CNRS Le Journal n°300 jun/jui/aoû 2020
CNRS Le Journal n°300 jun/jui/aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°300 de jun/jui/aoû 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : CNRS

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial covid-19.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
SPÉCIAL COVID-19 … comme en témoigne Sylvie Crasquin, directrice du Centre de recherche en paléontologie 4, à Paris. Même son de cloche au laboratoire Épigénétique et destin cellulaire dont l’activité principale est la culture de cellules  : les équipes ont dû gérer l’arrêt des expériences en congelant ces cultures et poursuivre les analyses à domicile. Certains sites ont maintenu un minimum de personnels pour des astreintes administratives ou techniques. À l’image de l’infrastructure de recherche Résonance magnétique nucléaire à très hauts champs (RMN THC) dont les appareils nécessitent des remplissages d’azote et d’hélium liquides réguliers. « Ils fonctionnent sur la base d’aimants supraconducteurs refroidis dont l’arrêt est complexe avec des risques d’endommagement », explique Jean-Pierre Simorre, directeur CLAUDE DELHAYE/IPEV/CNRS PHOTOTHÈQUE de l’infrastructure à l’Institut de biologie structurale 5. D’autres, déjà rompus à l’exercice du travail à distance, ont réussi à maintenir une activité quasi normale. « Le data challenge de l’expérience Belle II 6 s’est tenu normalement entre France et Japon, en parallèle des activités classiques et de la mise en route du plan de continuité », note Pierre-Étienne Macchi, directeur du Centre de calcul de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS, une infrastructure de recherche dédiée au traitement et au stockage de grandes masses de données. Bien que privés de leur bibliothèque, les scientifiques du Laboratoire de mathématiques et applications (LMA) 7 n’ont pas interrompu le cours de leurs recherches, en s’appuyant sur les archives ouvertes telles que HAL ou arXiv. « Le problème a surtout affecté les doctorants qui ne pouvaient plus effectuer leurs manipulations… Ils en ont profité pour rédiger », explique Hélène Pernot. Avec des situations forcément variables selon les domaines scientifiques. Ainsi, les thésards en mathématiques ont éprouvé moins de difficulté que les scientifiques expérimentateurs privés de leurs instruments. Avec la fermeture des unités, les enseignantschercheurs ont également été mobilisés par l’enseignement à distance. « Nous avons mis le matériel en ligne, nous nous connections à des heures précises pour discuter avec les étudiants, certains ont même réalisé des enregistrements audio de leurs cours ! », détaille Alessandra Sarti, directrice du LMA, et professeure de géométrie algébrique à l’université de Poitiers. Les missions à l’étranger suspendues À l’étranger, la situation s’avère plus complexe. Le CNRS, en coordination étroite avec ses huit bureaux à l’étranger et le centre de crise du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, a recensé et accompagné le retour des agents en mission, rendu difficile par la fermeture soudaine des frontières. « Toutes les missions nouvelles ont été suspendues et nous avons vivement incité les personnels à l’étranger en fin de mission à rentrer », explique Philippe Gasnot, à la tête de la Direction de la sûreté du CNRS, précisant que chaque année, environ 55 000 missions ont lieu dans quasiment tous les pays du monde, y compris aux pôles. En Antarctique, les stations Concordia et Dumont d'Urville ont poursuivi leurs recherches, quand d’autres hivernants ont été rapatriés, par exemple des îles australes Crozet et Kerguelen. « Nous avons également pris des précautions particulières, notamment de quarantaine, pour les personnels en route vers ces îles, afin de protéger la mission mais aussi ces lieux isolés », ajoute Philippe Gasnot. Le bilan, encore provisoire, de cette période inédite n’est pas si sombre. « Dans la difficulté, nous avons pu saisir aussi cette sorte de parenthèse pour la tourner à notre avantage, du moins en partie. Ce temps nous a permis d’explorer ensemble, en réunion d'équipe, la bibliographie de façon plus libre et approfondie que nous ne l’aurions fait habituellement, commente Valérie Mezger. Mais on ne peut faire l'économie du présentiel. » ii 5. Unité CNRS/CEA/Université Grenoble-Alpes. 6. Cette expérience de physique des particules enregistre depuis 2018 les collisions électron-positron délivrées par le collisionneur SuperKEKB, situé à KEK (National Laboratory for High Energy Physics), au Japon. 7. Unité CNRS/Université de Poitiers. 8 CNRS LE JOURNAL La station franco-italienne Concordia, en Antarctique, a maintenu ses activités pendant la crise.
//00/1/1 I/1/La recherche en ordre de marche Le CNRS a mobilisé l’ensemble de ses disciplines, de ses ressources et de ses instruments afin d’apporter des pistes de réponse aux nombreuses interrogations sur le virus. Pour cela, il n’a pas hésité à accompagner et financer des études inédites. ENQUÊTE SYLVAIN LEFEVRE/GETTY IMAGES EUROPE/GETTY IMAGES VIA AFP Une technicienne et une virologue du CNRS travaillent dans le laboratoire P3 de haute sécurité à l'Institut Pasteur de Lille, le 20 février 2020. U ne première ligne de défense scientifique. Voilà ce que le CNRS s’est efforcé de constituer et de soutenir, face à la maladie Covid-19 provoquée par le virus SARS-CoV-2. « Il était très important pour nous d’être réactifs dans cette situation de crise et de permettre sans délai des avancées sur les pistes de recherche prometteuses », témoigne le directeur général délégué à la science du CNRS, Alain Schuhl. Tous les dispositifs du CNRS ont ainsi été mobilisés pour accompagner la recherche, de la mise en place de plateformes à la mise à disposition d’outils comme le supercalculateur Jean Zay (lire p.10) en passant par les expertises, et, bien sûr, par le financement. … N°300 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 1CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 2-3CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 4-5CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 6-7CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 8-9CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 10-11CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 12-13CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 14-15CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 16-17CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 18-19CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 20-21CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 22-23CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 24-25CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 26-27CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 28-29CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 30-31CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 32-33CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 34-35CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 36-37CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 38-39CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 40-41CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 42-43CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 44-45CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 46-47CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 48-49CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 50-51CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 52-53CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 54-55CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 56-57CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 58-59CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 60-61CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 62-63CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 64-65CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 66-67CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 68