CNews n°2557 25 sep 2020
CNews n°2557 25 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2557 de 25 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, la France voit rouge.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 SPÉCIAL IMMOBILIER PRIMESENERGIE.FR LES DISPOSITIFS D’AIDE POUR DES TRAVAUX D’AMÉLIORATION THERMIQUE UNE RÉNOVATION FINANCÉE Pour aider les particuliers à optimiser leur habitat et lutter contre le gaspillage, l’Etat et les fournisseurs d’énergie ont mis en place différentes subventions. C’est le poste de dépenses le plus important des foyers. Le chauffage a coûté en moyenne aux Français 1 696 euros en 2019, d’après un sondage Effy. C’est aussi un enjeu capital pour la transition écologique. De nombreux logements en France sont encore de véritables « passoires thermiques ». Pour inciter les particuliers à rénover leur logement, il existe un certain nombre d’aides. Contrairement aux idées reçues, entreprendre de tels travaux ne constitue pas un gouffre financier. Le CITE, crédit d’impôt pour la transition énergétique. Le CITE a subi plusieurs changements depuis son lancement. Aujourd’hui, et jusqu’à la fin de l’année, il offre des crédits d’impôts forfaitaires. Deux catégories se distinguent parmi les bénéficiaires  : les ménages aux revenus intermédiaires et les ménages aux revenus supérieurs. Ces derniers ne peuvent y prétendre que sur certaines opérations d’isolation thermique ou alors de construction de borne de recharge pour véhicule électrique. Les seuils dépendent de la situation géographique et du nombre de personnes composant le ménage. A noter, le CITE est plafonné à 2 400  € pour une personne seule et à 4 800  € pour un couple soumis à imposition commune, majoré de 120  € par personne à charge. I Les particuliers sont incités à rendre leur logement plus économe en énergie. L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour le financement L’éco-PTZ peut être particulièrement intéressant. Il s’agit d’un prêt à taux neutre, accordé pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique comme l’isolation ou le chauffage. Son montant est non négligeable  : de 7 000  € à 30 000  € à rembourser sur des durées allant de 3 à 15 ans. Aucune condition de revenus n’est requise. Tous les propriétaires peuvent en bénéficier, qu’ils soient occupants ou bailleurs, mais le logement doit être une résidence principale. L’entreprise en charge des travaux doit avoir le label RGE. Depuis mars 2016, l’éco-PTZ est cumulable avec le CITE. Une vingtaine de banques ont signé une convention avec l’Etat pour le distribuer. Un particulier peut tout à fait contracter un prêt dans une banque concurrente à la sienne si cette dernière ne le propose pas. I 3 QUESTIONS À... Nicolas Moulin, fondateur de PrimesEnergie.fr Pourquoi faut-il rénover son logement ? D’abord pour faire des économies. Si votre logement est une « passoire thermique », on peut facilement diminuer sa consommation de 30 à 50%. Ensuite, réduire son empreinte carbone c’est une vertu écologique. Enfin, c’est aussi une question d’anticipation. Il y aura bientôt des obligations. Si vous êtes locataire d’un logement de classe F, vous pourrez, à partir de janvier 2023, contraindre votre propriétaire à effectuer des travaux d’isolation. L’ambition, à terme, étant de ramener tout le parc immobilier en B etC. O. PERROT/SIPA MaPrimeRénov’, la nouvelle aide de l’Etat Le nouveau dispositif d’aide publique qui doit remplacer le CITE à partir du 1er janvier s’appelle MaPrimeRénov’. Il se distingue du CITE notamment par le versement très rapide des aides, soit deux semaines après réception de la facture des travaux. Actuellement, cette prime est réservée aux ménages les plus modestes, ou intermédiaires. Mais à partir du 1er janvier, elle sera accessible sans plafond de revenus, bien que calculée à partir de ces derniers. Pour une chaudière à très haute performance énergétique on peut ainsi bénéficier d’une aide de 800 euros. Un site a été ouvert pour simplifier la démarche (maprimerenov.gouv.fr) Les certificats d’économie d’énergie (CEE) des fournisseurs Peu de gens le savent, mais les fournisseurs d’énergie ont eux aussi leur système d’aide. Depuis 2005, ces derniers ont l’obligation de réaliser ou faire réaliser aux consommateurs des économies d’énergie. Le montant peut atteindre plusieurs milliers d’euros. Il n’y a pas de conditions de revenus et on peut la cumuler avec les aides publiques. En revanche, inutile de solliciter plusieurs CEE auprès de différents fournisseurs pour financer des travaux. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre sur le site des fournisseurs ou d’intermédiaires comme PrimesEnergie.fr ou Sonergia. n « NE PAS COMMENCER PAR LES FENÊTRES » Faut-il prévoir un gros budget ? Tout dépend de la méthode. Il faut procéder par ordre. Si vous êtes dans une maison, il faut commencer par le toit. L’isolation des combles peut être remboursée à 100% entre la Prime énergie et MaPrimeRenov’. Ensuite, il faut s’intéresser à la chaudière, surtout si elle a plus de 15 ans. Sur un modèle à 4 000 euros, vous pouvez récupérer près de la moitié en primes. En revan - che, si vous commencez par les fenêtres, cela va prendre quasiment tout votre budget pour peu de résultat. Comment s’y prendre ? Il faut éviter les mono-gestes, les petits travaux isolés et privilégier l’appro - che globale. Pour cela, il faut s’adresser à des professionnels agrémentés comme PrimesEnergie.fr. On peut aussi contacter le réseau FAIRE mis en place par l’Etat afin d’être guidé dans ses travaux pour être efficace. Mais ce n’est pas tout  : la question des économies d’énergie relève aussi du comportement individuel. I
NGIS f 94 Maisons et appartements neufs à 20 min. de Paris A partir de oope Al I 1111111 k t SAMEDI 3 OCTOBRE Journée découverte Inscrivez-vous et profitez des PRIX EXCEPTIONNELS DE LANCEMENT et des FRAIS DE NOTAIRE OFFERTS (5) SPÉCIAL IMMOBILIER 25 COMMENT PARVENIR À OBTENIR UN PLAN DE FINANCEMENT OPTIMAL DES TAUX NÉGOCIÉS À LA BAISSE Après une légère hausse à l’appro - che de l’été, les taux de crédit immobiliers sont de nouveau en baisse. Ils se sont en moyenne établis à 1,24% en août, selon l’observatoire Crédit Logement/CSA. Si la négociation avec les banques est plus rude qu’auparavant, quelques arguments peuvent toutefois servir pour obtenir une décote. La question de l’apport a son importance. Il est préférable d’arriver avec une somme de côté pour financer son projet. Plus elle sera importante, plus les conditions d’obtention seront avantageuses. Attention à ne pas négliger les prêts à taux zéro  : ils sont généralement considérés comme apport. La bonne tenue des comptes est aussi primordiale. Le banquier doit s’assurer que l’emprunteur sera en mesure de rembourser ses mensualités de crédit. Pour cette raison, un compte toujours dans le vert fera marquer des points. Pour tenter de gagner quelques dixièmes supplémentaires (sur vingt ans, ils représenteront une économie non négligeable), la souscription d’autres produits bancaires en marge du prêt peut peser dans Pour monter son dossier, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence. la balance. Ce peut être par exemple une assurance habitation ou l’ouverture d’un contrat d’assurance vie. Faire jouer la concurrence permet aussi de faire baisser le taux. Rien n’empêche le porteur de projet d’aller frapper à la porte de plusieurs ban ques. Certaines peuvent avoir une politique de taux agressive. Se lancer à la recherche d’un crédit immobilier peut intimider, surtout si c’est la première fois. Faire appel à un courtier peut se révéler utile. C’est d’abord un gain de Screkei.i cinPd Is 0 805 360 550 nouveauxiardins.nocaratcom Quadral Promotion\\II !, Les — nouveaux jardins une qualité de vie remarquable entre ville et campagne 1 Écoles, commerces, parc, gare et tram à quelques minutes à pied 1 Au coeur d'un pôle économique de 5000 entreprises et 120000 salariés 1 Du 2 au 5 pièces avec balcon, terrasse ou jardine s 611 000 aeee, eu in *me Rtrop [me » des Gon, w orpin'ne Lie ». PINxa Men. » n-S » 09.1 91 en MCV Am » Cimn.n » s » ne. 3...11,1t0 » I Cen,fle.0 » Mellepsin n'ÉM. DM 0. »..Dcarriiel &a. », nen » nue ». herinecies SIr...el enexe Dern » » nem Ir.lecee..Pprgecru v± vkin Melentes Me.e. MurskoDOe woni. » Nle » Ai') PTM w d ClliZezprEenieZ pliices ne » Ani relat'Inclus.UarL reeneel OupantOlPs (212un numerus. (31 Le FM O. » Znio (PIO alie.:m9as Tem ». pierffles pu ru ami Daeixecrut els leu S MIe prude] p.No » mei T¢SHNWifo416a1r lixierears rein » ildinca wireprieiforeirlend eer mem » ninem » neen epeiniesese dlrniY » menicj1 Iisellancle ree » 1 » 1*On:g ri me relieur dliry.M rAinina renne le » -einkins mie pliffin11. » ineex. peur renwsnins A'i.ir PrmenedxIid dnurerrolsca MIK per, » hen » « firrene cii » Wen. Meer,. tienei ».. » Ond 0 konkel pie ». E..sd n'ers. » un » iir » rame n O mes luxrklup pbendtrpeouce [in » nue » e.rce os] de 12% ». 6 ».m » MA 11% eu Pym ce Ixtrku) ch 21% eur u ew né » On 0e gen nomes » On » nickel dru L2vnpv croeLL, ne 5 YEU*, er Ocrs » nlec. MG, 1FR]'M FOX IESPM CES EirieGEMIS Sif FOUI,/PRIE W Wien 7E4 flefiellek.KiCeisle.lifeE4in yee L1ANOISIQCP.I1X1 Ring. DOMO » vnees oupri,.Pein » Menem el In inpenai ?. » de.',PU *même vItrislurs LULU FuL5F111à bruni% re. eeebns.ron AIIS INç immieneerein igenlas los in » seri. » ni LÉO neribee Men i » Erne, do. Us Lkkkureates Ukpu1lu.421UP. 0041 dei Owen. » cana Ae Vens vr MCOMI ve OJO/IMAGES/REX/SIPA EN CHIFFRES 1,2%DE TAUX moyen ont été relevés en août pour les prêts d’une durée de 20 ans. C’est un peu mieux qu’en juillet. 19,2 ANS, c’est la durée moyenne des crédits immobiliers contractés en France. Elle a tendance à se rallonger un peu. 47700EUROS, c’est le montant de l’apport moyen au deu - xième trimestre, d’après le courtier La centrale de financement. Sources  : Observatoire Crédit Logement/CSA. temps. Une prise de contact et l’envoi de quel ques documents suffisent à obtenir rapidement une proposition. Certains facturent des frais de dossier (autour de 1000 euros), d’autres non. Mais là encore, il est parfois possible de négocier. n



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :