CNews n°2568 16 déc 2020
CNews n°2568 16 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2568 de 16 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (595 x 815) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : le vaccin en débat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 SPORTS 18 N°2568 MERCREDI 16 DÉCEMBRE DECEMBRE 2020 CNEWS.FR A. DIBON/ICON SPORT N. LE GOUIC/ICON SPORT LE PSG ACCUEILLE LORIENT, CE SOIR, LORS DE LA 15E JOURNÉE DE LIGUE 1 PARIS ET TUCHEL SOUS PRESSION La semaine de tous les dangers pour le PSG et Thomas Tuchel. Trois jours après la nouvelle défaite concédée contre Lyon (0-1), le champion de France doit se relancer, ce soir, lors de la venue de Lorient en Ligue 1, sous peine de connaître des jours agités et d’assombrir l’avenir de son entraîneur. La menace semblait écartée pour le technicien allemand avec la qualification pour les 8 es de finale de la Ligue des champions. Mais elle est revenue aussi vite qu’un boomerang avec la déconvenue face à l’OL. La direction n’aurait que très peu apprécié ce revers et la prestation insipide proposée. D’autant qu’il ne s’agissait pas d’un simple accident pour le club de la capitale, seulement 3 e au classement et qui s’est déjà incliné à quatre reprises en 14 journées (Lens, Marseille, Monaco, Lyon). Le pire total sous l’ère QSI. Aucune marge de manœuvre De quoi accentuer la pression sur Tuchel qui n’aura pas le droit à l’erreur d’ici à la trêve s’il ne veut pas voir son aventure parisienne s’arrêter plus tôt que prévu, lui qui est en fin de contrat en juin. Et cela commence avec la réception de Lorient avant le choc, dimanche, à Lille, puis la réception de Strasbourg mercredi pro- chain. Trois matchs pour passer des fêtes de fin d’année dans la sérénité. « On doit recommencer à gagner, c’est le défi immédiat », a lancé Tuchel, qui sera notamment privé de Neymar et Marquinhos, dont les retours sont espérés pour le déplacement dans le Nord. Car la concurrence, incarnée par Lille, Lyon et Marseille, se veut de plus en plus menaçante. Contrairement aux saisons précédentes, Paris n’a donc aucune marge de manœuvre. Si le vice-champion d’Europe peut s’inquiéter de cette rivalité, il reste favori pour le titre selon Tuchel. « Je ne connais pas bien le classement car je suis concentré sur nos performances, mais nous sommes les favoris. » A lui et ses joueurs de faire en sorte de le rester. n LILLE, LYON ET MARSEILLE SOLIDEMENT ARMÉS ? Les Dogues (en rouge) occupent la tête du classement devant les Lyonnais. L’entraîneur allemand et ses joueurs ont déjà concédé quatre défaites en championnat depuis le début de la saison. Je suis candidat parce que le football français traverse une crise sans Frédéric Thiriez, candidat à la présidence de la FFF, hier à l’Equipe. Dans un mouchoir de poche. Si le PSG reste le grand favori, le Losc, l’OL et l’OM se posent en vrais concurrents dans la lutte pour le titre. Encore faut-il confirmer dès ce soir lors de la 15 e journée de Ligue 1. A trois journées de la trêve, Paris et ses challengers se tiennent en trois points. Des trois formations, Lille, qui se rend à Dijon, est celle qui fait la meilleure impression depuis le début de saison. Leader avec une meilleure différence de buts que Lyon, le club nordiste possède une attaque de feu et une défense ultrasolide. En recevant le PSG dimanche, ils pourraient même frapper un gros coup. Deuxièmes, les Gones, qui reçoivent Brest, n’ont plus perdu depuis la précédent, notamment le footballamateur, dont on ne parle pas souvent. mi-septembre contre Montpellier, soit 11 matchs sans défaite dont 5 victoires de rang, et la dernière à Paris. La seule menace qui pèse est le mercato hivernal  : Aouar, Dembélé et Depay sont courtisés par plusieurs écuries européennes. Enfin, l’OM – qui se rend à Rennes – est sur une belle série avec 9 matchs sans défaite et 6 victoires consécutives. Malgré la déroute en Ligue des champions, les hommes d’André Villas-Boas peuvent se concentrer sur le championnat, eux qui sont 4 es avec deux matchs en retard. Et avec une victoire à Paris et des nuls contre Lille et Lyon, les Phocéens peuvent bomber le torse. Reste à savoir si cela suffira pour aller jusqu’au bout. n 32% DES JAPONAIS sont favorables à l’annulation des JO 2020 de Tokyo, reportés à l’été prochain à cause du coronavirus, selon un sondage publié hier. F. FIFE/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :