CNews n°2525 6 fév 2020
CNews n°2525 6 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2525 de 6 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : une économie en quarantaine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2525 JEUDI 6 FÉVRIER 2020 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Pascal Praud EST-CE LA FIN DU BLASPHÈME ? « Parole qui outrage la divinité, la religion, le sacré, et, par extension une personne ou une chose considérée comme quasi sacrée. » Synonymes  : affront, injure, sacrilège, offense, impiété. Voici la définition du blasphème qui, au pays de Voltaire, était possible jusqu’à ces temps où l’intolérance aux idées, notamment celle des autres, règne. Un sondage Ifop commandé par Charlie Dans les années à venir, on dira  : « Il n’est plus permis de permettre. » Hebdo révèle que 50% des Français ne sont pas favorables à critiquer une croyance, un symbole ou un dogme religieux. Selon le principe que « la tolérance ? Il y a des maisons pour cela ! » (Geor - ges Clemenceau), il n’est plus possible de dire n’importe quoi. Il est interdit d’interdire, criait-on en 1968. « Il n’est plus permis de permettre », dira-t-on dans les années futures. Il y a des jours où j’ai envie de rester chez moi à lire Voltaire ou Enid Blyton. Pascal Praud, à retrouver du lundi au vendredi, à 9h, et du lundi au jeudi, à 20h, dans L’heure des pros sur CNEWS. À RETROUVER SUR.FR POURQUOI PARLE-T-ON D’UN CONGÉ « SABBATIQUE » ? Quand un salarié s’arrête de travailler pendant une période donnée – souvent un an – en accord avec son employeur, afin de partir en voyage ou de faire des recherches, on dit qu’il prend un congé « sabbatique ». Un terme apparu au Moyen Age, mais qui tire son origine d’une pratique biblique. Dans l’Ancien Testament, Dieu s’adresse à Moïse et fixe plusieurs règles de vie au peuple juif. Parmi ces dogmes, figurait la « shmita », qui imposait aux agriculteurs de laisser leurs champs en jachère pour une année tous les sept ans. Plus largement, les hommes et les animaux devaient respecter le « sabbat » ou « shabbat », synonyme L’IMAGE MARWA LOUD SE CONFIE APRÈS LES INSULTES Victime de grossophobie, la chanteuse française a publié un message touchant pour remercier ceux qui l’ont soutenue. d’un jour de repos hebdomadaire (en l’occurrence le samedi). Une idée de pause dans le travail qui a été reprise dans le terme actuel. Celui-ci est d’ailleurs quasi identique en anglais, en allemand, en espagnol ou encore en italien. À S’Y MÉLANGER LES PINCEAUX Dans une étonnante symétrie avec les personnages peints, des curieux contemplaient le tableau The Whig Junto (1710), réalisé par l’artiste John James Baker, à la Tate Modern, musée londonien qui regroupe la collection nationale d’art moderne et contemporain. Cette œuvre fait partie d’une exposition sur la peinture baroque, qui est dévoilée pour la première fois au Royaume-Uni. FERRARI BAT UN RECORD DE VENTES DE VOITURES Plus de 10 000 bolides ont été livrés sur la planète l’année dernière, une première pour la marque italienne. M. BUREAU/AFP 2020 FERRARI L. VU/SIPA SUPERSTOCK/SIPA S. CHUNG/LNP/REX/SIPA UN BABOUIN REJOUE UNE SCÈNE DU « ROI LION » Impossible de ne pas penser à Rafiki portant un jeune Simba à bout de bras. Un guide a filmé une vidéo touchante lors d’un safari dans le Kruger National Park, en Afrique du Sud  : un babouin sauve un lionceau d’une meute de ses congénères qui voulaient le dévorer. Sur les images, on voit le primate se saisir du petit fauve, grimper dans un arbre et « le toiletter comme si c’était un jeune babouin », selon le guide. « En vingt ans d’expérience, c’est la première fois que je vois ce type de phénomène », a ajouté le témoin de ce moment touchant. Mais si cette scène rappelle immanquablement la séquence culte du film Le roi lion et la belle relation entre Rafiki et Simba, on ne sait toutefois pas ce qu’est devenu le lionceau par la suite. C’EST ARRIVÉ... UN 6 FÉVRIER Les ligues d’extrême droite manifestent à Paris (1934). Des groupes anti-parlementaires protestent contre les scandales politico-financiers. En chemin vers l’Assemblée, une émeute éclate sur la place de la Concorde. La police ouvre le feu, faisant 15 morts. Claude Erignac est assassiné (1998). A Ajaccio, le préfet de Corsedu-Sud est abattu de trois balles dans le dos. Reconnu comme le tireur, Yvan Colonna sera finalement condamné à la prison à perpétuité en 2011. ROBERT PATTINSON, ARCHÉTYPE DE LA BEAUTÉ L’acteur anglais serait l’homme le plus beau du monde, selon les canons de beauté de la Grèce antique. CATERS NEWS/SIPA
GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2525 JEUDI 6 FÉVRIER 2020 3 Pou chaLES CONSÉQUENCES DU CORONAVIRUS SONT DEVENUES PLANÉTAIRES cea une UNE ÉCONOMIE GRIPPÉE pou si c c’es celu rap son REPÈRES AHN YOUNG-JOON/AP/SIPA Face à la crise, les Bourses de Shanghai et de Shenzen ont perdu plus de 8% lors de leur réouverture, ce lundi. La propagation de l’épidémie née en Chine a un impact sur des milliers d’entreprises plongées dans le doute. Une contagion devenue globale. Alors que des avions continuent à rapatrier les expatriés de tous horizons, que les hôpitaux poussent comme des champignons en Chine et que les mesures de confinement se durcissent, la crise sanitaire liée au coronavirus devient aussi économique. Depuis plusieurs jours, de multiples signaux montrent que les effets déjà ressentis sur les marchés asiatiques auront des répercussions dans le reste du monde, mais qu’ils restent difficiles à évaluer en l’état. Vers une crise mondiale ? La Chine et ses voisins sont bien entendu les plus affectés par la crise du coronavirus. Les Bourses de Shanghai et de Shenzen sont en chute libre depuis quelques jours, au point de perdre plus de 8% lors de leur réouverture lundi, après dix jours d’arrêt. Mais ce n’est pas tout. Toutes les entreprises qui travaillent avec le géant asiatique se retrouvent en difficulté. Airbus a par exemple annoncé hier qu’il fermait temporairement son usine d’assemblage située à Tianjin, une ville voisine de Pékin. Et cela n’est qu’un exemple parmi d’autres. Apple, Ikea ou encore Starbucks ont fermé des magasins sur place. Preuve de l’inquiétude qui grandit, la firme coréenne LG et la chinoise ZTE, deux entreprises importantes de la téléphonie, ont annoncé qu’elles ne se rendraient pas au Mobile World Congress, salon le plus important de l’année ayant lieu à Barcelone fin février. Même les organisateurs des JO de Tokyo (prévus en juillet prochain) ont fait part de leurs inquiétudes. L’effet domino est tel que des secteurs qui n’ont pas de relations directes avec la Chine pourraient aussi se retrouver en difficulté dans les prochaines semaines. Christine Lagarde, présidente du FMI, a quant à elle admis que la situation créait une « nouvelle dose d’incertitude » après la fin de la guerre commerciale entre Pékin et Washington. « L’inquiétude provient essentiellement de la place de la Chine, la première économie mondiale selon les critères utilisés », explique Sébastien Jean, directeur du Centre d’études prospectives et d’informations internationales. Pour lui, le risque premier est pour les entreprises qui sont déjà fragilisées. Selon Oxford Economics, le virus pourrait coûter 0,2 point de croissance mondiale en 2020. Un chiffre important, mais encore loin de ce que pourrait donner une pandémie globalisée « grave », selon la Banque mondiale. En 2008, l’institution estimait qu’un tel scénario amputerait le PIB mondial de 5 points. Un impact réel mais à relativiser Si les premiers effets se font ressentir, les économistes s’accordent à dire qu’il est trop tôt pour savoir où s’arrêteront les conséquences. En effet, les rapports publiés jusqu’à présent prévoient des impacts qui devraient se limiter au court terme, avec une grande majorité de pertes qui seront réversibles. « La Chine est très solide financièrement, et UN APPEL AUX DONS DE L’OMS F. COFFRINI/AFP 31 DÉCEMBRE 2019. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est informée de plusieurs cas de pneumonies de cause inconnue dans la ville chinoise de Wuhan. 7 JANVIER 2020. Les premières analyses de séquençage menées par des équipes chinoises permettent d’identifier le virus. 11 JANVIER. Les autorités sanitaires chinoises font état d’un premier décès, un homme de 61 ans de la ville de Wuhan. 30 JANVIER. L’OMS est amenée à qualifier le coronavirus « d’urgence de santé publique de portée internationale ». 5 FÉVRIER. Le bilan officiel de l’épidémie s’élève à 490 morts, selon les déclarations des autorités chinoises. devrait s’adapter à ces difficultés. Il est donc très peu probable que l’on se dirige vers un scénario comme le krach boursier de 2008 », tempère en effet Sébastien Jean. Pékin, prévoyant, a déjà mis en place certaines mesures, avec 156 milliards d’euros débloqués pour contrebalancer les effets de l’épidémie de coronavirus. Malgré tout, la prudence reste de mise. n L’INFO EN PLUS Un passager d’un vol Canada-Jamaï - que a fait une blague, prétendant être atteint du coronavirus. Dans le doute, l’avion a dû faire demi-tour. L’Organisation mondiale de la santé a lancé un appel aux dons hier pour lutter contre le coronavirus. Quelque 613 millions de dollars doivent être récoltés afin de « financer le plan pour les trois prochains mois ». En parallèle, des équipements de protection, comme des masques et des paires de gants, vont être envoyés dans 24 pays considérés comme menacés par le virus, alors que les recherches pour éliminer la maladie continuent. Pas moins de 250 000 tests vont d’ailleurs être envoyés dans plus de 70 laboratoires du monde entier afin d’améliorer le dépistage.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :