Code 2.0 n°5 sep/oct/nov 2012
Code 2.0 n°5 sep/oct/nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de sep/oct/nov 2012

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Association Code Magazine 2.0

  • Format : (170 x 250) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : Automne 2012.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
En 2007, lors de sa performance Last Lecture, Barbara Visser apparaît sur scène mais dans l’ombre. La vidéo du précédent opus est projetée derrière elle ; elle réalise le doublage simultané de l’actrice dont elle était d’abord la souffleuse. La notion d’originalité n’est plus liée à l’origine mais à l’ensemble constitué de faux. La mise en abyme révèle le trouble de la représentation de soi et le non-sens de l’auctorialité – dès lors qu’il s’agit d’interprétation et de traduction de la pensée. À l’instar de Pilvi Takala et de son exploration refrénée de Disneyland, Barbara Visser réalise en 2009 le projet photographique East/West à Huis Ten Bosch City, un monde clos situé à Nagasaki. Une ville hollandaise grandeur nature installée en pays nippon, avec tous les éléments pouvant alimenter le fantasme : le palais de la famille royale, un musée de porcelaine, des canaux, des moulins et des champs de tulipes à perte de vue. Dans cet ensemble de cent photographies, elle met en scène la ressemblance entre l’architecture et les comportements néerlandais et ceux de leurs homologues japonais. Elle reproduit aux Pays-Bas les scènes et les angles de prise de vue choisis à Huis Ten Bosch. Ici encore, l’original devient la copie et le même, placé en miroir, devient différent. L’histoire des Pays-Bas est policée par la neutralisation de toute signification. La reconstruction de cette ville imaginaire est fondée sur une appropriation d’us et coutumes et sur l’exploitation marchande de traditions, symboles et clichés. C’est une coquille vide que Barbara Visser expose et reproduit comme telle. Jasper Coppes détourne l’histoire de son chemin linéaire en infiltrant les livres, en fabriquant ce qu’il appelle des « symptômes architecturaux » et en créant des monuments et des documents d’archive, traces d’une histoire qui aurait pu avoir lieu ou prémonitions de celle à venir. Il insère une page dans des livres prêtés par des amis, empruntés à la bibliothèque ou achetés en librairie. Il reproduit le style littéraire, la typographie et la qualité du papier puis ajoute la page sans en faire mention, lorsqu’il rend l’objet à son utilisateur premier. Il fait subrepticement dévier le propos du livre mais sans en changer la trame narrative ni la nature profonde. La présence est effective mais quasi imperceptible. En 2011, il prenait par exemple possession de deux pages de vingt exemplaires d'un numéro de la revue F.R. David, publié par De Appel Arts Centre (Reminder (Three Fragments)). Sa collection de livres modifiés s'augmente par ses soins et se disperse, n’étant pas nécessairement connue comme telle par les propriétaires des ouvrages. Lors de Manifesta 9 (Genk, Limbourg, Belgique), il présentait The Fox’s Legacy, Monument For A Forgotten Heritage pour lequel il invita quatre résidents de la Jan van Eyck Academie de Maastricht à co-réaliser une sculpture monumentale – vestige imaginé de l’histoire industrielle de la région du Limbourg – et des archives fictives (vidéos, textes, images de presse, etc.) retraçant l’histoire du monument luimême. Jasper Coppes manipule l’histoire, ou plus simplement les discours qui la constituent, et l’image que nous en avons. Marie Frampier 46 Jasper Coppes The Fox’s Legacy, Monument For A Forgotten Heritage, 2012 Archive fictive, photogramme
Jasper Coppes (Reminder (Three Fragments), 2011 Insertion dans vingt exemplaires de la revue F.R. David, publiée par De Appel Arts Centre, Amsterdam 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :