CNews n°2566 9 déc 2020
CNews n°2566 9 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2566 de 9 déc 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : épidémie de covid-19, un noël confiné ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6C. ENA/AP/SIPA Les objectifs fixés sont encore loin, ce qui pourrait remettre en question l’assouplissement du 15 décembre. Des fêtes en danger. A moins d’une semaine du 15 décembre, date prévue pour la levée du confinement, les indicateurs épidémiques du coronavirus restent inquiétants en France. Ils stagnent depuis plusieurs jours et restent supérieurs aux objectifs fixés par Emmanuel Macron lors de sa dernière allocution, le 24 novembre. De fait, ils paraissent compliqués à atteindre dans un timing de plus en plus serré. Cette situation sanitaire difficile remet donc en cause les assouplissements des restrictions programmés, et surtout jette le doute sur les fêtes de fin d’année. Encore trop de nouveaux cas Aucun des deux critères définis par le président de la République pour déconfiner à la mi-décembre n’est aujour - d’hui rempli, que ce soit le nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19 (autour des 5 000) ou celui des pa tients en réanimation (entre 2 500 et 3 000). Si le second est atteignable d’ici à la semaine prochaine (3 200 personnes étaient en « réa » lundi), le premier paraît hors de portée. Sur la semaine écoulée, cet indicateur se maintient au- GRAND ANGLE N°2566 MERCREDI 9 DÉCEMBRE 2020 CNEWS.FR L’ÉVOLUTION DE L’ÉPIDEMIE INQUIÉTANTE POUR LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE TOUS CONFINÉS À NOËL ? La situation sanitaire difficile pourrait compromettre la levée des principales restrictions envisagée par l’exécutif. tour des 10 000 cas par jour, soit le double de l’objectif affiché par le gouvernement. L’exécutif, à l’instar de plusieurs infectiologues, se montre aujourd’hui pessimiste. « On ne sera pas à l’objectif au 15 décembre », ont affirmé Jean Castex et Olivier Véran lundi lors d’une réunion avec des parlementaires, selon des participants. Ce ralentissement inexpliqué de l’amélioration de la situation sanitaire, observé aussi chez nos voisins européens, devrait contraindre le gouvernement à changer ses plans. Ces derniers devraient être rendus publics demain, lors d’une conférence de presse du Premier ministre. Un couvre-feu à 17h est à l’étude, tout comme le maintien des attestations de déplacement et le report de la date de réouverture des cinémas, théâtres et musées, initialement prévue le 15 décembre. Mais l’hypothèse d’un Noël confiné semble exclue. Il n’est pour l’heure pas question d’empêcher les Français de se déplacer et se réunir en famille autour du sapin, contrairement à ce qui a été décidé au Québec. L’incertitude plane plutôt sur le réveillon du Nouvel an, lors duquel les rassemblements pourraient être limités. Pour éviter une explosion des cas de Covid- 19 après les fêtes de fin d’année et ne pas reproduire « l’effet Thanksgiving » visible aux Etats-Unis, Jean Castex a recommandé la semaine dernière de ne pas être plus de six adultes à table lors de ces dîners de fête. L’angoisse de certains secteurs Cette stagnation de la circulation du virus si elle se traduit par un moindre assouplissement des mesures au 15 décembre, risque de mettre à mal des secteurs déjà en grande difficulté depuis le début de la crise sanitaire. On pense en particulier à la culture, dans l’hypothèse où les lieux culturels ne puissent pas rouvrir la semaine prochaine, et dont les LE ROYAUME-UNI VACCINE B. BIRCHALL/AP/SIPA REPÈRES 16 MARS 2020. Emmanuel Macron annonce un confinement, sans prononcer le terme, qui entre en vigueur le lendemain. 11 MAI. Après huit semaines, le confinement commence à être levé progressivement. 30 OCTOBRE. Un reconfinement national entre en vigueur en France, pour au moins un mois. 28 NOVEMBRE. Tous les commerces sont autorisés à rouvrir, tout comme les librairies. 15 DÉCEMBRE. Le confinement pourra être levé, si les nombres de cas quotidiens et de patients en réanimation diminuent assez. 20 JANVIER 2021. Restaurants et salles de sport pourront rouvrir, si la situation sanitaire le permet. pertes se chiffraient déjà à 22,3 milliards d’euros après le premier confinement. Si prolongation des limitations de déplacement il y a, cela frapperait également de plein fouet le secteur touristique hexagonal. En août, ses pertes s’élevaient déjà à 30 à 40 milliards d’euros. Un impact économique qui s’ajouterait à un autre, encore à mesurer, sur l’état psychique des Français. n L’INFO EN PLUS Les mairies de Ploemeur (Morbihan) et Riotord (Haute-Loire) ont pris des arrêtés pour autoriser le père Noël à circuler dans la nuit du 24 au 25 décembre. Le Royaume-Uni est devenu hier le premier pays occidental à lancer sa campagne de vaccination contre le coronavirus. Margaret Keenan, une grand-mère de 90 ans, a été la première patiente à recevoir le vaccin développé par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech, depuis l’hôpital de Coventry, en Angleterre. Priorité est donnée pour la vaccination aux résidents et employés des maisons de retraite, ainsi qu’aux soignants et aux plus de 80 ans. Selon la presse, la reine Elizabeth II, 94 ans, devrait être vaccinée prochainement.
EN VOS COURSES LIVRÉES CHEZ VOUS, SATISFAIT OU REMBOURSÉ. Un problème sur un produit, on vous le rembourse, sans discuter. Cette garantie est valable sur tous les produits proposés par le service de Livraison à domicile de carrefour.fr (hors Marketplace). Voir modalités sur carrefour.fr Carrefour.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :