CNews n°2626 18 nov 2021
CNews n°2626 18 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2626 de 18 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (595 x 815) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : harcèlement scolaire, l'enfance en danger.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 T. COEX/AFPL. JOLY/SIPA LA VOIE PRIVÉE DU PÉRIPHÉRIQUE L’idée n’est pas de supprimer une file, mais de la réserver au covoiturage. Avis aux usagers. Comme promis, une voie du périphérique devrait bientôt être réservée aux bus et au covoiturage, dès 2024. Un projet désormais sur les rails, alors que « le Conseil de Paris a voté la création d’une voie réservée sur toute la boucle du périph’ », s’est félicité hier David Belliard, l’adjoint à la mairie de Paris chargé des mobilités. La veille, les élus venaient en effet d’approuver un vœu des élus écologistes demandant de « compléter l’héritage [des JO de Paris 2024] » en créant « une voie dédiée sur l’intégralité du boulevard périphérique ». Car peu le savent, mais dans le cadre de l’organisation des Jeux, une « voie olympique » réservée aux athlètes, médias, officiels, secours et forces de l’ordre y sera mise en place, afin de faciliter leur déplacement. Sauf que cette voie royale, qui sera financée dans le cadre des JO, ne concerne que les trois quarts du périphérique. Dans sa partie nord-ouest qui desservira les sites les plus importants des JO. Pour la compléter, la municipalité a donc validé l’intégration du tronçon sud dans cette future voie, entre les Portes de Versailles et de Bercy. Une décision prise alors que Valérie Pécresse, la présidente de la région, a lancé une consultation en ligne sur ce projet. Une sorte de référendum ouvert à tous les Franciliens invités à répondre à cette question  : « Pour ou contre la suppression d’une voie pour tous du périphérique ? » En ligne jus - qu’au 30 novembre, près de 40 000 personnes y ont déjà répondu. « Plutôt que de leur demander s’ils veulent une suppression, Valérie Pécresse aura dû leur demander s’ils souhaitent qu’une voie soit transformée en une voie réservée aux bus et au covoiturage », s’était agacé Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la mairie de Paris estimant que la question posée était « biaisée » et « contraire au sens de l’histoire ». n GRAND PARIS 8 N°2626 JEUDI 18 18 NOVEMBRE 2021 CNEWS.FR Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, hier. Le Conseil de Paris a voté à l’unanimité pour une place des combattants du sida. Paris rend ainsi un hommage légitime aux morts et malades du VIH. L’INFO EN PLUS Contrairement aux règles de priorité en vigueur sur les voies rapides, les véhicules qui s’engagent sur le périphérique par la droite ont la priorité. En bref RUE DE TRÉVISE  : DEUX EXPERTS À LA TÊTE DU FONDS D’INDEMNISATION Deux experts ont été désignés par l’Etat pour prendre la tête du fonds d’indemnisation des victimes de l’explosion de la rue de Trévise en janvier 2019, a indiqué hier la municipalité parisienne, prévoyant de l’abonder comme prévu de 20 millions d’euros pour des premières indemnisations avant 2022. LA LIGNE 5 VISÉE PAR DES JETS DE PAVÉS DEPUIS DIMANCHE Les métros de la ligne 5 sont depuis dimanche la cible quotidienne de jets de pavés, entre les stations Raymond-Queneau et Pablo-Picasso, à Bobigny (93), a fait savoir France Bleu Paris hier. S’il n’y a aucun blessé à déplorer, des vitres ont été brisées et le trafic est systématiquement interrompu. « BALANCE TON BAR »  : LA PROCUREURE DE PARIS OUVRE UNE ENQUÊTE Laure Beccuau, la nouvelle procureure de Paris, a annoncé hier l’ouverture d’une enquête après avoir reçu des plaintes de personnes relatant avoir été droguées à leur insu dans des bars et discothèques de la région et de toute la France. Une pratique à l’origine du mouvement « Balance ton bar », qui pousse à la libération de la parole à ce sujet. 1 033 PLACES d’hébergement d’urgence supplémentaires destinées aux femmes SDF enceintes ou venant d’accoucher vont être ouvertes, a annoncé l’ARS hier. LE PROJET POLÉMIQUE A ÉTÉ VALIDÉ COMMERCES FERMÉS LA QUALITÉ DE L’AIR AUJOURD’HUI L’ÉCONOMIE À LA PORTE Une attractivité à retrouver. L’économie francilienne, et plus particulièrement parisienne, est en berne. « Au premier semestre, alors que la croissance a atteint + 12,4% en France et + 7% en Ile-de-France, Paris atteint péniblement les + 2,9% », a déploré Aurélien Véron, élu parisien et porte-parole du groupe d’opposition, au Conseil de Paris hier. Pire, selon Didier Kling, le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de la région, « le taux de vacance des commerces au premier semestre Des magasins en grande difficulté. 2021 est très largement au-dessus du seuil d’alerte ». Une situation inquiétante notamment liée selon lui au lent redémarrage du tourisme dans la région, qui touche les secteurs de l’hôtellerie et du commerce. Dans une interview donnée au Parisien, Didier Kling plaide donc pour la mise en place d’une politique dynamique de la ville, « pour réinventer les commerces touristiques, éviter l’hégémonie des grandes chaînes et maintenir les petits commerces de proximité ». n Indice de la qualité de l’air Bon Moyen Dégradé Mauvais Très mauvais Extrêmement mauvais T. SAMSON/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :