CNews n°2548 3 jui 2020
CNews n°2548 3 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2548 de 3 jui 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : crise du coronavirus, un été malgré tout.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 V. HACHE/AFP La période, habituellement consacrée à la détente, sera marquée cette année par la question des règles sanitaires. Du repos et de la prudence. Si les vacances d’été démarrent officiellement ce soir, elles auront une saveur étrange, après un début d’année marqué par plus de deux mois de confinement. Même si le nombre de malades du Covid-19 en réanimation ne cesse de baisser, et que le nombre quotidien de décès a chuté, le virus continue de circuler en silence. Plus de 300 clusters ont ainsi été identifiés depuis le 9 mai, et environ 80 sont toujours actifs. Si la situation est « contrôlée » selon le ministre de la Santé Olivier Véran, le comportement des Français et les indicateurs seront scrutés, jusqu’à la fin du mois d’août, par les autorités. Des mesures spécifiques Concernant le choix des destinations, les Français ont été sages. Ils ont visiblement écouté le gouvernement, qui a multiplié ces dernières semaines les appels à passer « des vacances bleu-blancrouge ». Selon un sondage OpinionWay pour Sofinco, ils sont sept sur dix (71%) , parmi ceux qui comptent partir, à avoir choisi de rester dans l’Hexagone cet été. Pour les grands départs, dès ce weekend, des règles sanitaires spécifiques de- GRAND ANGLE N°2548 VENDREDI 3 JUILLET 2020 CNEWS.FR LES VACANCES COMMENCENT DANS DES CONDITIONS TRÈS PARTICULIÈRES L’ÉTÉ À L’OMBRE DU COVID Même si l’épidémie marque le pas, les masques de protection accompagneront les vacanciers pendant leur séjour. vront être respectées. En effet, dans les trains, les avions et les bus, le port du masque sera toujours obligatoire. Pas de conseil particulier, en revanche, concernant la distanciation physique. Pour les voyageurs se rendant en Corse, un protocole spécifique a été mis en place, avec des tests de dépistage du Covid-19 proposés « sur la base du volontariat » et des contrôles de température dans les ports et aéroports. Une fois sur place, quel que soit l’hébergement touristique choisi (hôtel, Airbnb, camping…), les vacanciers arriveront dans un lieu où la propreté sera l’enjeu numéro un. Dans les hôtels, tous les éléments superflus installés dans les chambres seront retirés, tandis que les animations au camping vont être aménagées. A la plage, la bronzette sera possible, dans le respect des gestes barrières et de la distanciation. Tout comme se rendre à la piscine, en ayant au préalable réservé un créneau horaire. Pour égayer les soirées, les restaurants, bars, théâtres et cinémas ont rouvert, dans le respect de la distanciation. Au contraire des discothèques, qui espèrent se relancer le 10 juillet… mais sans dancefloor. L’étranger en partie accessible Partir à l’étranger cet été est également tout à fait possible, mais pas n’importe où. En Europe, la totalité des pays de l’UE ont rouvert leurs frontières aux touristes. Parmi eux, même si c’était loin d’être gagné il y a quelques semaines, l’Italie et l’Espagne, qui accueillent les voyageurs étrangers sans restriction. De son côté, la Grèce oblige les entrants à remplir un questionnaire de santé avant leur arrivée. En fonction des informations données, un QR code est fourni, déterminant s’ils doivent se soumettre à un test de dépistage du Covid-19. Le Royaume-Uni fait aussi évoluer ses règles. Il pourrait, dans les prochains jours, exempter de quarantaine les touristes français. Hors Europe, la situation est UNE BATAILLE TOURISTIQUE 2020 GOOGLE EN CHIFFRES 20 MILLIONS DE VOYAGEURS sont attendus par la SNCF dans ses trains cet été, soit 20% de moins que l’an dernier. 1 234 EUROS, c’est le budget moyen que les foyers comptent consacrer aux vacances, soit 231 euros de moins qu’en 2019. 42 MILLIARDS D’EUROS pourraient être perdus par la France à cause de la contraction du tourisme mondial, ce qui représente une perte d’environ 2% de PIB. +210% DE RÉSERVATIONS pour la Dordogne ont été enregistrées sur Airbnb entre le 25 mai et le 7 juin, devant l’Ardèche (+190%). 56% DES FRANÇAIS n’ont pas encore réservé leurs vacances (trajets, locations, etc.), contre 27% qui l’ont déjà fait totalement. plus complexe. Il est par exemple impossible pour le moment de se rendre aux Etats-Unis au départ de la France. Quant aux pays du Maghreb, les ressortissants français peuvent désormais se rendre en Tunisie sans mesure sanitaire spécifique, mais pas au Maroc ni en Algérie, dont les frontières restent fermées. Des fermetures synonymes de vacances gâchées pour beaucoup. n L’INFO EN PLUS Il y a très peu de risques d’attraper le coronavirus à la piscine, grâce au chlore. Idem à la mer  : aucune trace du virus n’a été détectée dans l’eau. Pour sauver leur industrie touristique, frappée de plein fouet par la crise du coronavirus, certains territoires se sont lancés dans une véritable bataille pour attirer les Français cet été. La ville de Roanne (Loire) offrira par exemple 100 euros aux visiteurs ayant séjourné au moins deux nuits dans la ville et ayant dégusté un repas dans un restaurant. Les départements de Charente et de Charente-Maritime proposeront peu ou prou la même aide. Une offre qui montera à 150 euros dans les Landes et dans la Drôme. L’Anjou et l’Indre ont de leur côté fait le choix d’un jeu concours.
ALORS COMME ÇA LES GENS ACHÈTERAIENT LA PRESSE SANS LA LIRE ? LA PRESSE, C'EST UNE AUDIENCE QUI NE CESSE D'AUGMENTER DEPUIS 10 ANS. MME% -ri AMIMIL 1111MMOIIIMIiiii 10111MIMM11.1111 INTÉRESSEZ-VOUS À LA PRESSE, LES GENS S’Y INTÉRESSENT. OneNect La nouvelle mesure d’audience des marques de presse



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :