CNews n°2557 25 sep 2020
CNews n°2557 25 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2557 de 25 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, la France voit rouge.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 SUPRSTOCK/SIPA SPÉCIAL IMMOBILIER LES GRANDES MÉTROPOLES OÙ INVESTIR DANS LA PIERRE SANS TARDER QUATRE VILLES DYNAMIQUES Alors que des incertitudes pèsent sur le marché, quelques valeurs sûres offrent des perspectives économiques rassurantes pour un investissement locatif. Depuis la fin du confinement, les Français ne jureraient que par la campagne, selon plusieurs enquêtes. Pourtant, quelques semaines après la rentrée du mois de septembre, force est de constater que l’attractivité des villes demeure. Les indicateurs immobiliers révèlent que les prix poursuivent leur hausse dans la plupart des grandes métropoles. Mieux, la demande aurait bondi pour celles où la situation économique offre de bonnes perspectives. En y ajoutant un cadre de vie agréable, le bonheur est, à n’en pas douter, dans les grandes villes de province. Afin de préparer sa retraite ou tout simplement de se constituer un patrimoine, l’investissement locatif apparaît donc comme une solution sans risque et très porteuse à moyen terme. Mais attention cependant, certains marchés sont saturés. Tandis que quelques gran - des villes se distinguent et offrent de belles opportunités. n D. CHARLET/AFP LYON POURSUIT SA HAUSSE t'Er Les responsables d’agences immobilières sur place en témoignent  : rien ne semble pouvoir ralentir la hausse des prix à Lyon. Sur l’ensemble de l’année, et malgré la crise sanitaire, les prix ont progressé en moyenne de 11,5%, selon le dernier baromètre LPI-SeLoger. C’est le 8 e arrondissement qui détient la palme avec +15,7%. Les professionnels, notamment la Fnaim du Rhône, relèvent toutefois un intérêt croissant pour les maisons et les espaces extérieurs de type balcon, mais pas encore d’exode de citadins. RENNES PLÉBISCITÉE L’effet LGV devrait protéger la ville d’un quelconque affaissement du mar - ché. A 1h30 de la capitale, Rennes a plus d’un argument. En dix ans, ses prix ont bondi de 55% pour les appartements, d’après les notaires. Mais contrairement aux idées reçues, les trois quarts des logements vendus le sont pour devenir des résidences principales et non pas des biens à louer. La deuxième ligne de métro et la bonne santé de l’activité économique peuvent rassurer les acquéreurs. S. SALOM-GOMIS/SIPA r leleintirlireltrini LILLE AU TOP L’emploi semble bien résister dans la capitale des Hauts-de-France. Résultat, tous les indicateurs sont au vert pour l’achat d’un bien immobilier. D’après SeLoger, le marché est particulièrement tendu  : le nombre d’acheteurs rapporté au nombre de vendeurs est toujours au plus haut depuis la fin du confinement. Cela assure aux propriétaires une hausse des prix pour les années à venir. Par ailleurs, une enquête Meilleurstaux.com révèle qu’au bout de 24 mois sur place, il est plus intéressant d’être propriétaire que locataire. Les investisseurs sont également présents, notamment pour des biens de type petite surface. Côté quartiers, le Vieux-Lille, le centre-ville, le secteur des gares et Vauban sont les plus plébiscités. L’offre y est particulièrement tendue. Le prix moyen est de 2 965  € le mètre carré pour un appartement. NANTES RESTE ATTRACTIVE Les recherches concernant un bien à acheter à Nantes ont bondi de 139%, d’après le baromètre des loyers LPI-SeLoger. La métropole attire toujours autant de Parisiens lassés de la capitale. D’après les experts, elle figure parmi les villes qui ne devraient pas être affectées par la crise économique à venir. A deux heures de Paris en train et à moins d’une heure des plages, Nantes présente la situation idéale pour les citadins qui ont besoin d’air mais qui ne veulent pas pour autant s’installer à la campagne. Pour un appartement, il faut compter 4 058  € le mètre carré en moyenne et 4 100  € pour une maison. La cité des Ducs présente encore de réelles opportunités, notamment au sud. T. BREGARDIS/AFP
Pour devenir propriétaire dans le neuf, mon décl’ic c’est et ses 170 adresses partout enFrance et ses logements connectés et intelligents et ses appartements àprix juste et ses engagements pour le mieux vivre aujourd’hui et demain icade-immobilier.com 01 41 72 73 74 Renseignements disponibles auprès de nos conseillers commerciaux sur les espaces de vente. Icade Promotion -Immeuble Open -27, rue Camille Desmoulins -CS10166 -92445 Issy-les-Moulineaux Cedex -SASU au capital de 29 683 456 euros -RCS Nanterre 784 606 576 -N°ORIAS : 13003 036 -IOBSP Mandataire Non Exclusif -Carte TCPI 7501 2016,000 016 385 délivrée par la CCI deParis. Illustration non contractuelle àcaractère d’ambiance. Crédit photo : Getty Images. Conception  : OSWALDORB -09/2020.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :