Coopération n°1 3 jan 2018
Coopération n°1 3 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 3 jan 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 30,5 Mo

  • Dans ce numéro : regard vers le futur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Photo Keystone, illustration Bruno Muff SPÉCIAL FUTUR Mobilité d’avenir ♦ Trafic En matière de mobilité, les jours des énergies fossiles sont comptés. Les véhicules de demain fonctionneront aux énergies renouvelables et les déplacements se feront selon les besoins. Ce qui désengorgera les routes et diminuera les émissions de CO₂. JEAN PINESI 36 Coopération N°1 du 3 janvier 2018 VERS LES ÉNERGIES PROPRES Àl’avenir, les véhicules vont fonctionner avec des énergies renouvelables, qui n’émettent pas de CO₂. Les énergies fossiles vont disparaître ou, en tout cas, fortement diminuer. » C’est par ces mots que Jörg Sigrist (58 ans), spécialiste en automobiles et ancien directeur de l’Umwelt Arena, brosse le portrait de la mobilité de demain. L’Umwelt Arena, ou Arène de l’environnement en français, est un espace d’expositions situé à Spreitenbach (AG), qui présente sur quatre niveaux des expositions ayant pour thématique l’environnement, le développement durable et les technologies de pointe. En matière de mobilité, le spécialiste distingue deux pistes  : le développement des énergies renouvelables à grande échelle et la mobilité selon les besoins. La première piste mène aux véhicules fonctionnant à l’électricité, à l’hydrogène et au biogaz. La seconde implique l’utilisation accrue de moyens électroniques, comme le smartphone, pour choisir les moyens de transport les plus efficaces, les plus res- pectueux de l’environnement et les moins coûteux pour se rendre d’un point A à un point B. « On ne possèdera plus forcément sa propre voiture, mais on choisira parmi tous les moyens de locomotion qui existent ceux qui nous conviennent le mieux, en les combinant au besoin. Dans cette optique, le carsharing prendra de plus en plus d’ampleur. » L’essor du carsharing Christian Rudin (41 ans), directeur de l’Umwelt Arena depuis le 1er octobre 2017, le rejoint totalement sur ce point  : « Aujourd’hui, une voiture est utilisée à 10%, les 90% restants du temps, elle est parquée. Avec le carsharing, elle est sur la route la majeure partie du temps remplaçant ainsi jusqu’à sept ou huit voitures. » Les deux experts parlent à l’unisson quand ils évoquent les perspectives de changement qui vont s’opérer durant les vingt prochaines années. « Nous vivons actuellement une période hautement intéressante du point de vue de la production d’énergie et de la mobilité », s’enthousiasme Jörg Sigrist. Mais pourquoi miser autant sur les véhicules propulsés à l’électricité, à l’hydrogène – domaines où Coop est déjà fortement engagée – et au biogaz ? « Parce qu’avec les moteurs actuels, fonctionnant à essence ou au diesel, il deviendra trop coûteux de développer des moyens techniques susceptibles de diminuer drastiquement les émissions de CO₂. Selon les normes fixées par le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et La mobilité de demain en images sur  : de la communication (DEwww.cooperation.ch/rouler TEC), nous aurionslll
D’ici 20 ou 30 ans, le visage de la mobilité va complètement changer en Suisse. On ne possèdera plus forcément son propre véhicule, mais via une application sur son smartphone, on pourra choisir le moyen de transport qui nous convient le mieux. Demain, le réseau de stations de recharge pour véhicules électriques, comme ici celle de Deitingen (SO), devrait se densifier en Suisse. Coopération N°1 du 3 janvier 2018 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 1Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 2-3Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 4-5Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 6-7Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 8-9Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 10-11Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 12-13Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 14-15Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 16-17Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 18-19Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 20-21Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 22-23Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 24-25Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 26-27Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 28-29Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 30-31Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 32-33Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 34-35Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 36-37Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 38-39Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 40-41Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 42-43Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 44-45Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 46-47Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 48-49Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 50-51Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 52-53Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 54-55Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 56-57Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 58-59Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 60-61Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 62-63Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 64-65Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 66-67Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 68-69Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 70-71Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 72-73Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 74-75Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 76-77Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 78-79Coopération numéro 1 3 jan 2018 Page 80