suisse (naturopathe avec diplôme fédéral en médecine ayurvédique). Il observe un intérêt croissant de la part des Suisses pour cette médecine complémentaire, depuis son arrivéedanslepaysen2005. C’est au centre Le Cocon àVilleret, dans leJura bernois, que cenatif du Kerala (sud de l’Inde) pratique l’ayurvéda, entouré d’une équipe dethérapeutes bilingues. Lui-même parle allemand et anglais. Ses patients sont des seniors souhaitant améliorer leur qualité devie, mais aussi des personnes souffrant de troubles du sommeil, de maladies chroniques, de dépression, ou encore qui ont subi une opération ou Les clés de l’ayurvéda Médecine holistiqueindienne,l’ayurvéda est égalementunstyle de vie, quipropose de reconnecter son corps et son esprit et de faireune place àlarelaxationdans son quotidien. Pistes pour s’en inspirer. TEXTE TATIANA TISSOT une chimiothérapie. Pension ayurvédique, Le Coconaccueille égalementdes patients en cured’une semaine. Comme il faut soigner son esprit, les effets positifs de la relaxation sont pris au sérieux : sommeil, yoga,moment passé dans la nature ont uneffet bénéfique pour la santé. « Spirituellement, il faut revenir àsoi, c’est-à-dire être présentici et maintenant. » LIFESTYLE BIEN-ÊTRE Herbes et huiles Deux éléments clés sontles herbes et les huiles végétales. « Ces dernières contribuent àprotéger la bioflore delapeau. En plus, en ayurvéda, le corps aces deux aspects:huile et chaleur.Envieillissant, il manque d’huile et il aplus souvent froid.Onutilise donc de l’huile dans différentsrituels pour le rééquilibrer. » La phytothérapie de l’ayurvéda fait aussi usage d’herbes traditionnelles indiennes,qu’on consomme notamment en tisanes. « Elles ont différents effets, et peuventaider àsecalmer,àstimuler l’appétit, àaméliorer la digestion, etc. », expliquelenaturopathe. Aquoi ressemble une routine quotidienne inspirée par l’ayurvéda ? « Le matin, on prend du temps pour soi, on ne commence pas lajournée dans le stress. » Quelquesidées : réaliser un automassage deson corps oudeses pieds avec de l’huile, faire des respirations profondes quelquesminutes pour se relaxer. Ungeste ayurvédique est aussi le bain de bouche àl’huile végétale (de sésame,par exemple), àréaliser pendant 5à10minutes avant le petit-déjeuner. « Cela produit un effet détox surlecorps et améliore lasanté buccale, » précise Manu Manikantan. Il faut ensuite bien recracher l’huile. Le soir,après le travail, il conseille de prendreletemps de se boireune tisane, ou de se doucher.Bref, de marquer une coupure entre sajournée professionnelle et sa soirée. « L’objectif est de se relaxer et de retrouver lecalme après une journée mouvementée. C’estseulement alors qu’ondécide ceque l’on va manger, entoute conscience. On évite ainsi les choix impulsifs. » La juste mesure Car une idée centrale de l’ayurvéda est la notion de mesure. Dans son assiette comme dans sa pratique de l’exercice physique, onrecherche la bonne quantité, le bon rythme,sanscomportement ascétique, ni excès au quotidien. Ce qui nous nourrit contribue directement à notresanté : il faut donc prêterattention àson alimentation. Les principes de base relèvent du bon sens. « Ce n’est pas obligatoire d’ajouter du curcuma ou du gingembre àses plats pour manger ayurvéda », s’amuse le spécialiste. Ces dernières facilitenttoutefois la digestion et l’assimilation des ali- Page 93 Coopération N°10 du 3mars 2020 91 +



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 1Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 2-3Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 4-5Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 6-7Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 8-9Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 10-11Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 12-13Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 14-15Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 16-17Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 18-19Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 20-21Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 22-23Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 24-25Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 26-27Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 28-29Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 30-31Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 32-33Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 34-35Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 36-37Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 38-39Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 40-41Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 42-43Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 44-45Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 46-47Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 48-49Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 50-51Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 52-53Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 54-55Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 56-57Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 58-59Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 60-61Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 62-63Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 64-65Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 66-67Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 68-69Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 70-71Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 72-73Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 74-75Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 76-77Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 78-79Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 80-81Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 82-83Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 84-85Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 86-87Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 88-89Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 90-91Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 92-93Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 94-95Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 96-97Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 98-99Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 100-101Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 102-103Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 104-105Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 106-107Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 108-109Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 110-111Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 112-113Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 114-115Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 116-117Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 118-119Coopération numéro 10 3 mar 2020 Page 120