Coopération n°1 31 déc 2018
Coopération n°1 31 déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 31 déc 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 17,7 Mo

  • Dans ce numéro : une année vitaminée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Renaud Blanc al’habitude de faire ses courses àGenève La Praille et veille àune alimentation saine. Survoler les obstacles Renaud Blanc pratique le BMX depuis l’âgede5ans. Portrait d’un athlète prometteur. TEXTE ANNE VALLELIAN PHOTOS LIONEL FLUSIN Impressum  : Coop, région Suisse romande, CP 518,ch. du Chêne 5, 1020 Renens 1 ; 021 6334111 ; info-sr@coop.ch ; Rédaction  : CécileCauderay (resp.) 44 Coopération N°1du31décembre 2018 12 GE
12 GE Depuis son enfance, Renaud Blanc a toujours fait du vélo. « Petit déjà, j’en faisais devant la maison sur des tremplins. J’étais très casse-cou », se rappelle avec le sourire lechampion. Face aux coudes perpétuellement abîmés de son fils, samaman prend la décision del’inscrire dans unclub de BMX. Grand bien lui en apris car 22 ans plus tard, lecycliste enherbe est devenu un coureurd’élitepassionné. Sportcyclisteextrême,leBMX nécessite de l’adresse et de la rapidité. « Nous sommes huit sur laligne de départ et devons parcourir en le moins de temps possible une piste de 340 à ENCOURAGER LE TALENT Aidons les sportifs La Fondation de l’Aide Sportive Suisse soutientles athlètes sur le chemin de l’élite mondiale. Renaud Blanc fait partie des 924 espoirs suisses àbénéficier de ce soutien. Les fonds sont reversés sous forme de contributions d’encouragements individuels, de parrainages et de distinctions à des talents issus de plus de 70 spécialités sportives. 400 mètres, parsemée d’obstacles », explique l’athlète. Devenue olympique depuis les Jeux dePékin en 2008, cette discipline acrobatique demande des qualités physiquestelles quelavélocité et beaucoup d’explosivité. Un entraînement ciblé L’hiver, le sportif genevois dédiel’essentiel de son temps àlamusculation, indispensable pour gagner en puissance. « En revanche,quand la saison approche, on passe plus detemps sur son vélo. » Sous la houlette d’un coach, Renaud Blanc s’entraîne du lundi au samedi environ quatre heures par jour. « Pour l’instant, je me consacre entièrement àmapassion etj’enseigne quelques heures par semaine le BMX aux enfants. » Le cycliste d’élite s’entraîne chez lui àGenève, au club du Centre du Bout-du-Monde, mais aussi àAigle, au Centre mondial du cyclisme, où les infrastructures sont dudernier cri. « Quand la météo devient trop critique, avant que lasaison ne débute au mois de mars, il n’est pas rare des’entraîner à l’étranger comme en Floride. » Prochain objectif ? « La Couped’Europe à Vérone en Italie au mois d’avril et bien sûr les qualifications de la Suisse pour les Jeux olympiques de Tokyoen2020. » ○ SES HABITUDES ACTUEL RÉGION Avez-vous un régime particulierpropreà votre entraînement ? Je n’ai pas de suivi nutritionnel, mais j’essaie de faire attention àchaque repas car une bonne alimentation est capitale quand on est sportif d’élite. Je veille donc àprendre un bon petit-déjeuner,le repas le plus important. Je privilégie les œufs et le jambon,pour le plein de protéines, que j’accompagne de pain avec de l’avocat. Bien entendu, je dois consommer beaucoup d’eau, de légumes et de fruits, ce qui est aisé car je raffole de mangues et d’oranges. J’aime aussi terminer mes repas par une petite portion de fromage. Une fois par semaine, je m’autorise un peu plus de liberté et je fais moins attention àceque je mange. Est-ce que vous cuisinez ? Je cuisine un peu, mais ma compagne est bien meilleure cuisinière que moi. Si je suis derrière les fourneaux, j’apprécie le poulet que je fais mijoter dans une petite sauce aux tomates et champignons. Coopération N°1du31décembre 2018 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 1Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 2-3Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 4-5Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 6-7Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 8-9Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 10-11Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 12-13Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 14-15Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 16-17Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 18-19Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 20-21Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 22-23Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 24-25Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 26-27Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 28-29Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 30-31Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 32-33Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 34-35Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 36-37Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 38-39Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 40-41Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 42-43Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 44-45Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 46-47Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 48-49Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 50-51Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 52-53Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 54-55Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 56-57Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 58-59Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 60-61Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 62-63Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 64-65Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 66-67Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 68-69Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 70-71Coopération numéro 1 31 déc 2018 Page 72