CNews n°2626 18 nov 2021
CNews n°2626 18 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2626 de 18 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (595 x 815) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : harcèlement scolaire, l'enfance en danger.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 MONDE 14 N°2626 JEUDI 18 NOVEMBRE 2021 CNEWS.FR A. HARNIK/AP/SIPA AP/SIPA LA DESTRUCTION D’UN SATELLITE PAR UN MISSILE RUSSE CRÉE DES TENSIONS UNE GUERRE DANS LES ÉTOILES ? Est-ce le début d’un nouveau genre de conflit ? Depuis le tir de missile de la Russie, contre un satellite inactif, la communauté internationale ne décolère pas. Cet acte était « dangereux et irresponsable », ont dénoncé les Etats-Unis. La destruction du satellite a créé environ 1 500 débris qui circulent à vitesse grand V dans l’espace. Ils ont failli percuter la Station spatiale internationale (ISS) lundi, poussant les astronautes à se mettre à l’abri. Après une journée de silence, Moscou a reconnu être à l’origine du tir. A l’instar des Etats-Unis, la ministre française des Armées, Florence Parly, a qualifié les Russes de « saccageurs de l’Espace ». Si la Russie est jugée aussi sévèrement, c’est parce qu’en plus de créer des débris dangereux, sa nouvelle arme inquiète. Moscou a démontré qu’elle était capable d’abattre les satellites d’ennemis potentiels. « Les satellites ont un nombre d’applications incalculables », confirme à CNEWS Christophe Bonnal, chercheur au Cnes. « Il faut faire Antony Blinken, secrétaire d'Etat américain, hier au Kenya. Nous avons assisté lors de la dernière décennie à une récession démocratique. [...] Nous avons vu à quel point notre propre démocratie peut être fragile. L’AMÉRICAIN JULIUS JONES SE DIT INNOCENT UNE EXÉCUTION EN DÉBAT L’homme a le soutien de célébrités. Coupable du meurtre de Paul Howell, en 1999, Julius Jones, un détenu noir américain de 40 ans, doit être exécuté aujourd’hui à Oklahoma City. Depuis vingt ans, il crie son innocence. Exprimant des doutes sur sa culpabilité, la Commission des grâces et des libérations conditionnelles de l’Etat d’Oklahoma a recommandé que sa peine soit attention à ne pas tuer la poule aux œufs d’or. » Le problème est que la « poule aux œufs d’or » n’est pas vraiment protégée. L’unique traité spatial date de 1967. Et encore  : il ne mentionne que les armes nucléaires et les armes de destruction massive. Le tir des Russes se situe donc dans un flou juridique. L’Inde a également abattu un satellite en 2019, tout comme la Chine en 2007, et les Etats-Unis en 2008. Aucun de ces tirs n’a été sanctionné. Des codes de bonne conduite ont été signés, mais ils ne sont pas pénalisants, et pour l’instant, « leur application laisse à désirer », regrette Christophe Bonnal. n L’INFO EN PLUS En 1970, Moscou a testé avec succès un satellite chargé d’explosifs qui pouvait détruire un autre engin orbital dans l’espace.commuée en prison à vie. L’affaire suscite l’indignation aux Etats-Unis, notamment dans la communauté afro-américaine. Une pétition contre son exécution a recueilli plus de 6 millions de signatures. Soutenu par des associations de défense des droits civiques, Julius Jones bénéficie également de l’appui de personnalités comme l’actrice Kerry Wa - shington et surtout Kim Kardashian. La femme d’affaires et star de télé-réalité a contribué à mettre la lumière sur la situation de Julius Jones, allant jusqu’à lui rendre visite en prison. Dans un message publié sur Twitter, elle a décrit ses conditions de détention et dénoncé la « machinerie froide de la peine de mort en Amérique ». Le gouverneur d’Oklahoma Kevin Stitt est le seul à pouvoir commuer la peine de Julius Jones. Malgré la mobilisation populaire et diplomatique, il garde toujours le silence. n La Nasa a dû demander aux astronautes à bord de l’ISS de se mettre à l’abri. En bref CORONAVIRUS  : LA SUÈDE VA INSTAURER UN PASS VACCINAL La Suède va instaurer à partir du 1er décembre et pour la première fois un pass vaccinal pour les événements intérieurs de plus de 100 personnes, a annoncé hier le gouvernement. Restaurants et bars sont pour l’heure exemptés. L’IRAN A NETTEMENT AUGMENTÉ SES STOCKS D’URANIUM ENRICHI L’Iran a significativement augmenté la quantité d’uranium hautement enrichi produite, selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) dévoilé hier. Une hausse qui va à l’encontre de ses engagements. 