CNews n°2559 2 oct 2020
CNews n°2559 2 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2559 de 2 oct 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : un discours attendu du président Macron contre le communautarisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4L. JOLY/AFP La future loi, dont Emmanuel Macron va dévoiler les contours, est destinée à lutter contre le communautarisme. Un sujet brûlant, au cœur des préoccupations d’Emmanuel Macron depuis plusieurs mois. La lutte contre le séparatisme doit franchir une étape clé aujourd’hui, avec un discours du chef de l’Etat dans la ville des Mureaux (Yvelines). Cette prise de parole attendue annonce l’arrivée d’un projet de loi durant l’automne, qui aura pour objectif de lutter plus efficacement contre le phénomène, semblable au communautarisme, que l’on peut définir comme la volonté d’un groupe de ne plus suivre les lois de la République, au profit d’autres valeurs, qu’elles soient religieuses ou culturelles. Des lieux de culte aux médecins La lutte contre l’islam radical est évidemment dans le viseur. La fin des imams étrangers détachés dans les mosquées devrait notamment faire partie des mesures annoncées, afin d’éviter que l’islam ne soit enseigné par des personnes ne connaissant pas le contexte culturel et social français. Le contrôle du financement des mosquées devrait également y figurer. Il s’agira aussi de se pencher sur certaines associations locales, que les autorités soupçonnent de GRAND ANGLE N°2559 VENDREDI 2 OCTOBRE 2020 CNEWS.FR LE CHEF DE L’ÉTAT DOIT PRONONCER AUJOURD’HUI UN DISCOURS ATTENDU HARO SUR LE SÉPARATISME Le président veut encadrer l’enseignement de l’islam, ainsi que le financement des mosquées et des associations. réaliser un « lavage de cerveau » religieux ou communautaire. Or, ces associations cultuelles sont celles vers qui les populations se tournent, plutôt que la mairie, pour obtenir un emploi ou une place en crèche dans certains quartiers. Le but est de savoir précisément qui les dirige et y intervient. Une charte de la laïcité devrait être mise en place, les engageant à la respecter sous peine de se voir retirer les subventions publiques. La protection de la dignité humaine sera aussi un volet du projet de loi, afin d’en terminer avec les pratiques dégradantes liées à la religion. C’est dans ce cadre que s’inscrira la pénalisation des médecins délivrant des certificats de virginité, réclamés à certaines futures mariées. Enfin, la neutralité religieuse dans les services publics devrait être abordée. L’exécutif souhaite ainsi mettre fin à la présence de salles de prière ou au fait que des agents refusent de travailler avec des femmes. Face à ces pistes, certains estiment que la priorité devrait aller à plus de justice sociale et de moyens pour lutter contre les inégalités, et mettent en garde contre une stratégie qui semble cibler l’islam. Le gouvernement a réagi en parlant « des » séparatismes. Pour prévenir ces accusations, Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, a en outre indiqué que le projet concernera aussi le « suprémacisme blanc » et les « dérives sectaires ». Un thème cher au RN et à LR En faisant du séparatisme un des dossiers majeurs de l’automne, l’exécutif veut marquer les esprits. La campagne pour la présidentielle 2022 devrait se lancer d’ici à environ un an, et il faut renforcer l’image du président là où ses adversaires l’attaquent  : son manque d’autorité. De quoi raffermir sa stature, tout en allant jouer sur un terrain habituellement favorable à des formations politiques comme Les Républicains ou le LES MUREAUX EN EXEMPLE T. SAMSON/AFP EN CHIFFRES 301 IMAMS sont payés par des pays étrangers, sur les 2 500 lieux de culte de l’islam, selon le ministère de l’Intérieur. 46 ÉLÈVES du 1er degré étaient scolarisés dans des écoles hors contrat en 2018. Soit 17% de plus que l’année précédente. 37% DES FRANÇAIS se déclarent « croyants », dont 15% ont une pratique importante, selon un rapport de l’Observatoire de la laïcité en 2019. 93 ÉTABLISSEMENTS (culturels, associatifs, lieux de culte, écoles...) ont été fermés en France par les cellules de lutte contre l’islamisme, depuis janvier 2020. 60% DES FRANÇAIS pensent qu’une loi contre le séparatisme permettra de lutter contre la radicalisation. Rassemblement national. Avec le séparatisme, il tient un sujet clivant, mais surtout extrêmement important aux yeux des Français, car il touche au respect des valeurs de la République. Dans un sondage paru en septembre, 76% d’entre eux se disent d’ailleurs favorables à une loi contre le phénomène. La course à l’Elysée va peut-être commencer aujourd’hui, aux Mureaux. n L’INFO EN PLUS Le terme « séparatiste » apparaît en Angleterre entre les XVI e et XVII e siècles pour désigner les « puritains » voulant se dégager de l’Eglise anglicane. La ville des Mureaux n’est pas choisie au hasard pour accueillir le discours d’Emmanuel Macron. La commune des Yvelines est connue notamment pour avoir bénéficié, en 2006, du tout premier programme national de rénovation urbaine. « Elle incarne parfaitement l’action des maires et celle de l’Etat sur le territoire », a confié à CNEWS un conseiller du chef de l’Etat. Surtout, elle illustre les différentes thématiques du futur projet de loi (politique de la ville, lutte contre l’islam radical, etc.), tout en étant l’exemple d’une reconquête possible, que l’Elysée espère duplicable.
NOUVEAU  : CAPSULES EN ALUMINIUM. 100% RECYCLABLES TERRACYCLE ALU- Compatibles avec le système Nespresso *. *Cette marque est la propriété de tiers qui n’ont aucune relation avec Delica AG. CAFÉ ROYAL SWITZERLAND ESPRESSO NESPRE550- COMPATIBLE 5/10 INTENSITY CAFÉ ROYAL SWITZERLAND



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :