Comme au Cinéma le mag n°27 jui/aoû/sep 2012
Comme au Cinéma le mag n°27 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Stan Médias

  • Format : (168 x 245) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Mathilde Seigner.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
À perdre la raison Réalisation Joachim Lafosse Casting Émilie Dequenne, Tahar Rahim Film Belge, français, luxembourgeois, suisse Durée 1h54 Genre drame Sortie 22 août give me five Comme au cinéma LE MAG vous donne cinq bonnes raisons d’aller voir le coup de cœur de la rédaction et vous invite, dès le 22 août, À perdre la raison. À PERDRE LA RAISON Pour l’histoire. Murielle, petite institutrice solaire, épouse Mounir et s’installe chez lui. Mais celui-ci vit chez le médecin Pinget, un homme qui le protège, lui et sa famille marocaine. Un piège pour la jeune femme qui va se retrouver vite réduite à son seul statut de génitrice... Pour le thème. C’est à partir d’un fait divers sur l’infanticide que le réalisateur, Joachim Lafosse (Nue Propriété, Élève libre) a construit son nouveau film. Il en fait une tragédie inexorable dévoilant derrière le bourreau, la mère meurtrière, la victime d’une relation trouble au paternalisme marchand. Pour la mise en scène. Éprouvant et terrifiant, le film déroule sa trajectoire infernale sans jamais céder à la facilité, au voyeurisme, ni à un quelconque manichéisme. On n’est pas prêt d’oublier l’image de son héroïne, effondrée 8 H CommeauCinema.com le mag H été 2012 H N°27 dans sa voiture, chantant le Femmes, je vous aime de Julien Clerc. Pour les acteurs. Très judicieusement, le réalisateur a reformé l’excellent duo d’Un prophète : Niels Arestrup et Tahar Rahim. Le premier apportant à son personnage de bienfaiteur un côté naturel de prédateur dominant, le second adjoignant à la faiblesse et à la lâcheté du garçon qu’il interprète, une douceur et une sincérité désarmante. Pour Émilie Dequenne. Elle est époustouflante en femme amoureuse et mère exténuée. Jeune fille terrienne au sourire de madone, elle se transforme petit à petit en l’ombre d’elle-même, ravagée et spectrale. Après avoir eu le prix d’interprétation en 1999 pour Rosetta à Cannes, elle l’a, à nouveau justement reçu cette année, dans la section Un certain regard où le film était présenté. H
. 1 SAIMGIT tt­'DE MELUN A HOLLYWOOD 1 IUMCISASllMBlUf,'" IUIIÇIIS UIUIlliC CUl ! BU RŒ$111111 HUÇIJI UTI.illl liiCIIfll•lllllUTI 11111111 II ! SIII 1'11110011111 1 Au cinéma le 11 juillet... MEDI SAOOUN FRANCK GASTAMBIDE JIB RAMlY 1111 m IWll n UUIIU.UUUUJCIIII 1118 WIX JUIIIIIIŒlllP JITIU 181111111 I.WI 1111111.11111 PL&IUU IIIIIIIWU IJ UJ mo 11 1.1 n Ill IM&IU MMII a'l'BIIIl- 11..-J (IWI, GIIII..-... aiD:I&IIII*llll-1111' ! JI Rllftlla'lll2.. 1 !.._1elllll•ll.lfa=ll'a "11l ! IIQ. RIIt 1 illlll-..Eill-0'tmii-S8fiiiiii:Uft..- m3Œ ! m 8lallli'IIKI•araJI ! I. ! IIamlllll:l I W'lGOIIIIII•CI• I-.. : Bin•tœ•t ; umont



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :