Coopération n°1 3 jan 2018
Coopération n°1 3 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 3 jan 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 30,5 Mo

  • Dans ce numéro : regard vers le futur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Lendemains PLACE AUX COCKTAILS PEU ALCOOLISÉS Manhattan, caïpirinha, whisky sour ou encore piña colada… Très tendance, les cocktails ne manquent pas d’adeptes. Ces dernières années, les créations insolites de talentueux barmen font fureur. Les concours de mixologie sont légion, testant la prestance, la technique et l’imagination des professionnels. Ces derniers explorent le potentiel d’une myriade de créations exotiques, ressortent d’anciennes recettes, expérimentent des méthodes classiques ou novatrices. Mais le fascinant monde des cocktails présente un inconvénient majeur  : la teneur en alcool est généralement élevée. Il existe cependant des variantes sans alcool, mais aussi des short drinks et des long drinks faiblement alcoolisés. Un rebujito à déguster L’essentiel en matière de cocktails légers en alcool, c’est bien sûr que la liqueur ou autre ingrédient de base ait une relativement faible teneur en alcool. Cocktails au champagne, au vin blanc, à l’Aperol, au Baileys ou au Passoã  : place à votre imagination. Les amateurs de mojito (rhum, feuilles de menthe, citron vert, sucre, eau gazeuse et glace pilée), 42 Coopération N°1 du 3 janvier 2018 souhaitant éviter l’ivresse, peuvent ainsi opter pour le rebujito, qui nous vient du sud de l’Espagne. Cette boisson s’appuie sur un sherry fino, un Tío Pepe à 15% par exemple, agrémenté de glaçons, de quelques feuilles de menthe, de morceaux de citron vert et de limonade. Un cocktail au goût affirmé, mais également plus léger que le mojito classique. Des ingrédients inattendus Le barman saint-gallois PhilippGrob, de la société « Cocktails & Bitters », va plus loin  : « Pour des cocktails contenant peu d’alcool, j’utilise souvent les ingrédients les plus inattendus », explique-t-il. Ainsi, pourquoi ne pas ouvrir la bouteille de cognac aux œufs qui prend la poussière dans le bar familial – pour autant que la date de péremption ne soit pas dépassée – et improviser avec ? Plein de ressources, notre professionnel a ressorti une vieille recette pour utiliser cette liqueur à 15% d’alcool. « Le snowball, mélange de liqueur aux œufs, de limonade et de jus de citron vert, était très populaire dans les années 1970. Pour les amateurs plus exigeants, je recommande un mélange au champagne. » ● ♦ Mollo Après les excès des Fêtes, en soirée, on boit volontiers un cocktail à faible teneur en alcool. Il existe plein de délicieuses créations. BENJAMIN HERZOG ● PhilippGrob (35 ans), barman Sa recette de snowball 10 cl de Limonata San Pellegrino 2 cl de jus de citron vert 6 cl de liqueur aux œufs Verser la limonade et le jus de citron vert dans un verre rempli de glaçons, puis ajouter la liqueur. Mélanger délicatement, sans laisser s’échapper trop de gaz carbonique. Une variante au champagne 6 cl de champagne 3 cl de sherry fino (p. ex. Tío Pepe) 1 ½ cl de boisson au citron vert (p. ex. Rose’s Lime Cordial) 6 cl de liqueur aux œufs Verser le champagne dans un verre rempli de glaçons. Mélanger les trois autres ingrédients dans un shaker avec des glaçons, puis les ajouter au champagne à travers la passoire. Santé !
Un snowball pour démarrer l’année en mode liqueur aux œufs et citron vert. Photos Heiner H. Schmitt, Tobias Siebrecht, DR SAVEURS L’experte Marie Linder Spécialiste en vin Bouche vive Voici en ce début d’année un vin tout en fraîcheur en provenance de la région viticole de Rueda, en Espagne. Proche de l’incontournable Ribera del Duero, ses vignobles sont réputés plus particulièrement pour leur production de vins blancs que de rouges. Cette cuvée est élaborée à base de verdejo, un cépage avec une personnalité singulière et complexe. Son parfum est très changeant, en premier lieu sur des senteurs de résine avec une touche de miel frais puis apparaissent, après quelques agitations du verre, des effluves de fleurs des champs. On y décèle même des arômes de pâtisseries. Sa bouche est vive, juteuse, avec une jolie amertume en finale et une belle salinité persistante. Un vin à boire en apéritif, avec du poisson, des ingrédients exotiques. Par curiosité, regardez des photos de l’Hôtel Marqués de Riscal sur le web  : il est stupéfiant ! Rueda DO Marqués de Riscal R Prix  : 10 fr. 95/75 cl R Origine  : Espagne R Région  : Rueda R Cépages  : verdejo, viura R Disponible  : dans les grands points de vente ou sur  : www.mondovino.ch Coopération N°1 du 3 janvier 2018 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 1Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 2-3Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 4-5Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 6-7Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 8-9Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 10-11Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 12-13Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 14-15Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 16-17Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 18-19Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 20-21Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 22-23Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 24-25Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 26-27Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 28-29Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 30-31Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 32-33Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 34-35Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 36-37Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 38-39Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 40-41Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 42-43Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 44-45Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 46-47Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 48-49Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 50-51Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 52-53Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 54-55Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 56-57Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 58-59Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 60-61Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 62-63Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 64-65Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 66-67Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 68-69Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 70-71Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 72-73Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 74-75Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 76-77Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 78-79Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 80