800 EUROS d’amende ont été infligés à deux touristes américains qui étaient entrés de nuit dans le Colisée de Rome, a annoncé hier la police. TRAFIC DE DROGUES UNE FEMME PUISSANTE Les autorités mexicaines ont annoncé, hier, l’arrestation de Rosalinda Gonzalez, l’épouse de Nemesio Oseguera, dit « El Mencho », leader du cartel Jalisco Nueva Generación, le plus puissant du Mexique depuis l’arrestation de Joaquin « Chapo » Guzman. Elle est considérée comme la responsable financière du CJNG, « l'un des producteurs de méthamphétamines parmi les plus prolifiques au monde », selon le Département de justice américain. Son arrestation à Zapopan représente « un coup significatif porté à la structure financière de la délinquance organisée dans l’Etat de Jalisco », selon le ministère de la Défense. Cette arrestation est annoncée avant le premier sommet depuis cinq ans entre le Mexique, les Etats-Unis et le Canada, qui aura lieu aujourd’hui. n LANDSAT/NASA/REX/SIPA
CNEWS.FR SPORTS N°2626 JEUDI 18 18 NOVEMBRE 2021 15 G. KIRK/AFP XPB/ICON SPORT Ma vie ne va pas s’écrouler si je ne rejoue plus une finale de Grand Chelem, mais ce serait le rêve ultime d’y retourner. J’y crois encore… Roger Federer, tennisman suisse, hier dans la « Tribune de Genève ». 620 MILLIONS D’EUROS environ vont être dépensés par AEG, plate-forme de cryptomonnaies, pour rebaptiser le Staples Center de Los Angeles en Crypto.com Arena. LE PSG AFFRONTE LE REAL MADRID EN LIGUE DES CHAMPIONS FÉMININE PARIS VEUT PASSER À AUTRE CHOSE Se remettre la tête à l’endroit. Au milieu d’une affaire extra-sportive avec la violente agression de Kheira Hamraoui, qui a été dévoilée la semaine dernière, le PSG se rend sur la pelouse du Real Madrid lors de la 4 e journée de Ligue des champions féminine, ce soir, avec l’objectif de sortir un peu de ce brouillard dans lequel il a été plongé. Car depuis la sublime victoire des Parisiennes à l’aller au Parc des Princes (4-0), il s’est passé cet incroyable épisode qui a troublé les esprits. Aminata Diallo, qui a passé 36 heures en garde à vue après avoir été citée comme potentielle complice selon certaines fausses rumeurs, n’a toujours pas été réintégrée dans le groupe et sera absente. La qualification en vue Tout comme Hamraoui, agressée le 4 novembre au moment de regagner son domicile par deux individus cagoulés qui l’ont frappée aux jambes à coups de barres de fer, et qui n’a pas non plus repris. La joueuse a réclamé que sa vie privée soit respectée. Les enquêteurs ont eux indiqué que l’hypothèse d’une vengeance amoureuse était possible. C’est ainsi que le nom d’Eric Abidal est apparu, ce qui a même conduit son épouse, Hayet Abidal, à demander à être entendue par les enquêteurs « afin de faire cesser la rumeur. » C’est dans ce climat que les joueuses de Didier Ollé-Nicolle, qui se sont lourdement inclinées dimanche à Lyon (6-1) lors de la 8 e journée de D1 Arkema, vont tenter de remonter la pente et confirmer leur suprématie en Coupe d’Europe. Une nouvelle victoire contre les Espagnoles leur permettrait de valider leur qualification pour les quarts de finale. Et de mettre de côté cette fâcheuse histoire. n LE PILOTE FRANÇAIS EST EN POSITION DE FORCE AVANT LE DERNIER RALLYE DE LA SAISON SÉBASTIEN OGIER EN ROUTE POUR LE GRAND HUIT ? Le natif de Gap avait déjà décroché le titre à Monza l’année dernière. Le club de la capitale est perturbé par l’affaire Hamraoui qui a éclaté à l’issue du match aller, la semaine passée. Monza sera le théâtre du dernier rallye, mais surtout du dénouement de la saison WRC. Comme l’année dernière, lorsque Sébastien Ogier y avait décroché son 7 e sacre. Cette fois, c’est une 8 e couronne mondiale que le pilote français va tenter de remporter, ce week-end, en terre italienne, où il a son destin en main pour être sacré contrairement à il y a un an. Le natif de Gap dispose d’un matelas de 17 points d’avance sur son rival Elfyn Evans, dernier pilote à pouvoir priver Ogier du titre qui le rapprocherait de son compatriote Sébastien Loeb (9 titres), mais qu’il ne dépassera sûrement jamais. Car le pilote tricolore a déjà annoncé que cette saison serait la dernière de sa carrière, même s’il participera à quelques épreuves l’an prochain, à commencer par le rallye de Monte-Carlo en janvier. Monza sera en revanche bien le tout dernier rallye de son fidèle copilote Julien Ingrassia, qui n’accompagnera pas Ogier la saison prochaine. Les deux compères vont donc chercher à conclure leur riche collaboration de la plus belle des manières. Et Sébastien Ogier sera assuré d’être titré s’il finit parmi les trois premiers, inscrit au moins 13 points ou s’il termine tout simplement le rallye devant le Gallois, qui doit absolument marquer au minimum 18 points de plus que le Français en route pour réaliser un sensationnel grand huit. n SUSA/ICON SPORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :