CNews n°2628 23 nov 2021
CNews n°2628 23 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2628 de 23 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (595 x 815) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : la Guadeloupe au bord du chaos.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 CLÉS DU JOUR 4 N°2628 MARDI 23 NOVEMBRE 2021 CNEWS.FR S. GRANGIER/CNEWS L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Romain Desarbres VA-T-ON PASSER ENTRE LES GOUTTES ? J’ai le sentiment de vivre à nouveau des moments maintes fois vécus. Les nuages noirs s’amoncellent à nouveau. En Autriche, en Allemagne, les reconfinements et les serrages de vis recommencent. En France, on va tout faire pour essayer de passer entre les gouttes. Comment ? En vaccinant un maximum de Français avec la dose de rappel  : d’abord les plus de 65 ans, mais aussi les plus de 50 ans, et très rapidement les plus de 18 ans. Il va falloir également redevenir sérieux quant au respect des gestes barrières. Ces derniers jours, j’ai le sentiment de revivre des moments maintes fois vécus ces derniers mois  : annulation de cérémonies, refus de serrer la main… Espérons qu’en France, on réussira à passer l’hiver sans un reconfinement. On le voit par exemple en Guadeloupe ou aux Pays-Bas, l’état d’esprit a changé et les mesures restrictives sont désormais moins bien acceptées qu’au début de l’épidémie. Romain Desarbres, à retrouver du lundi au vendredi, de 6h à 9h, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR CAMILLE COMBAL, PAPA POUR LA PREMIÈRE FOIS L’animateur vedette de TF1 devrait être papa en 2022. Sa femme, la journaliste Marie Treille-Stefani, est enceinte. L’IMAGE UN PLAISIR GLACÉ POURQUOI LES JEANS SONT-ILS DE COULEUR BLEUE ? Connu sous le nom de « bluejean », le pantalon le plus célèbre du monde serait bleu à cause d’une… rupture de stock. Inventés au milieu du XIX e siècle aux Etats- Unis par Levi Strauss, un émigré venu d’Allemagne, les jeans étaient pourtant à l’origine de couleur marron. Ils étaient en effet destinés aux chercheurs d’or californiens, et fabriqués avec une solide toile de tente de couleur brune, que l’on trouvait en quantité et qui était bon marché. Mais dès la fin des années 1850, les stocks ont été épuisés, et ce, au moment même où la demande de pantalons de travail augmentait. Levi Strauss s’est donc rabattu sur une autre toile de coton  : le bleu de Gênes. C’est ce tissu teint en bleu indigo et fabriqué à Nîmes, en France (d’où le terme « denim », forme contractée de « de Nîmes ») qui a donné son nom au « bluejean », breveté en 1873. Qui a dit que la nage en eau libre était un plaisir estival ? A Novossibirsk, une ville de Russie située en Sibérie occidentale, il existe même un club de natation hivernale. Et leur saison a ouvert ce week-end, alors que les températures dépassent difficilement les 0 °C. Sur le lac Blyudtse, gelé, ses membres creusent un trou pour pouvoir faire trempette. Frileux s’abstenir ! LA SAISON DE BIATHLON LANCÉE CE WEEK-END Ostersund, Hochfilzen, Grand- Bornand... Le calendrier de la Coupe du monde de biathlon dévoilé en ce début de saison. L. VU/TF1 THIBAUT/ICON SPORT MONACO/SIPA LEVINE-ROBERTS/SIPA K. KUKHMAR/TASS/SIPA MOBILISATION GÉNÉRALE POUR RETROUVER SPIROU Un élan de solidarité. Il y a deux semaines, Justin, un chauffeur routier originaire de Béziers, avait perdu Spirou, son chihuahua, à la suite d’un accident près de Saint-Etienne. Alors qu’il était pris en charge par les pompiers, Spirou est descendu de la cabine et a disparu. Dès sa convalescence terminée, le maître a décidé de partir à la recherche de son chien, adopté il y a trois ans à la SPA, alors que ce dernier avait été maltraité. Son histoire a ému des centaines de personnes. Très vite, des appels ont été lancés sur les réseaux sociaux, et plusieurs battues ont été organisées. C’est grâce à cet élan de solidarité que Spirou a été retrouvé sain et sauf dans la région, samedi dernier. Rentré chez lui entre-temps, Justin va bientôt revoir son compagnon et pouvoir remercier tous ceux qui ont permis cette belle conclusion. C’EST ARRIVÉ... UN 23 NOVEMBRE La Chine intègre le Conseil de sécurité de l’ONU (1971). La République populaire, dirigée par Mao Zedong, devient l’un des cinq membres permanents. C’est le premier pays communiste à accéder à cette instance. Jacques Mayol plonge sous les 100 m (1976). Le Français de 49 ans, qui a inspiré Le grand bleu, devient le premier homme à atteindre cette profondeur en apnée. Il réalise cet exploit grâce à la méditation, qui lui permet d’abaisser son rythme cardiaque. CHARLENE DE MONACO PAS ENCORE GUÉRIE ? La princesse de Monaco serait toujours malade, et a été admise dans un hôpital, à peine de retour sur le Rocher. FACEBOOK/PET ALERT/LOIRE 42
GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2628 MARDI 23 NOVEMBRE 2021 5 C. BERNHARDT/AFP LA CONTESTATION ANTI-PASS ENTRAÎNE DES VIOLENCES QUI INQUIÈTENT LA GUADELOUPE S’EMBRASE Depuis plusieurs semaines, la situation s’aggrave sur l’île, avec notamment des barrages routiers et des heurts. Alors que le mouvement a commencé par un rejet de l’obligation vaccinale, la crise est désormais plus profonde. Incendies, pillage, violences… La Guadeloupe est actuellement paralysée par un mouvement de révolte qui prend de l’ampleur. Lancé le 15 novembre dernier par un collectif d’organisations syndicales et citoyennes, il avait à l’origine pour but de contester l’obligation vaccinale imposée à tous les travailleurs de la santé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Mais, depuis, la situation a dégénéré. Les opérations escargot et les barrages routiers des débuts ont laissé place à des heurts, et même à des fusillades. Sur place, les secours déplorent un « contexte de guérilla urbaine ». Une véritable révolte sociale Les tensions traversent toute l’île et des dizaines d’interpellations ont déjà eu lieu, notamment à Pointe-à-Pitre. Deux enquêtes ont aussi été ouvertes pour « dégradation par incendie en bande organisée » et « vols avec dégradation en bande organisée ». Selon le procureur de la République, Patrick Desjardins, trente personnes devaient être jugées hier en comparution immédiate, soupçonnées d’avoir participé à ces violences urbaines. Dans ce contexte explosif, l’accueil des élèves dans les écoles, collèges et lycées de l’île principale a été suspendu. Toute l’île fonctionne au ralenti en raison des nombreux blocages et les émeutiers, souvent cagoulés, tiennent le siège sur les barrages érigés un peu partout. Les services de secours sont quant à eux restreints puisque certains pompiers sont eux-mêmes mobilisés contre l’obligation vaccinale, à laquelle ils sont soumis, et les seuls véhicules pouvant accéder au CHU sont les ambulances. Le couvre-feu, décrété vendredi, entre 18h et 5h, heure locale, n’a pas permis de faire évoluer la situation. L’Union générale des travailleurs de Guadeloupe a même appelé, dimanche, « à poursuivre la mobilisation et à renforcer les piquets de revendication populaire ». L’île est donc traversée par une véritable crise sociale qui dépasse largement le simple rejet de l’obligation vaccinale. Valérie Denux, directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS), estime que la crise est « incompréhensible », car près de 90% des soignants du territoire sont désormais vaccinés et « en conformité avec la loi ». Des « tensions historiques » L’obligation vaccinale n’explique pas à elle seule cette colère. Enumérant les taxes « sur les carburants, sur les transports, les collectivités », Ary Chalus, président de la région, évoque « près de 30 millions » d’euros perdus par l’île lors de la crise sanitaire. « Beaucoup sont accompagnés, sont aidés au niveau de l’Hexagone » mais les Antilles « ne sont pas prises en compte », déplore-t-il. Il demande à ce que « les doléances des Guadeloupéens » soient entendues, mais l’Etat a plutôt opté pour un renforcement des effectifs des forces de l’ordre, avec 200 policiers et gendarmes ainsi qu’une cinquantaine de membres du GIGN et du RAID envoyés sur place. Quelques heures avant que les élus guadeloupéens ne LA MARTINIQUE AUSSI ? P.COPPEE/AFP REPÈRES 15 NOVEMBRE 2021. Début de la grève générale, lancée à l’appel d’un collectif syndical et citoyen. Premiers heurts entre pompiers grévistes et gendarmes, premières interpellations aussi. 17 NOVEMBRE. Questionné devant le Sénat, Olivier Véran, ministre de la Santé, refuse de revenir sur l’obligation vaccinale pour les soignants, d’autant qu’elle est « quasiment arrivée à son terme » en Guadeloupe. 19 NOVEMBRE. Violente, la nuit du jeudi au vendredi a été marquée par des incendies et des pillages. Le couvre-feu est décrété à ce moment-là et jusqu’au 23 novembre. 20 NOVEMBRE. Des armes et des munitions ont été volées dans la nuit du vendredi au samedi, à la station des gardes-côtes de la douane de Pointe-à-Pitre. soient reçus à Matignon hier, Emmanuel Macron a évoqué « un contexte très local ». Il estime avoir fourni « les soutiens, les moyens, les matériels, les lits » dont la Guadeloupe avait besoin. Dénonçant la « manipulation », le chef d’Etat considère que « certains intérêts […] cherchent à utiliser ce contexte […] pour mener des combats politiques ». Des paroles qui pourraient ne pas apaiser la situation. n L’INFO EN PLUS Pour contourner les barrages, certains marins-pêcheurs mettent leur bateau à disposition des touristes et locaux afin de faciliter leurs déplacements. Dans les Antilles, la contestation gronde aussi en Martinique. Un appel à la grève générale y a été lancé à partir d’hier. Le préavis a été signé le 15 novembre, par 17 syndicats. Il détaille dix points de revendications, parmi lesquels la fin de l’obligation vaccinale et des suspensions pour les soignants, mais aussi la hausse des salaires et des minima sociaux, le prix des carburants et du gaz. Des poids lourds et des taxis ont notamment bloqué l’accès au port de Fort-de-France, à la raffinerie et à plusieurs zones commerciales de l’île.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :