CNews n°2590 21 mai 2021
CNews n°2590 21 mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2590 de 21 mai 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (595 x 815) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : les grands défis du pass sanitaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 M. ASTAR/SIPA WITT/SIPA UN PEU DE RÉPIT CÔTÉ POLLUTION L’air s’est assaini en 2020 avec les restrictions sanitaires liées au Covid-19. Les confinements successifs ont permis de limiter la pollution de l’air l’an passé en Ile-de-France, selon un rapport d’Airparif publié hier. En 2020, l’organisme de surveillance de la qualité de l’air dans la région a en effet observé une « baisse conséquente » de la pollution au dioxyde d’azote (NO 2), jusqu’à -30% par rapport à 2019 à Paris et -20% en petite couronne. Une avancée notable que l’on doit au télétravail massif, à la baisse de la circulation qui en a découlé et à la réduction du rythme des grands sites industriels. Mais pas que. Airparif souligne qu’une amélioration notable de la situation est également imputable aux politiques de lutte contre la pollution ainsi qu’à une météo favorable. Résultat ? Moins de 1% de la population francilienne a été exposée à des niveaux de NO 2 dépassant la limite réglementaire française. Soit moins de 100 000 habitants, contre 500 000 en 2019. Mais attention à ne pas se réjouir trop vite, estime Airparif, qui souligne dans son rapport que des millions de Franciliens ont été exposés l’an passé à des niveaux supérieurs aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). C’est le cas des particules PM10 et particules fines PM2,50 – que l’on doit notamment au chauffage au bois – qui n’ont que très légèrement baissé en 2020. Les limites réglementaires françaises ont été respectées, mais pas les seuils recommandés par l’OMS. Pour les particules PM2,50, ces seuils ont par exemple été dépassés sur la quasi-totalité de la région en 2020 et ce, pour 95% de la population. Pire, les niveaux de pollution à l’ozone ont augmenté l’an passé. Pour ce polluant lié aux pics de chaleur, les recommandations de l’OMS (100 μg/m 3 sur 8 heures) et le seuil réglementaire (120 μg/m 3) sont « toujours largement dépassés » en Ile-de-France, déplore Airparif. n GRAND PARIS 6 N°2590 VENDREDI 21 21 MAI 2021 CNEWS.FR Le périphérique est une infrastructure d’intérêt régional. Si je suis réélue, j’organiserai à l’automne un référendum pour demander l’avis des Franciliens. Valérie Pécresse, la présidente (Libres !) de l’Ile-de-France, dans « Le Parisien » hier. L’INFO EN PLUS L’application SignalAir propose aux Franciliens de participer à la lutte contre la pollution de l’air, en y renseignant leur ressenti en temps réel. En bref DES RASSEMBLEMENTS PARTIELLEMENT INTERDITS CE WEEK-END À PARIS La préfecture de police de Paris a interdit les défilés de manifestants pro-palestiniens, prévus samedi et dimanche dans la capitale, et ce notamment « en raison des risques de troubles à l’ordre public ». Elle a néanmoins autorisé que des « rassemblements statiques » aient lieu place de la République (11 e). PARIS  : 20 000 CANDIDATS POUR LE CONCERT-TEST PRÉVU LE 29 MAI Plus de 20 000 personnes se sont portées volontaires pour participer au concert-test organisé le 29 mai à l’AccorHotels Arena (Bercy), a communiqué l’organisation hier. Seules 5 000 personnes seront ensuite sélectionnées, dont 2 500 sur place, pour assister à ce concert d’Indochine. DERNIER JOUR POUR LE REMBOURSEMENT DE LA CARTE IMAGINE R Les détenteurs d’un abonnement Imagine R Etudiant n’ont plus qu’un jour pour faire leur demande de remboursement, alors que la plateforme internet dédiée à cet effet doit fermer demain. Un coup de pouce de 85 euros leur sera accordé alors qu’ils n’ont pu aller en cours, avec les confinements et la fermeture des universités. 120 DATA CENTERS environ sont aujourd’hui implantés en Ile-de-France, a fait savoir l’Institut Paris Région hier. Soit un tiers du total de ces centres de données en France. L’EFFET POSITIF DES CONFINEMENTS 75 TRAFIC DE CRACK LA QUALITÉ DE L’AIR AUJOURD’HUI LES PARISIENS EN COLÈRE D’un quartier à l’autre. Alors que la décision d’ouvrir un espace réservé aux toxicomanes, notamment la nuit, près du jardin d’Eole (19 e) a été officialisée en début de semaine, les riverains des rues Riquet et d’Aubervilliers, adjacentes, ont fait part de leur colère ces derniers jours. Ensemble, ils accusent les autorités d’avoir déplacé le problème depuis la place Stalingrad jusqu’à chez eux. « Le gouvernement et la mairie de Paris n’ont rien trouvé de mieux que d’institutionnaliser une nouvelle colline Le jardin d’Eole squatté jour et nuit. du crack dans un jardin pour enfants », a réagi Pierre Liscia, porte-parole de Libres !. Selon lui, le quartier n’est d’ailleurs pas moins résidentiel que le quai de la Seine où les consommateurs de crack avaient leurs habitudes, mais moins doté en commerces, en bars et restaurants et en cinémas que Stalingrad. S’il n’est pas parfait, ce dispositif n’est de toute façon que provisoire, le temps que l’Etat et la mairie de Paris se mettent d’accord sur une solution pérenne. n Indice de la qualité de l’air Bon Moyen Dégradé Mauvais Très mauvais Extrêmement mauvais E. LICHTFELD/SIPA
C’est pas tous les jours qu’on peut traîner en terrasse. Vous serez d’accord pour dire que c’est plus sympa d’en profiter que de courir au supermarché. On a tous les jours une bonne raison de se faire livrer. *Valable pour les 2000 premiers clients, sur le site franprix.fr et l’application franprix. le e-commerce de tous les jours 10 € de remise immédiate dès 45 € d’achats* avec le code  : TERRASSE - Distribution Franprix, SAS au capital de 800 000 € , RCS Créteil n°414 265 165.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :