CNRS Le Journal n°300 jun/jui/aoû 2020
CNRS Le Journal n°300 jun/jui/aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°300 de jun/jui/aoû 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : CNRS

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial covid-19.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
SPÉCIAL COVID-19 CNRS LE JOURNAL 18 Illustration représentant le SARS-CoV-2, responsable du Covid-19. Les pics (les protéines virales Spike, en rouge) disposés en couronne à la surface des coronavirus donnent leur nom à cette famille de virus.
/Me/fflMMM/§//i SCIENCE PHOTO LIBRARY/CDC C’est une mobilisation à l’ampleur totalement inédite. En quelques mois, des milliers de scientifiques, partout sur la planète, ont réorienté en urgence leur activité, leur savoir et leurs instruments à l’étude du nouvel ennemi numéro 1  : le virus SARS-CoV-2, responsable de centaines de milliers de morts. À la clé, déjà, des milliers de publications scientifiques… des connaissances qui se sont accumulées, des lueurs d’espoirs mais aussi des mystères qui persistent et résistent encore à l’investigation (lire p.21). Les virologues sont particulièrement à pied d'œuvre, leur discipline couvrant un vaste champ d'études pour comprendre les virus. Situés à la frontière du vivant, parfois même qualifiés d’objets biologiques, les virus ont un impact extrêmement fort sur les organismes, végétaux comme animaux. Ce qui les différencie des autres créatures microscopiques, telles que les bactéries, les protozoaires ou les champignons ? « Les virus sont des parasites absolus, ils n’ont pas d’autre choix que de rentrer dans une cellule pour se répliquer, explique Yves Gaudin, directeur de recherche CNRS et responsable d’équipe au sein du département de virologie de l’Institut de biologie intégrative de la cellule 1. Ils dépendent strictement du métabolisme de cet hôte. » Incapables de synthétiser leurs propres protéines, les virus doivent en effet détourner à leur profit la machinerie interne des cellules. 1. Unité CNRS/CEA/Université Paris-Saclay. o Face à la pandémie et à l’urgence sanitaire, comment travaillent les biologistes, et en particulier les virologues, dont le champ d’études s’inscrit généralement dans le temps long de la recherche ? État des lieux d’une discipline poussée par l’actualité sous les projecteurs. PAR MARTIN KOPPE La virologie entre sprint et course de fond La virologie étudie ces parasites capables de muter et de franchir les barrières entre espèces, des travaux ciblant les virus les plus dangereux à un instant T, mais qui ont également la lourde tâche d’essayer d’anticiper les épidémies futures. De la molécule à l'organisme Pour cela, les virus sont scrutés à différentes échelles  : moléculaire, cel lulaire, dans l’organisme et, dans le cas d’épidémie, dans l’écosystème ou la société tout entière. Au niveau moléculaire, les chercheurs déterminent la structure du virus et de ses protéines. Les protéines virales constituent en effet des cibles thérapeutiques à bloquer pour empêcher le pathogène de pénétrer dans les cellules ou de s’y répliquer. Ces travaux utilisent des équipements de biologie structurale comme la résonance magnétique nucléaire (RMN) ou BIOLOGIE la cryo- microscopie électronique (cryo- ME), une technique dont les récents progrès ont grandement facilité les études des virologues et des microbiologistes. Au niveau cellulaire, les scientifiques se concentrent sur les interactions entre un hôte et le parasite qui tente de détourner sa machinerie interne. « Les cellules disposent par ailleurs de leur propre système immunitaire, qui leur permet de savoir qu’elles sont en train d’être infectées, détaille Yves Gaudin. Elles produisent alors des protéines antivirales  : les interférons et les facteurs de restriction. C’est un axe de recherche très important dans la crise actuelle. » En effet, les virus dont le génome est constitué d’ARN (acide ribonucléique), comme le VIH, celui de la rage, de la grippe et le SARS- CoV-2, peuvent bloquer ces réponses cellulaires. … N°300 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 1CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 2-3CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 4-5CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 6-7CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 8-9CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 10-11CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 12-13CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 14-15CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 16-17CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 18-19CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 20-21CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 22-23CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 24-25CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 26-27CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 28-29CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 30-31CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 32-33CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 34-35CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 36-37CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 38-39CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 40-41CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 42-43CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 44-45CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 46-47CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 48-49CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 50-51CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 52-53CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 54-55CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 56-57CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 58-59CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 60-61CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 62-63CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 64-65CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 66-67CNRS Le Journal numéro 300 jun/jui/aoû 2020 Page 68