CNews n°2567 11 déc 2020
CNews n°2567 11 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2567 de 11 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (595 x 815) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : pas de relachement après le 15 décembre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 GRAND ANGLE 8 N°2567 VENDREDI 11 11 DECEMBRE DÉCEMBRE 2020 CNEWS.FR T. SAMSON/AFP DÉPLACEMENTS, SPECTACLES, LIEUX DE CULTE, FÊTES DE FIN D’ANNÉE… PAS DE RÉPIT EN DÉCEMBRE Le Premier ministre Jean Castex a confirmé hier que les objectifs n’étaient pas atteints et qu’il fallait rester mobilisé. Alors que l’épidémie ne ralentit pas, un couvre-feu sera instauré dès mardi. Une seule exception  : le soir de Noël. Les yeux rivés à leur écran de télévision, les Français attendaient avec inquiétude, hier, les annonces de Jean Castex concernant le déconfinement de cette fin d’année 2020, qui restera particulière jusqu’à son terme. Le 24 novembre dernier, le président Macron avait averti  : les restrictions seraient levées le 15 décembre, à condition que le nombre quotidien de cas de Covid-19 détectés tombe en dessous des 5 000. Un objectif ambitieux qui n’est pas encore atteint. Pire, les chiffres « marquent le pas », selon le Premier ministre, qui a indiqué le chiffre de 14 000 nouveaux malades quotidiens, ces derniers jours. Finalement, l’exécutif a donc choisi de conserver la date du 15 décembre pour faire évoluer son arsenal, mais en durcissant les mesures de lutte contre l’épidémie. Les attestations vont être abandonnées en journée Annoncé à 21h, le 24 novembre dernier, le couvre-feu sera finalement avancé à 20h. En journée, les déplacements ne seront plus soumis à attestation à partir du 15 décembre. Ce sera toujours le cas en revanche de 20h à 6h du matin, au moment du couvrefeu. Pendant cette plage horaire, l’activité sportive et les promenades ne seront pas autorisées. Les dérogations possibles seront limitées aux déplacements entre le domicile et le lieu de travail, à ceux liés à un motif familial impérieux, à une mission d’intérêt général ou encore aux besoins d’un animal de compagnie. Une nouvelle attestation sera disponible pour ces cas-là. La réouverture repoussée pour les lieux culturels Les cinémas, théâtres, musées et enceintes sportives qui devaient rouvrir ce 15 décembre resteront finalement fermés trois semaines de plus. Il s’agit, selon le Premier ministre, d’éviter au maximum « d’accroître les flux, les concentrations et les brassages de public ». Pour ces établissements, la situation sera réévaluée le 7 janvier, à la lumière des chiffres de l’épidémie à ce moment-là. Jean Castex précise que « tous les dispositifs d’accompagnement économique » seront maintenus d’ici là. Par ailleurs, la date du 20 janvier est conservée pour la réouverture des restaurants, bars et salles de sport. Les rassemblements autorisés pour les fêtes de fin d’année Le couvre-feu concernera bien la soirée du nouvel an mais pas celle du 24 décembre, qui se déroule traditionnellement en famille. Les Français pourront donc fêter Noël, à condition de respecter la règle des six adultes réunis au maximum. Pour ceux qui prévoient de rejoindre une personne âgée ou vulnérable, Jean Castex conseille de « limiter ses interactions les cinq jours précédents ». La possibilité de se déplacer sur tout le territoire, et notamment entre les régions, est maintenue, à partir du 15 décembre. DES VACCINS EN APPROCHE F. AUGSTEIN/AFP EN CHIFFRES 12% DE RECUL environ pour l’activité économique française a été enregistré au mois de novembre, selon l’enquête de conjoncture menée par la Banque de France. En avril, elle avait plongé de 31%. 89% DE L’ACTIVITÉ a été maintenue en novembre dans l’industrie. Elle était tombée à 51% de son niveau normal en avril. 9% DE L’ACTIVITÉ de la restauration a été maintenue en novembre. Comme l’hébergement (17%), le secteur enregistre un recul semblable à celui d’avril. 22 MILLIARDS D’EUROS de pertes ont été enregistrés en 2020 par les acteurs culturels, selon les estimations réalisées par le ministère cet été. Soit une baisse de 25% du chiffre d’affaires sur un an. Les règles inchangées dans les lieux de culte La jauge concernant le nombre de personnes autorisées dans les lieux de culte devait évoluer progressivement, en fonction de la situation sanitaire. Avec les données actuelles, les restrictions appliquées jusqu’ici seront non seulement maintenues mais ne seront pas revues à la hausse. L’INFO EN PLUS Plus de 2,9 millions de contrôles, donnant lieu à plus de 285 000 verbalisations, ont été effectués depuis le début du deuxième confinement. Pour enrayer la circulation du coronavirus, le gouvernement compte également sur sa stratégie de vaccination. Présentée jeudi 3 décembre par Jean Castex, elle doit être divisée en trois phases successives. Les premières injections, réservées aux personnes âgées en Ehpad, auront lieu en janvier. La deuxième phase élargira le périmètre de vaccination aux 14 millions de personnes jugées à risque. Enfin, le vaccin sera accessible à toute la population à partir de la phase 3, qui pourrait commencer « au printemps ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :