CNews n°2543 28 mai 2020
CNews n°2543 28 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2543 de 28 mai 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : déconfinement et maintenant ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 F. NASIMBENI/AFP GRAND ANGLE N°2543 JEUDI 28 MAI 2020 CNEWS.FR ÉDOUARD PHILIPPE DOIT DÉVOILER AUJOURD’HUI DE NOUVELLES MESURES DÉCONFINEMENT PHASE 2 Les Français devraient retrouver un semblant de vie normale compte tenu de la maîtrise de l’épidémie du virus. Déplacements, restaurants, cinémas… Les règles devraient être assouplies dans le pays, dès le 2 juin prochain. Des éclaircissements attendus. A l’issue d’un nouveau Conseil de défense consacré à la pandémie de Covid- 19, Edouard Philippe doit dévoiler aujourd’hui à 16h les contours de la deuxième phase du déconfinement, qui doit être lancée en France le 2 juin. Alors que le nombre de patients hospitalisés en réanimation continue à baisser, l’assouplissement de certaines mesures et la réouverture de certains lieux (restaurants, lycées…) devraient être annoncés. Les déplacements autorisés pour les vacances d’été C’est peut-être la préoccupation numéro un des Français  : où pourra-t-on partir en vacances cet été ? Depuis le 11 mai, date du début du déconfinement, seuls les déplacements dans un rayon de 100 km autour du domicile sont autorisés. Une restriction de circulation qui pourrait être assouplie, si l’on en croit Jean-Baptiste Lemoyne. Le secrétaire d’Etat au Tourisme a en effet annoncé lundi que le gouvernement planchait sur « un élargissement significatif » de cette limitation, qui pourrait être annoncé par Edouard Philippe aujourd’hui. Une décision en cohérence avec le feu vert donné mi-mai par l’exécutif aux réservations « en métropole et en outre-mer » pour juillet et août. La réouverture des restaurants et des bars, selon les zones Fermés depuis la mi-mars, les cafés, bars et restaurants trépignent d’impatience. Leur souhait pourrait être exaucé dès le 2 juin, mais a priori pas pour tous. En effet, Edouard Philippe a ouvert la porte mi-mai à une réouverture des établissements, uniquement dans les départements en zone « verte », si la situation épidémique le permet et sous réserve du respect d’un strict protocole sanitaire. Au 11 mai, une large partie de la France était déjà classée « verte ». Seuls les départements d’Ile-de-France, du Grand Est, des Hauts-de-France et de Bourgogne- Franche-Comté, ainsi que Mayotte, étaient en « rouge », signifiant que le coronavirus y circulait encore activement. Une version actualisée de la fameuse carte pourrait être dévoilée dès cet après-midi. La question des lycées, après les écoles et collèges Après la réouverture partielle et progressive des maternelles, primaires et des collèges (pour les élèves de 6 e et 5 e) , se pose désormais la question des lycées, toujours fermés. Jean-Michel Blanquer veut qu’ils puissent rouvrir au mois de juin, en commençant par les lycées professionnels. Le ministre de l’Education a également fait part de son souhait de voir les collégiens de 4 e et de 3 e reprendre le chemin de l’école, ainsi que davantage d’élèves d’école primaire. Par ailleurs, le maintien ou non de l’oral de français du bac pour les élèves de première n’est pas encore tranché. Fin du suspense demain, a annoncé Jean-Michel Blanquer. STOPCOVID, L’APPLI DE TRAÇAGE R. BLOCH/SIPA Les salles de spectacle et cinéma accessibles cet été Secteur sinistré par la crise du coronavirus, la culture attend beaucoup de la prise de parole d’Edouard Philippe. Franck Riester a déjà donné quelques indications sur le plan du gouvernement mardi. Les salles de spectacle pourraient « rouvrir progressivement » dès juin, avant les cinémas au mois de juillet, a déclaré le ministre de la Culture. « Ce n’est pas décidé mais ce sont des scénarios sur lesquels nous travaillons », a-t-il poursuivi, précisant que les salles obscures pourraient rouvrir au même moment dans les départements « verts » et « rouges ». Les rassemblements et l’accès aux plages et parcs assouplis Jusque-là limité à dix personnes, le seuil des rassemblements autorisés pourrait être revu à la hausse. Le 7 mai dernier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait en effet déclaré qu’« il pourr[ait] être réexaminé » le 2 juin. Quant aux plages, autorisées à rouvrir au cas par cas depuis le 11 mai, une réouverture générale est évoquée. Mais peut-être seulement sous forme « dynamique », c’est-à-dire avec interdiction de poser sa serviette sur le sable. Enfin, les parcs et jardins, ouverts en zone « verte » depuis le 11 mai, vont-ils pouvoir rouvrir dans les départements « rouges » ? Cette mesure est notamment réclamée à cor et à cri par Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, situé en zone « rouge ». n L’INFO EN PLUS Afin de soutenir le tourisme, les personnes qui passeront leurs vacances dans les Charentes cet été recevront un chèque de 100 euros. Pour accompagner la deuxième phase, le gouvernement prévoit de lancer ce week-end une appli mobile de traçage des contacts, baptisée StopCovid. Sur la base du volontariat, elle doit permettre d’alerter les utilisateurs ayant été en contact durant plus de quinze minutes avec une personne testée positive au Covid-19, afin qu’ils se fassent dépister, pour « casser les chaînes de contamination ». Malgré le feu vert des députés et de la Cnil, ce dispositif suscite de nombreuses craintes relatives au respect de la vie privée.
COVID 19 UN NOUVEAUPACTE POUR VOYAGERAUTREMENT SUR NOS LIGNES C’EST PARCE QUE L’ON TIENT ÀVOUS QUE NOUS SOMMES PLUS QUE JAMAIS MOBILISÉS POUR VOUS PERMETTRE DE REPRENDRE LE CHEMIN DE NOS LIGNES, EN TOUTE SÉCURITÉ. MAIS POUR QUE VOUS PUISSIEZ VOYAGER LE PLUS SEREINEMENT POSSIBLE, NOUS AVONS AUSSI BESOIN DES EFFORTS DE TOUS. NOUS VOUS DEMANDONS DE RESPECTER LES GESTES BARRIÈRES ET D’ADOPTER UN COMPORTEMENT CIVIQUE ET RESPONSABLE.DÈS AUJOURD’HUI, APPLIQUONS LES BONS GESTES ETRESTONS #MOBILISÉSENSEMBLE NOS ENGAGEMENTS Pour vous accueillir en toute sécurité, nos agents sont équipés de masques. Ils sont mobilisés pour gérer l’affluence sur le réseau et rappeler les gestes barrières. Pour favoriser la distanciation physique, nous déployons une signalétique adaptée  : 1siège sur 2 laissé libre sur les quais et dans les véhicules ; des marquages au sol pour laisser une distance entre les voyageurs. Pour vous accompagner, nous mettons progressivementàvotredisposition des distributeurs de gel hydroalcoolique dans l’ensemble de nos stations et de nos gares ; des masques et du gel seront par ailleurs mis en vente dans des distributeurs et des commercessur le réseau. Pour vous assurer un environnement serein, nous procédons àdes nettoyages désinfectants quotidiens de nos véhicules et de nos espaces avec des produits virucides (actifs contre leCovid-19), avec un soin particulier apporté àtoutes les zones de contact:barres de maintien,mécanismes d’ouverture de porte, lignes de péage, appareils distributeurs, rampes des escaliers et des escalators… Nous vous assurons une information trafic actualisée en temps réel sur l’ensemble de nos canaux de diffusion avant et pendant votre voyage et nos agents vous conseillent et vousaccompagnent sur le réseau. LA RATP EST O PÉRATEUR D E M OBILITÉS POUR VOSNOUVEAUX RÉFLEXES VOYAGEURS Nous vous demandons de respecter tous les gestes barrières, de porter un masque sur tout le réseau et de respecter la signalétique de distanciationphysique. Le port dumasque obligatoire nous conduit à vous demander de ne pas boire oumanger tout le temps de votre trajet. Nous vous remercions de signaler tout défaut de propreté ànos agents ou surl’appli RATP. Nous vous invitons à acheter et àrecharger àdistance vos titres de transport grâce àl’appli RATP ; vous pouvez également acheter votreticketde bus par SMS (voir conditions et éligibilité surratp.fr). Nous vous invitons à éviter de voyager aux heures de pointe si vousenavez la possibilité. Nous vous encourageons à limiter vos déplacements au strict nécessaire etàprivilégier quand vous le pouvez des solutions de mobilité alternatives. RATP RCS Paris B775 663 438.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :