CNews n°2556 23 sep 2020
CNews n°2556 23 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2556 de 23 sep 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : une immigration plus solidaire entre les états en Europe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 J. LIAKOS/INTIME ATHENA PICTURES/SHUTTERSTOCK/SIPA Bruxelles veut remplacer son système d’asile, jugé inefficace, mais doit faire face à l’opposition de certains Etats. Un dossier explosif. Prenant acte de l’échec de la politique migratoire de l’UE, la Commission européenne va présenter aujourd’hui un « nouveau pacte sur la migration et l’asile ». Ce texte majeur est censé remplacer le fameux règlement de Dublin sur les demandes d’asile, critiqué de toutes parts, depuis la crise migratoire de 2015, et que la présidente de l’exécutif européen, Ursula von der Leyen, a annoncé la semaine dernière vouloir « abolir ». Pour Bruxelles, il s’agit d’un véritable défi, alors que les divisions des Etats membres sur le sujet ont, jusque-là, empêché tout projet de réforme. Un dispositif à réinventer Véritable pilier de la politique migratoire européenne, le règlement de Dublin, dit « Dublin III », donne au pays d’entrée d’un migrant en Europe la responsabilité de traiter sa demande d’asile. Deux ans à peine après la signature de ce texte, en 2013, ses failles ont été mises au jour à l’occasion de la crise migratoire, qui a vu débarquer sur le Vieux Continent plus d’un million de réfugiés, fuyant notamment la guerre en Syrie. Les pays situés aux frontières extérieures de l’UE, au GRAND ANGLE N°2556 MERCREDI 23 SEPTEMBRE 2020 CNEWS.FR UNE POLITIQUE D’ACCUEIL PLUS SOLIDAIRE ENVISAGÉE AU SEIN DE L’UE L’IMMIGRATION EN DÉBAT Le mécanisme actuel est jugé inégalitaire par l’Italie et la Grèce, deux pays en première ligne face au phénomène. premier rang desquels l’Italie, la Grèce ou Malte, se sont retrouvés à devoir gérer un fardeau migratoire important, simplement du fait de leur situation géographique. Ils se sont sentis abandonnés par leurs voisins et n’ont eu de cesse, depuis, de dénoncer un système jugé inégalitaire. Au-delà des critiques sur le principe du mécanisme, son inefficacité est pointée du doigt. La France et l’Allemagne, qui con centrent l’essentiel des demandes d’asile, peinent à renvoyer les « Dublinés » vers leur pays d’entrée, et ils s’entassent dans des camps. Sans compter les demandes d’asiles multiples effectuées dans plusieurs pays par de nombreux réfugiés, pourtant impossibles en théorie selon les règles en vigueur. Présentée comme l’une des priorités de son mandat lors de sa prise de fonctions fin 2019, la réforme migratoire voulue par Ursula von der Leyen inclura « un nouveau mécanisme fort de solidarité », a-t-elle assuré la semaine dernière, tenant à rassurer les pays du sud de l’UE, en première ligne dans l’accueil des migrants. Cette solidarité « doit être obligatoire », a affirmé samedi la commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson, tout en évoquant des pistes pour aider les Etats « sous pression »  : « relocalisations » de migrants vers d’autres pays de l’UE et aides « au retour » de personnes déboutées du droit d’asile vers leur pays d’origine. Une Europe divisée Malgré la volonté affichée de la Commission européenne, ce nouveau projet de réforme n’est pas certain de voir le jour. Il doit en effet être voté à l’unanimité par les Vingt-Sept, puis être approuvé par le Parlement européen, ce qui est loin d’être gagné. « Certains pays de l’Est, notamment la Hongrie et la Pologne, sont réticents car ils ne veulent plus accueillir de migrants », explique Yves Doutriaux, professeur de géopo - UN INCENDIE DÉCLENCHEUR AFP EN CHIFFRES 612 700 DEMANDEURS D’ASILE ont fait une première demande de protection internationale dans l’UE en 2019, soit quasiment moitié moins que lors du pic de 2015. 128 500 ARRIVÉES maritimes et terrestres dans l’UE ont été enregistrées en 2019, contre plus d’un million en 2015. 1 319 PERSONNES sont décédées ou ont disparu en traversant la Méditerranée en 2019, contre 2 771 en 2018. 893 900 IMMIGRANTS sont arrivés en Allemagne en 2018, premier pays d’accueil dans l’UE, devant l’Espagne et la France. 34% DES EUROPÉENS considèrent l’immigration comme la principale préoccupation au niveau européen, devant le climat (22%). litique à l’université Paris-Dauphine. Après la crise migratoire de 2015, ces mêmes Etats avaient déjà précipité l’échec des quotas de répartition de migrants décidés par l’Union européenne en refusant d’en assumer leur part. Le ministre adjoint grec des Migrations, Giorgos Koumoutsakos, s’attend donc à des négociations « compliquées et difficiles » entre les Vingt-Sept. n L’INFO EN PLUS Magid Magid, réfugié somalien de 31 ans arrivé au Royaume-Uni à l’âge de 5 ans, est devenu maire en 2018, puis député européen en 2019. En mettant à la rue près de 13 000 migrants, l’incendie du camp de Moria, sur l’île de Lesbos, en Grèce, a poussé l’Europe à accélérer le calendrier de sa réforme migratoire. « Les images du camp de Moria nous rappellent douloureusement que l’Europe doit agir dans l’unité », a clamé Ursula von der Leyen. Malgré l’urgence de la situation, seule une dizaine de pays européens ont accepté de prendre en charge 400 mineurs non accompagnés, Berlin promettant d’accueillir de son côté 1 500 réfugiés. Un camp provisoire a été bâti, où 9 000 migrants ont été installés.
est'franprix -15% sur le vin PANAME * avec la Foire aux Vins *Offre valable du 23/09/20 au 11/10/20 Disponible sur franprix.fr et l’appli franprix 0 *- 15% de remise immédiate en caisse sur le Vin Paname Les Vignerons Parisiens, 75cl, code EAN  : 710535989748. Offre valable du mercredi 23 septembre au dimanche 11 octobre 2020, dans la limite des stocks disponibles.Voir liste des magasins participants sur franprix.fr. RCS Créteil 414 265 165 Distribution Franprix - Société par Actions Simplifiées au capital social de 800 000 € - 2 route du Plessis 94430 Chennevières-sur-Marne. Photos non contractuelles. Crédit photo  : Istock L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :