Cool & Comfort n°79 oct/nov/déc 2018
Cool & Comfort n°79 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°79 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : quels réfrigerants sont à l'épreuve du futur ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Une bouffée d’air frais pour l’hôpital universitaire St-Luc L’hôpital universitaire Saint-Luc, à Woluwe-Saint-Lambert, à Bruxelles, est lié à la Faculté de Médecine de l’UCL. C’est dès lors l’un des principaux hôpitaux, non seulement de Bruxelles, mais aussi du pays. Les chiffres ne mentent pas  : on y pratique, par an, quelque 480.000 consultations et 20.000 interventions chirurgicales. Bien entendu, une qualité climatique intérieure est indispensable au bon fonctionnement d’un tel établissement. En compagnie du responsable projets CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation), Didier Unger, nous passons en revue un certain nombre de projets réalisés à l’aide de matériels FläktGroup. PAR ALEX BAUMANS Un développement constant Un hôpital universitaire de cette taille est un chantier permanent. L’historique de ce complexe remonte à 1968, lorsque la Faculté de Médecine francophone déménagea de la KULeuven vers Woluwe-Saint-Lambert, dans le cadre de la scission de l’université. Il fut adjoint à la Faculté un hôpital universitaire, lequel reçut en 1976 ses premiers patients. Bien que la faculté et l’hôpital constituent des entités séparées, leurs activités sont étroitement imbriquées. Pour être au plus près des dernières évolutions, il y est constamment ajouté des bâtiments, et apporté des rénovations et des transformations. Garantir dans tous ces locaux une qualité d’air appropriée est l’une des tâches de Didier Unger, responsable projets CVC. Nous avons examiné avec lui quelques réalisations comportant du matériel FläktGroup, un fournisseur qui au fil des années lui est apparu comme un partenaire fiable. Le soufflage dans l’unité de dentisterie s’effectue le long du plafond, juste au-dessus du patient. L’extraction est camouflée dans la paroi, au niveau du sol. 46 COOL&COMFORT Groupe d’extraction-pulsion combiné pour dispositif en extérieur CAIRplus pour l’unité de dentisterie. Exigences et normes Ce qui importe avant tout, c’est la qualité des appareils. Bien que tout ne doive pas être aux normes des salles blanches, il y a quand même des exigences plus sévères que pour les bureaux ou les immeubles commerciaux. On y utilise ainsi, de manière standard, des échangeurs thermiques dont les tubes et les ailettes sont en cuivre. Il y a en outre certaines exigences concernant la finition des caissons de traitement d’air, telles que des faces intérieures peintes, et des fonds en inox, à triple pente et évacuation, tout ceci pour faciliter le nettoyage. Des exigences complémentaires peuvent s’y ajouter en cas d’applications spécifiques. L’hôpital Saint-Luc impose un cahier des charges standard, avec des exigences établies il y a une dizaine d’années. « À l’époque, elles étaient nettement d’avant-garde », se souvient Didier Unger, « Entre-temps, elles sont devenues, techniquement, à peu près la norme. » L’hôpital n’a pas de fournisseur fixe. Les projets sont réalisés sur la base d’appels d’offres publics auxquels les entreprises peuvent participer avec n’importe quel matériel, pourvu qu’il satisfasse aux prescriptions. Le fait que les appareils FläktGroup apparaissent de façon régulière, prouve la qualité de ce fabricant. Sens et incohérence de l’ErP Une série d’exigences avec lesquelles Didier Unger a un peu de peine, sont celles de la Directive ErP (Energy related Products). L’obligation d’un rendement minimal et d’une récupération de chaleur rend les appareils plus complexes et plus volumineux. Ceci n’est pas
un problème en cas de construction neuve, mais lors d’une rénovation, il n’est pas toujours évident d’installer une nouvelle centrale de traitement d’air à la place d’un caisson existant dans des salles de machines construites à une époque à laquelle la gestion de l’énergie n’était pas le souci majeur. Dans un environnement médical, l’investissement pour la récupération de chaleur doit faire l’objet d’une réflexion globale pour être rentable. En cela les contraintes ERP n’en font pas mention. Dans les habitations ou les bureaux, cela peut représenter une économie ; dans les hôpitaux, la ventilation sert aussi à évacuer les nombreuses récupérations de chaleur internes. Les salles d’opération, par exemple, sont en partie refroidies par l’air hygiénique. Dans ces cas-là, la récupération de chaleur doit être redirigée utilement vers des consommateurs permanents. Comme déjà mentionné, on retrouve du matériel FläktGroup en divers endroits de l’hôpital. En voici rapidement quelques exemples. De l’air pur en dentisterie (MEOPA) FläktGroup a fourni, entre autres, le matériel pour la ventilation intensive d’une unité de dentisterie dans laquelle les patients sont traités sous sédation. L’exposition prolongée aux gaz anesthésiants pouvant être nocive, ces derniers doivent être le plus rapidement possible extraits de cette unité afin de limiter les risques pour les patients et le personnel soignant. Il a été conçu à cette fin un système de ventilation intensive avec un soufflage par le plafond, juste au-dessus du fauteuil d’opération, et une extraction en partie basse des murs latéraux. Les mesures ont prouvé que les concentrations sont nettement plus basses, et le personnel médical est également ravi. De l’air contrôlé pour les salles d’opération Le quartier opératoire a également été rénové récemment. Ce qui est typique ici, c’est que le local technique des centrales de traitement d’air a été construit à l’extérieur du bâtiment de l’hôpital proprement dit, afin de réduire le niveau sonore. Le bruit est l’une des préoccupations à Saint-Luc. Nous intégrons, là où c’est possible, des silencieux, et lors de la conception, nous examinons les aspects acoustiques. Il s’agit en l’occurrence d’appareils comportant un revêtement interne et des fonds en inox à triple pente pour éviter toute eau stagnante. Dans cette application particulière de salle d’opération de type ISO5, la filtration de l’air est très importante. Les centrales sont équipées à l’aspiration de filtre classe F9 et en filtration terminale dans la centrale d’un caisson de filtration de classe H10. La filtration terminale dans la salle d’opération est de classe H15. La problématique des labos Les armoires de climatisation d’un laboratoire d’analyses constituent une application originale. Ce laboratoire fonctionne de manière totalement automatique  : les échantillons sont amenés mécaniquement vers les différents appareils d’analyse, lesquels effectuent tous les essais sans intervention humaine. La gestion et l’évaluation des données restent bien entendu encore manuelles. Le grand défi ici est d’évacuer la chaleur des machines. On utilise pour ce faire deux armoires de climatisation. L’air est extrait au niveau des machines d’analyse, puis repris par les armoires et renvoyé dans le local via des gaines textiles ou ‘chaussettes’de soufflage. La ventilation générale continue à fonctionner afin d’alimenter le local en air neuf. Centrale de traitement d’air CAIRfricostar avec régulation complètement intégrée. 47 COOL&COMFORT [PROJET] Dans la laboratoire, l’air est extrait au niveau des machines d’analyse, et renvoyé refroidi via une « chaussette » au plafond. Ventilation de la piscine Le département de médecine physique dispose d’une piscine thérapeutique dans laquelle sont effectués, entre autres les exercices de rééducation. Cette piscine est équipée d’un caisson de traitement d’air spécifique. L’exigence principale est de maîtriser l’humidité relative. L’air dans un local environnement piscine est non seulement très humide, mais comporte aussi du chlore. Ce dernier rend les éventuels condensats très agressifs. Pour protéger la structure du bâtiment, il est nécessaire d’effectuer un contrôle précis de l’humidité relative. Ceci est fait à l’aide d’une centrale de traitement d’air spécifique, comportant une pompe à chaleur intégrée et d’un récupérateur de chaleur à haut rendement en vue de la déshumidification. Pour pouvoir résister à l’agression du chlore, la face intérieure est entièrement revêtue d’une couche époxy, également utilisée dans le secteur maritime. Ceci n’est qu’une liste succincte des divers systèmes réalisés à l’aide de matériels FläktGroup. L’hôpital apprécie cette société en tant que fournisseur de matériel de qualité pour des applications diverses, ainsi que pour ses précieux conseils. Ces projets auxquels FläktGroup Belgium a participé ont été réalisés en collaboration avec différents bureaux d’étude donte.a. VK Engineering, JCD Engineering, GEI et différents installateurs donte.a. Close, Energys, Cavam et Agess. IIwww.flaktgroup.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 1Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 2-3Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 4-5Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 6-7Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 8-9Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 10-11Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 12-13Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 14-15Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 16-17Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 18-19Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 20-21Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 22-23Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 24-25Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 26-27Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 28-29Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 30-31Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 32-33Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 34-35Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 36-37Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 38-39Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 40-41Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 42-43Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 44-45Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 46-47Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 48-49Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 50-51Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 52-53Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 54-55Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 56-57Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 58-59Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 60-61Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 62-63Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 64-65Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 66-67Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 68-69Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 70-71Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 72-73Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 74-75Cool & Comfort numéro 79 oct/nov/déc 2018 Page 76