Coolture Y n°4 sep/oct 2008
Coolture Y n°4 sep/oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de sep/oct 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : HE! Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... entreprise et diversité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
PriceWaterhouseCoopers COOLTURE AGIR > 08 LE PLAN BANLIEUES DE BNP PARIBAS : En 2006, BNP Paribas a initié un projet de grande envergure : le Projet Banlieues qui porte essentiellement sur des thèmes liés à l’éducation, l’insertion professionnelle, l’insertion par le sport et la culture, et enfin à la formation. Il s’articule autours de 3 axes : Le soutien au développement économique et à la création d’activités par le microcrédit en partenariat avec l’Adie. L’accompagnement scolaire de près de 1000 élèves en difficulté dans les zones urbaines sensibles en partenariat avec l’Afev (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville). Le soutien de projets locaux d’intérêt général initiés par des associations de quartiers sur le thème de « l’intégration par le savoir ». Là encore les principaux bénéficiaires sont les enfants et les adolescents. A ce jour, la Fondation BNP Paribas apporte un soutien à 114 associations pour un montant de près de 450 000 €. COOLTURE N°4 - SEPTEMBRE/OCTOBRE 2008 DOSSIER DIVERSITÉ Minorités, Parité seph2007 LA LONGUE MARCHE VERS L’ÉGALITÉ DES CHANCES En quelques années, la Charte de la diversité et la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations (HALDE) ont initié un mouvement de fond, relayé par les principaux employeurs du service public, et du privé. COOLTURE fait le point sur ce chantier crucial, et met en avant des exemples significatifs. > La Charte de la diversité et la HALDE donnent l’impulsion Née en 2004, la Charte de la diversité a pour objectif de « matérialiser l’engagement des entreprises dans la lutte contre les discriminations ». Le texte a rapidement obtenu le soutien de ses 33 premiers signataires, pour en compter aujourd’hui près de 1900 ! Quasiment tous les groupes du CAC 40 ont signé, mais le gros des effectifs est composé de PME (80%), qui représentent environ 70% des emplois salariés en France. Les grandes entreprises ont rapidement traduit en actes leur volonté d’agir (cf encarts), mais du côté des PME, l’évolution est plus lente, souvent par manque de moyens ou de temps. Aussi des cellules « entreprises et quartiers » ontelles été mises en place à partir de 2007 pour fédérer les acteurs oeuvrant pour la diversité : ANPE, missions locales ou associations qui conseillent les patrons des PME. À côté de la Charte, qui matérialise l’engagement volontaire des entreprises, existe aussi la HALDE, qui recueille et traite les plaintes des personnes qui s’estiment victimes de discriminations. L’institution, dotée par l’Etat d’un budget de 11,3 M € pour 2008 et comptant 77 salariés, dont une quarantaine de juristes, a traité plus de 6200 demandes en 2007. Le président Louis Schweitzer compte pour beaucoup dans la notoriété et la montée en puissance de la HALDE en poussant pour obtenir des moyens d’actions plus importants, notamment la suppression de l’autorisation préalable lorsque l’institution souhaite mener une enquête (autorisation préalable qui laisse le temps d’effacer les preuves) et l’obtention de la création d’un délit d’entrave en cas de refus de communiquer des éléments pendant l’enquête. BNP Patrick Sagnes > LES MINORITÉS VISIBLES Essentiellement le fait des grands groupes qui affichent leur volonté de « colorer les effectifs », le recrutement de jeunes issus des quartiers démarre enfin. Le 15 Février dernier, dans le cadre du plan « Espoir Banlieue », 38 entreprises se sont engagées à proposer 10700 postes (CDI, CDD, contrats d’apprentissage ou de professionnalisation) à des jeunes des quartiers. Le groupe Carrefour a ainsi promis d’embaucher 1000 jeunes des zones sensibles et d’en accueillir 500 en contrats d’alternance, plus 150 autres en stage. Accenture prévoit d’effectuer 10% de ses recrutements dans les quartiers d’ici à trois ans. Quant à AXA, 50 CDD ou CDI et 100 contrats en alternance seront proposés en France. Cette mobilisation collective témoigne de la prise en compte progressive de la diversité par les entreprises. D’ailleurs 250 d’entre elles se sont portées candidates pour être auditées par l’Afnor et l’Afaq, afin d’obtenir le label diversité, lancé en juin par le Ministère de l’Immigration, et qui visera à mettre en valeur les organisations (entreprises ou administrations) ayant mis en place une politique de qualité en la matière. Certaines ont devancé l’appel : AXA a mis en place le CV anonyme depuis janvier 2005 pour les postes commerciaux, et doit déployer le dispositif aux emplois administratifs cette année. La SNCF, très active sur le sujet, organise depuis 2005 des forums intitulés « Rendezvous égalité et compétences » qui ont permis à 1000 personnes des quartiers populaires de trouver un emploi.
et Handicap Crédit pictos : BNP Paribas - Mix City BNP Paribas > EGALITÉ HOMME/FEMME Même fonction, même salaire ? Pas vraiment, l’écart entre hommes et femmes est de 23% en moyenne, pour le même travail, et de 27% pour les emplois de cadres, selon l’étude de l’Insee de Février 2007. De plus, seul un poste d’encadrement sur quatre est occupé par une femme. Pour y remédier, les entreprises ont l’obligation légale de signer un accord pour résorber les inégalités salariales, d’ici 2010. Aujourd’hui, essentiellement quelques grands groupes ont mis en place des accords en ce sens. Coolture fait un tour d’horizon de quelques initiatives significatives : Recrutement : PSA Peugeot Citroën s’est fixé comme objectif de recruter une proportion de femmes égale à celle des candidatures reçues, la Caisse d’Epargne souhaite élever de 29% à 36% le taux de femmes cadres, BNP Paribas de 40% à 44%. Temps de travail : Les femmes portent une part importante dans l’éducation des enfants, le temps partiel peut être un choix, certaines entreprises l’acceptent sans que cela soit un handicap dans le déroulement de carrière. Par exemple chez AXA, près d’1/3 des femmes est en temps partiel, chez Regus, le temps partiel est octroyé systématiquement. LA DIVERSITÉ, UNE RÉALITÉ CHEZ PwC Lancé en 2004 en Europe, le programme « Women in PwC » a pour objectif de promouvoir le rôle et la place des femmes au sein de l’organisation. seph2007 Salaire : de nombreuses initiatives pour gommer les différences injustifiées à poste équivalent, notamment l’engagement d’ADP à aligner les salaires d’ici 2009, et surtout l’action coup de poing d’AXA qui consacre 1 million d’euros de masse salariale sur trois ans pour rattraper les écarts. Aide à la vie quotidienne : comme pour l’éducation des enfants, les femmes assurent la plus grande partie des tâches ménagères. Certaines entreprises l’ont compris et proposent certains services. BNP Paribas, ou Deloitte ont mis en place des prestations dans les locaux : pressing, baby-sitting, coiffure, etc...). Autre exemple, l’ESA possède trois crèches d’entreprises. Maternité : le cercle Inter’Elles a été créé en 2001 par des femmes dirigeantes de 4 grandes entreprises technologiques -France Telecom, IBM, Schlumberger, General Electric-, qui avaient besoin d’échanger sur leurs expériences dans des bastions typiquement masculins. Le cercle regroupe désormais des femmes d’EDF, Air Liquide, Lenovo, Areva, Thalès... et s’agrandit chaque année. Le principal acquis que revendique le cercle est la quasi-généralisation dans toutes ces entreprises d’un accompagnement spécifique à l’issue du congé de maternité. - EG - En France, PricewaterhouseCoopers est depuis trois ans partenaire du Women’s Forum for the Economy and Society. Lieu de débat et de dialogue, le Women’s Forum for the Economy and Society rassemble chaque année à Deauville pendant trois jours des femmes du monde entier qui savent se faire entendre. Par ailleurs, l’évenement « Temps de femmes » réunit depuis trois ans, dans JM Bruneau un lieu exceptionnel, des femmes dirigeantes, clients, invitées par les associées et les associés de PwC : une opportunité pour elles d’échanger sur leurs expériences et de se constituer un réseau. Cette année, pour la 3 ème édition, PwC a invité ses clientes à l’exposition Marie-Antoinette, dont il était mécène, qui se tenait aux Galeries nationales du Grand Palais du 15 mars au 30 juin. COOLTURE AGIR > 09 FEMMES D’ENTREPRISE Depuis 15 ans, l’Association Femmes d’Entreprises d’Europe et d’Avenir fédère les femmes de tous horizons professionnels. Au premier trimestre 2008, l’association a obtenu le statut d’intérêt général. Elle a pour but de sensibiliser le public et les entreprises à la place de la femme dans l’entreprise, et elle a déjà obtenu le soutien de : Groupe PSA Peugeot- Citroën, Groupe LA MACIF, Ministère des Affaires Européennes, Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, Université des Sciences Sociales de Toulouse, CCI de Toulouse, Aéroport de Blagnac, Agglomération Le Grand Toulouse. + sur www.femmes-et-entreprises.com Enfin, PwC a mis en place un programme de coaching, le « Women survival course », pour soutenir les femmes dans leur parcours professionnel, les aider à évoluer au sein d’une culture à dominante masculine. + d’info sur www.pwcrecrute.com/la-femme-au-ceur-des-preoccupations-de-pwc.html www.coolture.fr PriceWaterhouseCoopers



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :