CNews n°2579 17 fév 2021
CNews n°2579 17 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2579 de 17 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (595 x 815) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : le coronavirus et ses mystères.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 LES VACCINS INACCESSIBLES ? Avec 1,9% d’habitants qui ont reçu au moins une dose (contre 3,4% à l’échelle du pays), la Seine-Saint-Denis présente la plus mauvaise couverture vaccinale en France métropolitaine, selon les derniers chiffres de Santé publique France. Inquiet de ces mauvais chiffres, le préfet du département a sommé ce week-end les communes du 93 d’augmenter la cadence, jugeant « tout simplement inconcevable que ce département n’ouvre pas de rendezvous sur Doctolib en février et en mars ». La faute à qui ? Alexis Corbière, député LFI, a pointé hier le manque de vaccins disponibles par rapport à ce qui avait été annoncé par… le préfet luimême. Dans sa circonscription par exemple, l’élu parle de « 200 vaccins disponibles chaque semaine pour une population de 180 000 habitants ». Une pénurie qui aurait conduit à la fermeture de plusieurs centres de vaccination. Autre problème  : la prise de rendez-vous sur les plates-formes, dont Doctolib. Le vice-président de la Seine- Saint-Denis délégué à la santé, Pierre Laporte, a regretté hier que les personnes vaccinées résidant dans d’autres départements aient pu « représenter jusqu’à deux tiers des vaccinés » dans le 93. « On ne peut pas se contenter de Doctolib car on exclut de fait la population la plus précarisée », a-t-il ajouté. Une problématique face à laquelle l’Agence régionale de santé Ile-de-France a décidé d’agir vite. Elle a annoncé que dès lundi « 50 000 doses de vaccins » seraient réservées « de fin février jusqu’à fin mars » aux publics « les plus éloignés de la vaccination », dont 12 000 pour la Seine-Saint-Denis. De plus, un premier centre de vaccination réservé à cette population moins connectée sera inauguré aujourd’hui à Bobigny. « Plus de 500 rendez-vous » avaient déjà été fixés hier soir. n GRAND PARIS 4 N°2579 MERCREDI 17 17 FEVRIER FÉVRIER 2021 CNEWS.FR T. SAMSON/SIPA R. MEIGNEUX/SIPA Rachida Dati, maire LR du 7e, hier sur CNEWS. 93 Il faut une police municipale armée à Paris pour lutter contre la délinquance du quotidien, et aider la police nationale dans la lutte contre tous les trafics. Le département bute sur le nombre de doses et la prise de rendez-vous. En bref VÉLIB’  : VERS UN NOUVEL ACCORD FINANCIER POUR SAUVER LE SERVICE ? Le Syndicat Autolib’Vélib’Métropole doit voter demain un avenant au contrat qui le lie à Smovengo, l’opérateur de Vélib’, en difficulté financière. L’accord prévoirait une rallonge de 4 millions d’euros par an, selon Le Parisien. Les prix de location des vélos électriques pourraient aussi être revus à la hausse. COVID  : DES CHIENS POUR RENIFLER LE VIRUS La région Ile-de-France, l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort et l’AP-HP vont lancer ce matin une expérimentation de chiens dressés spécialement pour détecter le coronavirus. C’est une première en France. Si le test s’avère concluant, ces animaux pourraient ensuite être déployés dans les aéroports ou aux frontières. VERSAILLES  : LA SALLE DU JEU DE PAUME RÉNOVÉE GRÂCE AUX DÉPUTÉS ? Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a annoncé son intention de lancer un appel aux dons des députés en vue de la restauration de la salle du Jeu de Paume à Versailles, haut lieu de la Révolution française, a-t-on appris hier. Toiture, charpentes et décors ont besoin de travaux, pour un budget de 1,83 million d’euros. 2,9 MILLIONS DE PASSAGERS de la ligne du RER C ont subi des retards de train en 2020, à cause d’objets oubliés qui deviennent suspects, a-t-on appris hier. POLÉMIQUE EN SEINE-SAINT-DENIS 95 GONESSE L’INFO EN PLUS La Seine-Saint-Denis est le département francilien qui a subi la plus forte surmortalité (+ 134%) lors de la première vague, selon l’Insee. LA QUALITÉ DE L’AIR AUJOURD’HUI LA « ZAD » AU TRIBUNAL L’affaire va prendre une tournure judiciaire. L’un des principaux meneurs des militants qui ont installé une « zone à défendre » dans le triangle de Gonesse (95) est convoqué ce matin devant le tribunal judiciaire de Pontoise. Bernard Loup, président du Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG), doit comparaître pour « occupation illégale ». La région Ilede-France, par la voix de sa présidente Valérie Pécresse, a demandé l’évacuation de cette ZAD, estimant que « cette occupation illégale » pouvait « dégénérer L’un des meneurs doit comparaître. rapidement en appels à la désobéissance civile et en violences ». Le mouvement « restera non violent », a pour sa part assuré hier Bernard Loup. Depuis dimanche 7 février, plusieurs dizaines de personnes s’opposent à la construction d’une gare de la ligne 17 du Grand Paris Express au sein de ces 280 hectares de terres agricoles. Sur ces mêmes lieux, Europacity, le projet de complexe de loisirs, a déjà été annulé par Emmanuel Macron en novembre 2019. n Indice de la qualité de l’air Bon Moyen Degradé Mauvais Très Mauvais Extrêmement Mauvais I. HARSIN/SIPA
Boulanger RCS Lille B 347 384 570 - Boulanger SA au capital de 40 611 564 € Siège social Avenue de la Motte 59810 Lesquin Dont 0,50 € d’éco-participation



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :