CNews n°2542 16 mar 2020
CNews n°2542 16 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2542 de 16 mar 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : coronavirus, le pays à l'arrêt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 SEVGI/SIPA GRAND ANGLE N°2542 LUNDI 16 MARS 2020 CNEWS.FR UN SCRUTIN MARQUÉ PAR UNE ABSTENTION RECORD LES MUNICIPALES BOUDÉES Les élections mises K.-O. par le coronavirus. Au milieu d’une crise sanitaire d’une ampleur exceptionnelle, a eu lieu hier le premier tour des élections municipales. Un scrutin, maintenu par le gouvernement malgré la pandémie, dont les premiers résultats n’ont pas accouché d’une tendance lourde  : le Premier ministre Edouard Philippe est arrivé en tête au Havre, tout comme les Verts à Lyon et Bordeaux, tandis que le RN est bien parti pour conquérir Perpignan. Mais le principal enseignement de cette soirée reste le score historique de l’abstention  : 56% selon l’Ifop, soit environ vingt points de plus que lors du précédent scrutin, en 2014, déjà un record à l’époque (36,45%). Le second round en suspens L’impact du coronavirus n’est pas à chercher loin, les électeurs ayant été refroidis par les dernières restrictions et fermetures annoncées par le gouvernement pour freiner la contamination. Six présidents de régions, des élus de tous bords ainsi que des médecins avaient réclamé dès samedi soir un report du scrutin. Des appels réitérés hier pour le second tour, qui doit se tenir dimanche, par toute l’opposition, de Marine Le Pen (RN) à François Ruffin (LFI), en passant par Yannick Jadot (EELV) ou Bruno Retailleau (LR). Mais selon les experts en Le premier tour a finalement eu lieu malgré la crise du coronavirus. droit constitutionnel, si le gouvernement choisissait cette option, cela provoquerait l’annulation du premier tour et l’obligation de recommencer tout le processus. « L’élection municipale est indissociable, elle forme un tout. Mon sentiment est qu’on refait tout ou rien. Si l’on considère que l’on ne peut pas voter dimanche prochain, il faut annuler le résultat » d’hier, explique le constitutionnaliste Didier Maus. Le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé hier soir que la décision de tenir ou de reporter le second tour serait prise « sans doute [demain] » par l’exécutif, sur la base des recommandations du Conseil scientifique, alors que la situation sanitaire en France s’aggrave de jour en jour. n ANNE HIDALGO DOMINE À PARIS La maire sortante obtiendrait 30,2% des suffrages, selon les estimations. Vers une vague rose ? Alors que son statut de favorite était remis en question dans les dernières semaines de campagne, Anne Hidalgo obtiendrait un très bon score à l’issue de ce premier tour dans la capitale, selon les premiers résultats (non définitifs). La maire sor- tante était en effet créditée hier soir de 30,2% des suffrages, contre 22% pour Rachida Dati (LR) et 17% pour Agnès Buzyn (LREM). Une situation très favorable à la socialiste, dans la mesure où ses rivales ont réfuté une éventuelle alliance pour la renverser. Alors que dans son allocution hier soir, Anne Hidalgo a appelé « à l’unité et au rassemblement des écologistes et des progressistes », tendant ainsi la main à David Belliard (EELV) et Cédric Villani (dissident LREM). Car une union avec l’écologiste (donné à 11,6%) et le mathématicien (6,7%) lui donnerait virtuellement une avance décisive. D’autant que la maire sortante ferait aussi de bons scores à l’échelle locale. Ses têtes de liste seraient en particulier assez largement en tête dans les arrondissements sensibles qui menaçaient d’échapper à la gauche, comme le nouveau Paris Centre (ex-1 er, 2e, 3 e et 4 e) , le 12e, le 14 e ou le 18e. Rachida Dati, elle, serait en position de prendre le très important 15 e arrondissement au maire sortant dissident LR, et est en tête dans le 7 e où elle se présente. A la différence d’Agnès Buzyn, qui ne serait que troisième dans le 17 e et dont le pari semble globalement raté. Pour rappel, la gauche détient onze arrondissements sur vingt. En 2014, elle n’en avait perdu qu’un seul, au profit de la droite, le 9e. n KONRAD K./SIPA L. MARIN/AFP U. AMEZ/SIPA R. ROIG/AFP S. ALCALAY/SIPA Et ailleurs... ÉDOUARD PHILIPPE EN TÊTE AU HAVRE Estimé à 43% des suffrages, le Premier ministre et maire sortant ne réédite pas sa performance de 2014 où il avait été élu dès le premier tour. Lors du second, il fera face à la liste PCF-LFI-G.s (35%) emmenée par Jean-Paul Lecoq. Il s’agira d’un duel, car seulement crédités de 8%, les listes EELV-PS et RN restent à quai dans la cité océane. UNE QUADRANGULAIRE À BORDEAUX ? Le candidat écologiste Pierre Hurmic (EELV) serait en tête avec 35-35,9% des voix. Il était hier au coude à coude avec le maire LR sortant Nicolas Florian (33,4% -34%). Si aucun candidat ne se retire, ils seraient accompagnés au tour suivant de la liste LREM emmenée par Thomas Cazenave (12-12,9%) et de l’ancien candidat NPA à la présidentielle, Philippe Poutou (10,8-12%). LOUIS ALIOT SUR UN PETIT NUAGE À PERPIGNAN Le candidat du Rassemblement national, Louis Aliot, est arrivé nettement en tête du premier tour. Selon les estimations, il totalisait 35,2% des voix, alors que le maire sortant LR, Jean-Marc Pujol, était crédité, lui, de 18,8 à 20% des suffrages. L’alliance EELV/PS arrive troisième (14% environ), LREM est quatrième (12,5%). MARTINE AUBRY ENCORE BIEN PARTIE À LILLE En poste depuis 2001 dans la capitale des Flandres, la socialiste Martine Aubry a obtenu 30% des votes au premier tour. C’est certes moins qu’en 2014 (35%) , mais cela constitue une avance confortable sur ses opposants  : l’écologiste Stéphane Baly (23,5%) et la candidate LREM Violette Spillebout (17,2%).
Al RF RANCE 7 ; ;  : ) 111111ill ÀPARTIR DE PROMO 40 € TTC ALLER SIMPLE FRAIS DESERVICE INCLUS TOUTELAFRANCE EN PROMO JUSQU’AU 16 MARS 2020 AIRFRANCE KLM AIRFRANCE.FR GROUP ÉMISSIONS DECO2 100% COMPENSÉES SUR LES VOLS ENFRANCE MÉTROPOLITAINE Tarif sur vols directs, soumis àconditions etdisponibilité, bagage en soute non inclus, 1 € de frais deservice airfrance.fr inclus. Les frais de service varient selon les points deventes Air France ou agences de voyages. Partez du04/04 au 30/08/2020. Renseignez-vous sur airfrance.fr, au 36 54 (coût d’un appel local) ou dans votre agence devoyages.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :