CNews n°2567 11 déc 2020
CNews n°2567 11 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2567 de 11 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (595 x 815) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : pas de relachement après le 15 décembre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 FRANCE 12 N°2567 VENDREDI 11 DÉCEMBRE DECEMBRE 2020 CNEWS.FR MEIGNEUX/SIPA En bref 30 000 LICENCIEMENTS PAR PLAN SOCIAL ONT ÉTÉ APPROUVÉS DEPUIS MARS Quelque 338 plans sociaux ont été approuvés par l’administration depuis le début de la crise sanitaire en mars, représentant 30 510 licenciements, selon une étude du ministère du Travail publiée hier. Entre le 1er mars et le 6 décembre, 700 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) ont été initiés. 2022  : LFI LANCE UN RÉSEAU SOCIAL POUR SOUTENIR MÉLENCHON La France insoumise (LFI) a lancé hier un nouveau « réseau social d’action » pour la campagne de Jean-Luc Mélenchon en vue de la présidentielle de 2022, baptisé Action populaire. Il est « ouvert à toutes les personnes ayant apporté leur soutien » à la candidature du leader d’extrême gauche, a indiqué le parti. ÉLISABETH GUIGOU À LA TÊTE D’UNE COMMISSION SUR L’INCESTE L’ancienne garde des Sceaux socialiste Elisabeth Guigou a pris hier la tête d’une commission indépendante sur l’inceste et toutes violences sexuelles faites aux enfants. Elle porte l’ambition « d’y engager un travail sérieux, de fond et de remise à plat de toutes les données ». NÉONICOTINOÏDES  : LE FEU VERT DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL Le Conseil constitutionnel a donné hier son feu vert à la loi réautorisant pendant trois ans l’utilisation de semences de betteraves à sucre enrobées d’insecticides néonicotinoïdes, malgré leur incidence négative sur la biodiversité. La récolte de betteraves à sucre a chuté de 30% en France en 2020 après l’invasion d’un puceron vert. Y. BOHAC/SIPA MANIFESTATIONS CONTRE LA LOI SÉCURITÉ GLOBALE L’ARTICLE 24 NE PASSE PAS La colère ne retombe pas. La coordination contre la proposition de loi « sécurité globale », et en particulier son article 24, a appelé à une nouvelle mobilisation demain, mais seulement dans les régions. Selon elle, la sécurité des manifestants n’est en effet pas assurée à Paris, « du fait de la stratégie de la terre brûlée mise en place par la préfecture de police ». Samedi dernier, près de 90 rassemblements ont eu lieu dans toute la France, réunissant 52 350 personnes, dont 5 000 à Paris, selon le ministère de l’Intérieur, en forte baisse par rapport à la semaine précédente (133 000 personnes selon le ministère, 500 000 selon les organisateurs). La manifestation parisienne avait été émaillée de nombreux actes de vandalisme. La loi est accusée par ses détracteurs de porter atteinte « à la liberté d’expression », notamment en raison de son article 24 qui pénalise la diffusion malveillante d’images des forces de l’ordre. UN ADDITIF DANS LA CHARCUTERIE CRITIQUÉ LES NITRITES DANS LE VISEUR La substance causerait des cancers. Mobilisation dans l’assiette. Des députés devaient proposer un projet de loi, hier, pour interdire les nitrites dans les jambons et certaines charcuteries. Additifs que l’on trouve dans la charcuterie industrielle, les nitrites sont visibles sur les étiquettes sous les codes allant de E249 à E252. Les sels nitrités ajoutés aux jambons et à la charcuterie ont « généralement pour fonction d’être La primaire est constante  : elle fait échouer tous ses candidats, à droite, à gauche. Faux remède pour ceux qui fantasment une petite victoire fermée. Aurélien Pradié, n°3 des Républicains, dans une note à la direction du parti dévoilée hier. Le texte est considéré comme étant une atteinte « à la liberté d’expression ». des conservateurs et d’assurer la sécurité microbiologique des produits alimentaires », indique la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Les anti-nitrites affirment que l’additif est surtout utilisé dans le but de faire rosir le jambon. Ils sont accusés de favoriser les cancers du côlon et de l’estomac. Les parlementaires portant le projet de loi indiquent avoir réalisé une enquête ne faisant aucun doute là-dessus. L’ONG Foodwatch, Yuka, ainsi que la Ligue nationale contre le cancer, ont de leur côté lancé une pétition réclamant l’interdiction de ces additifs. « En France, on considère que chaque année, entre 1 200 et 3 400 décès par cancers colorectaux sont imputables aux charcuteries nitritées », dénonce ainsi Axel Kahn, président de la Ligue nationale contre le cancer. RÉGIONALES 2021 LREM DÉCIDE DE SES TÊTES La campagne se rapproche. La République en marche a désigné sept de ses chefs de file en vue des régionales de juin 2021, selon une information donnée hier par le journal L’Opinion. Si ces rôles ne préfigurent pas forcément des candidats pour le scrutin, ils donnent de bonnes indications. Ainsi, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a été choisi pour mener la campagne en Ile-de-France, son ancien collègue de l’Ecologie François de Rugy pour les Pays de la Loire, de même que la secrétaire d’Etat à la Biodiversité Bérangère Abba dans la région Grand Est. Les têtes de liste définitives devraient être connues au printemps, le parti de la majorité ne souhaitant pas « communiquer son casting » en pleine crise sanitaire, selon le journal. 100 MILLIONS D’EUROS d’amende ont été infligés à Google pour nonrespect de la législation sur les cookies, a annoncé hier le régulateur de l’Internet en France.C. MAHOUDEAU/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :