Coopération n°1 31 déc 2018
Coopération n°1 31 déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 31 déc 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,7 Mo

  • Dans ce numéro : une année vitaminée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
SOURCE COOP INFOGRAPHIE DANIEL HOLLIGER ACTUEL DESPAROLES AUXACTES Le futur appartient aux énergies renouvelables. Sur cette question, spécialistes et grand publicsontunanimes. Le mode de production remportant le plus de suffrages est le photovoltaïque. Il transforme les rayons du soleil en courant électrique, sans mouvementet sans émettre d’odeurs ni de gaz résiduels. Dans la mesure du possible, Coop équipe ses propres bâtiments de panneauxsolaires. Seule ombreau tableau:laproduction d’électricité solaire est irrégulière. Par beau temps, l’installationphotovoltaïquefournitaumagasin plus d’énergie qu’il n’enabesoin, mais c’est l’inverse par L’énergie qui vient du froid Coop produit de la glace pour stocker de l’énergie. Ce quiaupremier abordparaît étrange est en fait logique, car ses magasins ontsurtoutbesoin d’énergiederéfrigération. TEXTE THOMAS COMPAGNO PHOTOS PHILIPP ZINNIKER temps nuageux. Alanuittombée,laproduction est interrompue. Les congélateurs, cependant, doivent aussi fonctionner la nuit. Des ingénieurs comme DavidGuthörl (30 ans), responsable du service de Coop Energie/CO₂, cherchent donc des moyens de stockerl’énergie produite pendant la journée pour l’utiliser la nuit. A Etagnières (VD), une nouvelle enseigne yparvient grâceàla glace. Les panneaux solaires installéssur le toit et la façade fournissent beaucoup d’électricitépendantlajournée.Plus qu’il n’enfaut aumagasin. Le courant superflu refroidit un CALCUL DU MODÈLE DESTOCKAGE DEGLACE Energie solaire Photovoltaïque 172 MWh Parfortrayonnement, l’installation solaire fournit plus d’énergie que nécessaire. L’excédent est converti en glace et stocké. Réseau 17 MWh Utilisé par le point de vente 120 MWh Réservoir de glace 35 MWh réservoir jusqu’à congélation de l’eau. Le soir, cette source de froid est utilisée par les congélateurs. Les ingénieurs exploitent une propriété physique particulière du changement d’état del’eau  : pour transformerdel’eau froideen glace, ilfaut une très grande quantité d’énergie, quiéquivaut presqueàcelle nécessairepour la chaufferde0à80 °C. Inversement, la fonte delaglace dégage une quantité d’énergie toutaussi importante. Forme de stockage idéale Un magasinmoderne consacre environ 60% de l’énergie qu’il consomme àlaréfrigération. Magasin Froid 20 MWh Réseau 110 MWh « C’est pourquoi la glaceest un moyendestockageidéal. Ainsi, l’énergie accumulée est déjà sous la forme utile  : lefroid », explique David Guthörl. Il n’est donc pas nécessaire de générerl’énergiederéfrigération. De plus, le réfrigérateur serait plus efficace grâce àce système. Decette manière, le magasin utilise 90% du courant produit parses panneaux solaires et économise beaucoup d’électricité. Ainsi résumé, cela paraît simple, mais il s’agit d’unevraie prouesse technique. Le projet d’Etagnières sert donc aussi d’expériencepourdéterminer quelle est la taille optimale d’une installation photovoltaïque pour assurer une utilisation propremaximale de l’électricitéproduite. Une gestion adéquate des réservoirs de glace aide àstabiliser le réseau électrique. En effet, « si trop de panneaux solaires alimentaient en même temps le réseau, ilfaudrait le consolider », déclare Elimar Frank (44 ans), directeur du programme de recherche Chaleur solaireetstockagede la chaleur àl’Office fédéral de l’énergie (OFEN). Lesystème d’Etagnièresest si nova- 54 Coopération N°1du31décembre 2018
teurque l’OFENenafait l’un de ses projets pilotes. « C’est une expérience passionnante, car Coop peut produireetutiliser plus d’énergie renouvelable, sans surcharger leréseau. » D’après les premières évaluations, les coûts d’investissement d’un réservoir deglace sont àpeu près aussi élevés que ceux occasionnés par l’installation d’une batterie. Mais, grâce àsalongue durée de vie, la première solution sort clairement gagnante de cette comparaison. ○ PHOTO DR ACTE N°85 Nous réduisons nos émissions de CO₂ En 2008,nous nous sommes fixé pour but de présenter un bilan CO₂neutre d’ici à 2023.Pour yparvenir,nous réduisons continuellement notre consommation et misons sur les énergies renouvelables. Acejour, nous avons réalisé des économies avoisinant les 100 millions de francs, dont nous faisons profiternos clients. Cetacte et bien d’autressur  : www.des-paroles-aux-actes.ch/85 Le courant généré par l’installation photovoltaïque du magasin Coop d’Etagnières (photos du bas) est stocké dans un réservoir de glace (photo du haut). Coopération N°1du31décembre 2018 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 1Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 2-3Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 4-5Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 6-7Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 8-9Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 10-11Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 12-13Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 14-15Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 16-17Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 18-19Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 20-21Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 22-23Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 24-25Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 26-27Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 28-29Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 30-31Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 32-33Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 34-35Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 36-37Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 38-39Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 40-41Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 42-43Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 44-45Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 46-47Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 48-49Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 50-51Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 52-53Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 54-55Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 56-57Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 58-59Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 60-61Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 62-63Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 64-65Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 66-67Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 68-69Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 70-71Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 72