CNews n°2562 14 oct 2020
CNews n°2562 14 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2562 de 14 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : les violences à l'encontre des policiers dans le viseur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 J. P.KSIAZEK/AFP Ciblées par les délinquants, les forces de l’ordre veulent être enfin écoutées. L’exécutif les assure de son soutien. Des tirs de mortier d’artifice contre un commissariat, des voyous qui désarment deux policiers et les blessent grièvement par balles… Après les affaires de Champigny-sur-Marne et d’Herblay, les agents n’en peuvent plus de la « haine anti-flics ». Conscient du problème, l’Etat s’est donc empressé de réagir en envoyant des poids lourds sur le terrain. Les syndicats se sont ainsi entretenus hier avec Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur. Demain, c’est carrément Emmanuel Macron qui les rencontrera pour les assurer de sa détermination. De premières mesures annoncées Pour afficher sa volonté d’agir, Gérald Darmanin avait déjà indiqué dimanche vouloir interdire la vente des mortiers d’artifice au grand public, en les considérant comme « armes par destination ». Hier, le locataire de la place Beauvau a annoncé une augmentation « historique » du budget de la police de 325 millions d’euros. Cette somme servira entre autres à renouveler un quart des véhicules des agents, ainsi qu’à acquérir du matériel et des équipements GRAND ANGLE N°2562 MERCREDI 14 OCTOBRE 2020 CNEWS.FR L’ÉTAT PROMET DES SOLUTIONS APRÈS UNE SÉRIE D’AGRESSIONS VIOLENTES DE L’AIDE POUR LA POLICE Les fonctionnaires attendent des réponses fortes, notamment après l’attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne. plus performants. Ciblés, les policiers déplorent en effet qu’ils soient parfois moins bien armés que les délinquants. Une augmentation des moyens qui va s’accompagner d’une hausse des effectifs de 1 500 policiers l’an prochain. Les « nuiteux », qui interviennent, comme leur nom l’indique, de nuit et dans les conditions parfois compliquées, ont bénéficié hier d’un geste « inédit » de la part du gouvernement, avec l’annonce d’une prime de 15 millions d’euros pour ces 22 000 agents. Soulevée par les syndicats, une autre problématique embarrasse le gouvernement et trouve souvent écho dans l’opinion publique  : l’impunité des délinquants. « Il y (en) a pour qui une interpellation n’est plus du tout une punition, cela les fait rigoler », a affirmé sur la chaîne CNEWS David Le Bars, du syndicat des commissaires de police. Une absence de crainte qui se retrouve fatalement dans les actes de violence et de défiance quotidiens contre les forces de l’ordre (agressions, insultes, menaces...). Une réponse judiciaire forte est désormais attendue, avec des sanctions pénales à la hauteur des faits. Preuve de l’aspect délicat et stratégique de la question, c’est donc le chef de l’Etat lui-même qui prend le dossier en main et se chargera des annonces sur ce point, demain. Un sujet extrêmement politique Le dossier revêt, il est vrai, une importance politique non négligeable. Largement critiqués pour leur faible incarnation de l’autorité, Emmanuel Macron et son camp ne veulent pas se laisser déborder sur leur droite par Les Républicains et le RN, deux partis beaucoup plus à l’aise sur la question. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas tardé à réagir, en pointant, à nouveau, les « zones de nondroit » que sont devenus certains quartiers. « L’Etat doit créer un régime juridique d’exception pour ces quartiers REPÈRES 13 JANVIER 2020. Un policier est volontairement fauché par un fourgon à Bron, lors d’une mission d’interpellation dans une affaire de vols aggravés. 27 AVRIL. Deux policiers sont grièvement blessés par un terroriste à Colombes, des messages de satisfaction sont postés sur Internet. 4 JUILLET. La gendarme Mélanie Lemée est tuée dans le Lot-et-Garonne, percutée par un chauffard qui refusait de s’arrêter. 7 OCTOBRE. Deux policiers sont passés à tabac par surprise et se font tirer dessus avec leurs propres armes à Herblay. 10 OCTOBRE. Le commissariat de Champigny-sur-Marne est attaqué par des dizaines d’individus, armés de mortiers et de barre de fer. devenus incontrôlables », a estimé Bruno Retailleau, chef des sénateurs LR. Jordan Bardella, du RN, a quant à lui appelé à « remettre la France dans l’ordre », tandis que Marine Le Pen a demandé à « donner des consignes aux procureurs pour poursuivre systématiquement » les délinquants. A un an et demi des élections présidentielles, la défense des policiers devient déjà un sujet brûlant. n L’INFO EN PLUS Des messes en l’honneur de saint Martin, patron des policiers, sont célébrées chaque année en hommage aux agents décédés. GRANDE PREMIÈRE POUR LE BILAN MENSUEL A. JIMENEZ/SHUTTERSTOCK/SIPA En parallèle du dossier des violences contre les forces de l’ordre, Gérald Darmanin a réalisé hier son premier point mensuel concernant leur activité. Une hausse de 25% des interpellations liées au trafic de stupéfiants a été enregistrée (1 189) et 9 532 amendes forfaitaires de 200 euros pour consommation de cannabis ont été adressées. « Douze lieux de radicalisations » ont été fermés en septembre, pour un total de 73 depuis le début de l’année. Le ministre a par ailleurs indiqué que 231 étrangers en situation irrégulière suivis pour radicalisation seront expulsés.
EN'4 ut. ftie 1,a1 A franprix -50% sur la 2 ème SOUPE * x2 briquette rie cielowinÉ légumes variés Offre valable du 12/10/20 au 18/10/20 Disponible en magasin, sur franprix.fr et l’appli franprix f Soupe ThQ1 e ri1 49411. `,) }ililLy PL. ; Suggestion de présentation. *-50% de remise immédiate en caisse sur le 2ème produit du rayon soupe. Offre valable du lundi 12 au dimanche 18 octobre 2020, dans la limite des stocks disponibles. Voir liste des magasins participants sur franprix.fr. POUR VOTRE SANTÉ, MANGEZ AU MOINS CINQ FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR PLUS D’INFOS SUR WWW.MANGERBOUGER.FR RCS Créteil 414 265 165 Distribution Franprix - Société par Actions Simplifiée au capital social de 800 000 € - 2 route du Plessis 94430 Chennevières-sur-Marne. PRE PRESSE  : I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :