CNews n°2558 30 sep 2020
CNews n°2558 30 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2558 de 30 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : un reconfinement avant les fêtes ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2558 MERCREDI 30 SEPTEMBRE 2020 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Olivier Benkemoun Créer à tout prix, vivre malgré tout, c’est encore un peu de liberté. UNE FASHION WEEK SOUS UN CIEL PLOMBÉ « Il medico della peste », soit « le médecin de la peste ». C’est le nom qu’a donné le célèbre couturier Franck Sorbier à sa nouvelle collection haute couture. Une collection présentée dans un film, où les visages se cachent derrière foulards et masques, la nouvelle esthétique de la pandémie de Covid-19. Evidemment, les créateurs de mode n’allaient pas y rester insensibles. On le découvrira toute la semaine, mais quelle tristesse pour cette Fashion Week parisienne, qui démarre sous un ciel plombé ! Tellement digitale, si peu de défilés. Il faut saluer les maisons qui ont maintenu leurs présentations. Beaucoup l’ont fait avec des films, mais l’ont fait. Ne pas rester tétanisé face à la maladie, créer à tout prix, vivre malgré tout. La mode, c’est encore un peu de liberté dans un monde où la dictature sanitaire nous enserre cha - que jour un peu plus la taille. Olivier Benkemoun, à retrouver du lundi au vendredi, à 7h45, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR FRED PERRY RETIRE UN POLO DE LA VENTE La marque anglaise ne proposera plus l’un de ses modèles, adopté par les membres d’un mouvement d’ultradroite. L’IMAGE POURQUOI A-T-ON LE RÉFLEXE D’ÉTERNUER ? Conséquence d’un rhume, d’une allergie ou encore d’une simple gêne, l’éternuement est un mécanisme d’autodéfense mis en œuvre par le corps humain. Sa fonction est en effet d’évacuer les corps étrangers captés par le nez, afin de les empêcher d’aller dans les voies respiratoires. Lors que les voies nasales sont irritées, notamment à cause de particules de poussière ou de pollen, des capteurs des poils de nez s’activent et excitent des neurones sensitifs. Les signaux envoyés provoquent alors une contraction brutale du diaphragme, des abdominaux et des muscles intercostaux. Ce réflexe a pour résultat d’engendrer le fameux « atchoum ! », une bourrasque nasale – souvent incontrôlable – destinée à nettoyer le nez. L’air expulsé peut atteindre la vitesse de 4,5 mètres par seconde, soit environ 16 km/h. QUAND BORIS FAIT LE MUR Le Premier ministre britannique maniait la truelle, hier, au-dessus d’un mur de briques. En incarnant un maçon, Boris Johnson souhaitait rappeler que le Royaume- Uni manque notamment d’ouvriers en bâtiment qualifiés. Il lance en effet une nouvelle politique de formation à destination des travailleurs dont l’emploi est menacé par la crise du coronavirus et qui ont besoin de se reconvertir. UN FILM CHOC CONTRE L’ABANDON DES ANIMAUX La réalisatrice française Maïwenna tourné un court-métrage pour dénoncer les abandons d’animaux. A. HARRIS/SHUTERSTOCK/SIPA CAPTURE YOUTUBE INSTAGRAM/SELENAGOMEZ J. MAUDE/MOOD BOARD/REX/SIPA F. WEBSTER/AFP DES TICKETS GRATUITS POUR LE HÉROS DU MÉTRO Un courage récompensé. Rikien Wilder vient d’être élu « héros du métro » et d’obtenir un an de trajets gratuits par la société qui gère les transports à New York. Cet Américain de 44 ans a en effet pris d’énormes risques pour tenter d’empêcher le déraillement d’un train ce week-end. Alors qu’il attendait le métro en gare, il a vu un homme qui déposait de la ferraille sur les rails. Prenant son courage à deux mains, Rikien Wilder a alors sauté sur les voies pour déblayer rapidement les débris. Un geste héroïque qui n’a pas empêché le criminel de récidiver sur d’autres voies, causant un accident de train, heureusement sans gravité. Une diversion que le héros a mis à profit pour courser et attraper le criminel, permettant ainsi son arrestation par la police. C’EST ARRIVÉ... UN 30 SEPTEMBRE Le premier tour du monde en avion est réalisé (1924). Les Américains Lowell H. Smith et Leslie P.Arnold achèvent leur périple de 44 345 kilomètres. Il leur aura fallu 170 jours pour revenir sur la côte californienne. Un journal danois publie des caricatures de Mahomet (2005). Le quotidien Jyllands-Posten diffuse douze dessins du prophète. Une première pour un média. Par solidarité, ils seront ensuite suivis par d’autres journaux, dont Charlie Hebdo en France. SELENA GOMEZ DÉVOILE SA CICATRICE DE GREFFE La célèbre chanteuse et actrice américaine a publié une photo de sa cicatrice, résultat d’une greffe de rein réalisée en 2017. TWITER @MTA
GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2558 MERCREDI 30 SEPTEMBRE 2020 7 M. BUREAU/AFP LA MESURE SANITAIRE CONTRE L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19 EN PLEIN DÉBAT RECONFINEMENT OU PAS ? Selon un récent sondage, 72% des Français se disent prêts à rester chez eux pour une période de quinze jours. Alors que le nombre de cas augmente, l’idée est avancée par certains experts. Le ministre de la Santé reste prudent. Le mot était presque banni du vocabulaire des Français, depuis plusieurs mois. Mais, désormais, l’idée d’un reconfinement se répand, à mesure que les cas de coronavirus se multiplient. Le terme occupe les esprits, y compris les plus brillants. Deux prix Nobel d’économie, Esther Duflo et Abhijit Banerjee, ont suggéré récemment « un confinement pour la période de l’avent, du 1er au 20 décembre », afin d’éviter une vague de contaminations liée aux rassemblements des fêtes de fin d’année. Pas question, a alors répondu Olivier Véran. Mais, s’il refuse de « tirer des plans sur la comète », le ministre de la Santé évoque, quand même, un « état d’urgence sanitaire localisé » qui « peut aller jusqu’à des mesures de confinement ». Des hôpitaux en flux tendu Les propos d’Olivier Véran rappellent ceux de Jean Castex, sur le plateau de Vous avez la parole sur France 2, le 24 septembre. « Si nous n’agissons pas, on pourrait se retrouver dans une situation proche de celle du printemps. […] Ça pourrait vouloir dire reconfinement », avertissait le Premier ministre. Une telle décision dépend notamment du nombre de lits disponibles, surtout dans les services de réanimation. Or, le point épidémiologique national de Santé publique France du 24 septembre, fait état d’une « augmentation exponentielle des admissions en réanimation ». La zone d’alerte concerne 69 départements et les grandes villes telles que Paris ou Lyon sont même en zone d’alerte renforcée, voire maximale pour Marseille. Sept médecins réclament donc des mesures sanitaires « drastiques » dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche (JDD). Bruno Megarbane, chef du service réanimation du CHU Lariboisière à Paris et signataire, explique  : « Ce deuxième pic s’annonce à l’entrée de la saison froide, avec tous les problèmes de santé qui vont avec. En temps normal, les hôpitaux sont déjà en flux tendu à cette période. Si, en plus, les patients Covid sont trop nombreux, il faudra sans doute réduire l’offre de soins pour faire face. » Un tel engorgement des services hospitaliers serait alors propice à un reconfinement, auquel les Français semblent s’être préparés. Dans un sondage du JDD, 72% des interrogés se disent d’ailleurs prêts à respecter un reconfinement d’au moins quinze jours. LE BON ÉLÈVE ITALIEN D. FRACASSI PACIFIC PRESS/REX/SIPA REPÈRES LUNDI 16 MARS. Lors d’une allocution retransmise à la télévision, Emmanuel Macron déclare que la France est « en guerre » contre le coronavirus. Le président de la République annonce un confinement national dès le lendemain. MARDI 17 MARS. A midi précisément, la France se confine sans savoir que cela durera 55 jours, soit près de deux mois. VENDREDI 27 MARS. Le Premier ministre de l’époque, Edouard Philippe, prolonge une première fois le confinement, au moins jusqu’au 15 avril. Il sera à nouveau prolongé le 13 avril. LUNDI 11 MAI. Le déconfinement, qui se veut progressif, commence. Les règles diffèrent selon la situation sanitaire de chaque département. Une décision en dernier recours Selon cette enquête, l’idée reste toutefois rejetée par les partisans du RN, de LFI et de l’UDI, ainsi que par les catégories modestes, les non-diplômés et les artisans et commerçants. L’argument économique est source d’inquiétude pour 86% des Français interrogés. Le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a récemment estimé que le reconfinement mènerait à un « effondrement de l’économie ». Il redoute une « génération Covid » sacrifiée, victime du chômage et de la « casse sociale ». Avec les récentes restrictions concernant les bars, restaurants et salles de sport, le gouvernement tente justement d’éviter le reconfinement. Bruno Megarbane pense aussi qu’il ne doit être envisagé qu’en « dernier recours ». Selon lui, l’épidémie peut régresser si « plus de 85% des Français appliquent strictement les gestes barrières et l’isolement des cas contacts ». Autrement dit  : « C’est entre nos mains. » n L’INFO EN PLUS Le confinement a eu un impact négatif pour un couple sur dix, 4% parlaient même de rupture, selon un sondage Ifop. Si la France et l’Espagne s’inquiètent du rebond de la pandémie de Covid-19, l’Italie semble échapper à cette « deuxième vague ». Le pays, parmi les plus touchés au printemps, a pris des mesures drastiques. Les Italiens portent le masque depuis février, il est imposé dans les lieux publics depuis la mi-août. Le respect des règles de distanciation fait l’objet de contrôles massifs, les grands rassemblements sont reportés et un traçage scrupuleux des cas contacts est organisé. La rentrée a eu lieu avec 5 000 classes créées, un système de roulement et des masques gratuits.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :