CNews n°2561 9 oct 2020
CNews n°2561 9 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2561 de 9 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : le long combat des sinistrés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 VILLARD/SIPA SHUTTERSTOCK/SIPA N°2561 VENDREDI 9 OCTOBRE 2020 MONDE CNEWS.FR Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, hier à Bratislava. Chaque année, le prix Nobel de la paix suscite attentes et controverses. 2020 ne fera pas exception au vu des principaux favoris, bien que la course reste totalement incertaine. L’annonce est attendue aujourd’hui à Oslo, en Norvège, aux alentours de 11h. Greta Thunberg Elle était la grande favorite en 2019, elle est de nouveau présente en 2020. La jeune militante écologiste Greta Thunberg pourrait remporter ce prix Nobel de la paix à seulement 17 ans. Si son combat a été quelque peu éclipsé ces derniers mois par la crise sanitaire, elle est restée cette année une figure majeure de l’enjeu climatique mondial. Selon le site de paris en ligne Nicer Odds, qui donne des cotes sur les favoris, elle est en deuxième position derrière l’Organisation mondiale de la santé. Reporters sans frontières Alors que la liberté de la presse est en recul dans le monde, que les journa- Dialoguer avec la Russie, ce n’est pas lui faire une faveur. […] La Russie se doit d’apporter les réponses aux questions que nous lui posons. 63% DES ADULTES à travers le monde se déclarent « heureux », selon une étude Ipsos dévoilée hier. La France est en quatrième position du classement (78%). UNE COMPÉTITION INCERTAINE POUR LE PRIX NOBEL ATTENDU CE MATIN QUI INCARNE LA PAIX EN 2020 ? B. GUAY/AFP L. BONAVENTURE/AFP Deux personnalités et deux grandes institutions comptent parmi les favoris. WILLIAM LUTTE CONTRE LA CRISE CLIMATIQUE GEORGE FLOYD UN PRINCE QUI S’ENGAGE Le Britannique souhaite agir vite. « Le prix environnemental mondial le plus prestigieux de l’histoire. » C’est ainsi que le prix Earthshot, tout juste lancé par le prince William, se définit. Il a pour but de récompenser des initiatives visant à lutter contre la crise climatique mondiale, avec une dotation d’environ 55 millions d’euros à la clé. « Nous listes sont plus que jamais menacés et que les fake news continuent de circuler, récompenser une organisation comme Reporters sans frontières pourrait mettre en avant cet enjeu. Outre devons trouver des solutions pour pouvoir vivre nos vies et profiter de nos vies », a expliqué le prince dans une interview sur BBC Radio 4. Son but est de financer certaines solutions technologiques qui pourront permettre de « réparer et de s’attaquer à certains des défis environnementaux les plus importants du monde ». Les thèmes principaux sont au nombre de cinq  : restaurer la nature, assainir l’air, raviver les océans, bâtir un monde sans déchets et restaurer le climat. Pour cela, le prix a reçu le soutien de plusieurs personnalités, d’entreprises et d’organisations, parmi lesquelles Greenpeace, WWF, National Geographic ou encore l’Exposition universelle de Dubaï. En tout, la récompense ambitionne de trouver 50 solutions pour répondre aux urgences d’ici à 2030. n l’ONG créée en 1985 à Montpellier (Hérault), le Comité pour la protection des journalistes est également cité comme possible prétendant pour recevoir le prestigieux prix. En bref TRUMP REFUSE QUE SON PROCHAIN DÉBAT AVEC BIDEN SOIT VIRTUEL Donald Trump a annoncé hier qu’il refusait de débattre virtuellement avec Joe Biden. La commission organisatrice souhaite que les candidats se trouvent dans des lieux séparés à cause du coronavirus. LA FRANÇAISE ODILE RENAUD-BASSO ÉLUE À LA TÊTE DE LA BERD La Française Odile Renaud-Basso a été élue hier directrice de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). A 55 ans, elle devient la première femme à occuper ce poste. N. PERRY/AP/SIPA M. TREZZINA/AP/SIPA L’OMS Un pied de nez à Donald Trump et aux critiques ? L’Organisation mondiale de la santé est la grande favorite des bookmakers pour remporter le prix cette année. Le comité pourrait, par ce geste, récompenser les efforts effectués pour lutter contre le Covid-19 au niveau mondial. Jacinda Ardern Deux ans après l’Irakienne Nadia Murad, une femme à nouveau sacrée ? La Première ministre travailliste néo-zélandaise, Jacinda Ardern (40 ans), fait en effet partie des probables gagnants en 2020. A la pointe du combat écologique, louée pour sa gestion de la crise du coronavirus, malgré un rebond épidémique l’été dernier, elle est également à l’origine avec Emmanuel Macron de « l’appel de Christchurch ». Cette action avait pour but d’alerter les gouvernements et les entreprises du numérique sur la lutte contre les contenus terroristes en ligne. UN POLICIER LAISSÉ LIBRE Libéré sous caution. L’ancien policier inculpé pour le meurtre de George Floyd, Derek Chauvin, a été libéré mercredi après avoir payé une caution d’un million de dollars. Lors de sa sortie, des manifestants s’étaient réunis pour dire leur mécontentement. Quant à l’avocat de la famille de la victime, Ben Crump, il a exprimé sa colère face à cette situation. « Derek Chauvin a déposé une caution d’un million de dollars aujourd’hui – achetant sa liberté après avoir pris la vie de George Floyd pour 20 dollars. Sa libération sous caution est un douloureux rappel pour ses proches que nous sommes encore loin d’obtenir justice », a-t-il affirmé sur son compte Twitter. n
CNEWS.FR SPORTS N°2561 VENDREDI 9 OCTOBRE 2020 15 CIAMBELLI/SIPA LES TRICOLORES DÉFIENT LE PORTUGAL, DIMANCHE, EN LIGUE DES NATIONS UNE REVANCHE POUR LES BLEUS C’est une revanche qui aurait dû avoir lieu à l’Euro. Mais avec le report de la compétition, en raison de la crise sanitaire, l’équipe de France retrouvera finalement le Portugal, dimanche, en Ligue des nations au Stade de France. Et quatre ans plus tard, les Bleus n’ont pas oublié la cruelle défaite en finale de l’Euro 2016. S’ils ont pu se consoler avec le titre de champion du monde décroché en Russie, il reste cette cicatrice toujours pas refermée. « On n’a pas oublié le Portugal. La finale de l’Euro reste dans nos EN mémoires. On veut les battre », a martelé Paul Pogba, déterminé à se venger. GOLD AND GOOSE/ICON SPORT Un autre calibre que l’Ukraine Avant ces retrouvailles, les Tricolores ont fait le plein de confiance contre une équipe d’Ukraine décimée par le Covid (7-1). Et outre le doublé de Giroud, devenu le 2 e meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France devant Platini (42 buts) et la première réalisation de Camavinga, Didier Deschamps a pu tester un nouveau système et répartir le temps de jeu avec une équipe de départ largement remaniée. Avec succès, même si ce carton doit être relativisé. « Ce n’était pas la meilleure équipe d’Ukraine mais il faut les mettre, les buts. Il y a beaucoup de points positifs. […] Mais ce sera une autre histoire contre le Portugal », a prévenu le sélectionneur. Le niveau va J’ai redécouvert l’envie de transpirer et de travailler dur après avoir dormi près de trois ans. [...] Si je suis en forme, je peux jouer tranquillement en Serie A. considérablement monter avec le champion d’Europe et lauréat de la première édition de la Ligue des nations, emmené par Cristiano Ronaldo. Et il ne sera cette fois pas question d’expérimentation. Jérémy Ménez, attaquant français de la Reggina (Serie B italienne), hier à la « Gazzetta dello Sport ». Deschamps devrait sortir l’artillerie lourde avec Mbappé, Griezmann, Varane ou encore Pogba. Car ses Bleus ont une revanche à prendre mais aussi un statut de champion du monde à défendre. n LE GRAND PRIX DE FRANCE DE MOTOGP SE DÉROULE CE WEEK-END AU MANS FABIO QUARTARARO SUR SA LANCÉE À DOMICILE ? A six courses de la fin de saison, le Niçois domine le championnat du monde. Quatre ans plus tard, les hommes de Didier Deschamps vont tenter d’effacer la défaite en finale de l’Euro 2016. Star à la maison ? Fabio Quartararo, leader du championnat du monde de MotoGP, tentera de briller lors du Grand Prix de France, dimanche, au Mans. Sur le circuit Bugatti, autour duquel il n’y aura « que » 5 000 spectateurs à cause de la pandémie de coronavirus, le Niçois espère accroître son avance sur l’Espagnol Joan Mir, à six courses de la fin de la saison. « Ça me fait bizarre d’aborder mon Grand Prix national en étant en tête du championnat, a confié le pilote Yamaha, vainqueur de trois courses cette année, toutes en Espagne. C’est un plus, mais je ne vois pas ça comme une pression supplémentaire. Je me sens bien, même mentalement. » « El Diablo », qui ne possède que 8 points d’avance sur l’Espagnol de l’écurie Suzuki après 8 courses, devra se méfier de son dauphin en quête de sa première victoire cette saison et dans la catégorie reine, mais qui s’est déjà imposé au Mans en Moto3 (2017). Dans la Sarthe, où la météo ne s’annonce pas bonne entre la fraîcheur et la pluie qui devraient gêner les pilotes, un autre Tricolore voudra se montrer devant son public, JohannZarco. Troisième en République tchèque début août, le Français avait fini 2 e en MotoGP sur le circuit sarthois en 2017. Il aimerait bien réitérer ce résultat. Voire faire mieux. n 324E GRAND PRIX pour Kimi Räikkönen qui va battre, dimanche, sur le circuit du Nürburgring (Allemagne), le record de départ en F1 détenu par Rubens Barrichello. B. FERNANDEZ/ICON SPORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :