CNews n°2524 5 fév 2020
CNews n°2524 5 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2524 de 5 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Donald Trump dans un fauteuil ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 J. WITT/SIPA T. CAMUS/AP/SIPA N°2524 MERCREDI 5 FÉVRIER 2020 GRAND PARIS CNEWS.FR LE « DERNIER » CAMP ÉVACUÉ Près de 430 migrants mis à l’abri. C’était la 61 e opération de ce type depuis 2015. Près de 430 personnes ont été évacuées hier du campement situé Porte de la Villette, sur les quais du canal Saint-Denis. Selon les autorités, il s’agissait du « dernier » camp dans la capitale, Cédric Villani plombe son camp, j’aurais préféré qu’il n’y ait pas de dissident. [...] Depuis des mois, il refuse de me parler, moi je continuerai à lui tendre la main. Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, hier sur « CNEWS ». UNE OPÉRATION MENÉE PORTE DE LA VILLETTE après les évacuations récentes de ceux qui s’étaient formés aux Portes d’Aubervilliers et de la Chapelle. Et si la préfecture de police a indiqué qu’elle « mettait en place un dispositif spécifique » afin « de prévenir toute nouvelle installation », les associations et plusieurs élus parisiens redoutent que cela ne soit pas suffisant pour briser l’habituel cercle vicieux. C’est le cas notamment de François Dagnaud, le maire du 19e, qui « craint que de nouveaux campements se reproduisent tant que les conditions de premier accueil en France et la gestion administrative des personnes présentes sur le territoire restent les mêmes ». n Accompagner 8t financer es entrepreneurs d'ile-de-France LES POUBELLES S’ACCUMULENT La situation sanitaire devient critique à Paris et dans des villes proches. Des déchets qui font tache. Depuis plusieurs jours, les rues de certains arrondissements de Paris et de plusieurs villes proches sont encombrées par les ordures. En raison d’un débrayage des agents contre la réforme des retraites, le ramassage des poubelles est en effet très perturbé par l’arrêt de trois incinérateurs de la région depuis le 23 janvier. Car depuis bientôt quinze jours, les détritus ne pouvant être brûlés étaient enfouis ou entreposés dans des sites de stockage, mais ceux-ci sont aujourd’hui largement saturés. En réaction, un service minimum a été mis en place via des prestataires de service privés et, surtout, la réquisition de grévistes a été 70% DES ÉCOLES et collèges publics de la capitale contiendraient de l’amiante, a révélé « Libération » hier. Cela représente 564 établissements sur 764. GRÈVE DANS LES INCINÉRATEURS LA QUALITÉ DE L’AIR AUJOURD’HUI INDICE DE POLLUTION 45 0 ordonnée hier par la préfecture de police. Résultat  : l’incinérateur d’Issy-les- Moulineaux (92) devrait rouvrir d’ici à demain matin, permettant de brûler 1 800 tonnes de déchets par jour, sur les 6 000 collectés dans la région. En revanche, celui de Saint-Ouen (93), qui fonctionnait jusqu’alors au ralenti (500 tonnes traitées), est désormais bloqué. La situation ne devrait donc pas s’améliorer rapidement. De leur côté, les syndicats réclament de meilleures conditions de travail, et assurent qu’ils n’ont obtenu aucune réponse de l’Etat concernant la fin de leurs régimes spéciaux. Ils ont donc prévu une journée d’action collective demain. n 0 25 50 75 >100 I. HARSIN/SIPA
CNEWS.FR FRANCE N°2524 MERCREDI 5 FÉVRIER 2020 9 RETMEN/SIPA En bref PMA  : LE SÉNAT ADOPTE DE JUSTESSE LE PROJET DE LOI BIOÉTHIQUE Le Sénat, dominé par l’opposition de droite, a adopté hier en première lecture, grâce aux voix de gauche, le projet de loi bioéthique qui ouvre la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de femmes. Un texte qui repartira en deuxième lecture à l’Assemblée nationale. REVENU UNIVERSEL  : DES ASSOCIATIONS QUITTENT LA CONCERTATION Quatre associations de défense des personnes handicapées ont claqué, hier, la porte de la concertation menée par le gouvernement pour définir les contours du futur « revenu universel d’activité » (RUA). Elles refusent que leurs allocations actuelles soient intégrées dans ce dispositif, et estiment n’être pas suffisamment écoutées. L’APPRENTISSAGE A EU LA COTE EN 2019 Le nombre de jeunes entrés en apprentissage a progressé de 16% en 2019 pour atteindre un nouveau record de 353 000, a indiqué hier le ministère du Travail dans un communiqué. Fin 2019, il y avait ainsi 485 800 apprentis contre 437 000 un an plus tôt, selon le ministère. PYRÉNÉES  : UNE STATION FERME MOMENTANÉMENT PAR MANQUE DE NEIGE La station de ski du Mourtis, dans les Pyrénées centrales, a été contrainte hier de fermer momentanément son domaine aux visiteurs en raison d’un enneigement insuffisant. « Les dernières températures que nous avons eues ont fait fondre ce qu’il restait », selon Hervé Pouneau, directeur du syndicat mixte en charge de la station. T. SAMSON/AFP VIOLENCES SEXUELLES DANS LE PATINAGE ARTISTIQUE GAILHAGUET DOIT PARLER Un président sous pression. Une semaine après que d’anciennes patineuses ont publiquement témoigné avoir subi des violences sexuelles de la part d’entraîneurs, le président de la Fédération française des sports de glace (FFSG), Didier Gailhaguet, a promis de faire des révélations, aujourd’hui, lors d’une conférence de presse. Celui-ci est soupçonné d’avoir couvert l’entraîneur Gilles Beyer, accusé de viol, trente ans après les faits, par l’ancienne championne de patinage artistique, Sarah Abitbol, alors qu’elle était adolescente. La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a exigé la démission de Didier Gailhaguet. Ce dernier a pourtant fait savoir hier soir qu’il ne prendra pas de décision avant la fin de son inspection. Après les accusations de Sarah Abitbol contre son ex-entraîneur, le parquet de Paris a également décidé, hier, d’ouvrir une enquête pour viols et agressions sexuelles sur mineurs. n CONGÉ EN CAS DE DÉCÈS D’UN ENFANT LA MAJORITÉ RÉTROPÉDALE Muriel Pénicaud est très critiquée. La polémique continue. Le rejet par la majorité, jeudi à l’Assemblée, d’une proposition visant à porter de cinq à douze jours le congé en cas de décès d’un enfant n’en finit pas de jeter le trouble. Le Premier ministre lui-même a convenu hier devant les députés qu’il fallait « probablement » augmenter la durée du congé. Lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, Le président de la FFSG est accusé d’avoir couvert l’entraîneur Gilles Beyer. Edouard Philippe a appelé à « améliorer encore ce texte » et fait valoir son « humilité » sur la question. Dans la matinée, le Premier ministre avait déjà reconnu « une part de responsabilité du gouvernement », selon des propos rapportés tenus lors d’une réunion à huis clos, au cours de laquelle il a pris la défense de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, au centre des critiques. Cette dernière a rappelé que le gouvernement allait travailler à une nouvelle rédaction du texte d’ici à son examen au Sénat, le 3 mars. Des déclarations qui n’ont pas convaincu l’opposition. L’eurodéputé RN Nicolas Bay a dénoncé des parlementaires pas « connectés au réel », tandis que l’insoumis Adrien Quatennens a fustigé des macronistes faisant « l’effet d’un droïde doté d’un fichier Excel à la place du cerveau et d’une calculatrice à la place du cœur ». n Le gouvernement nous donne des leçons de démocratie [...] mais la grève, la manifestation, la contestation, font partie intégrante de la démocratie. Adrien Quatennens, député La France insoumise, hier sur France Inter. CRITIQUE DE L’ISLAM PROTECTION POUR MILA Une affaire d’Etat. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, interrogé à l’Assemblée nationale lors des questions d’actualité au gouvernement, a affirmé hier que l’adolescente Mila et sa famille étaient protégées par les forces de l’ordre, la jeune fille faisant l’objet de menaces de mort pour avoir critiqué l’islam. L’entourage du ministre a précisé qu’il ne s’agissait pas « d’une protection rapprochée mais d’une vigilance particulière de la part des forces de l’ordre ». Mila, une lycéenne iséroise de 16 ans dont les virulentes critiques sur l’islam émises dans une vidéo sur Internet ont été massivement relayées, a été inondée de menaces sur les réseaux sociaux. Elle a dû quitter son lycée et est actuellement sans affectation scolaire, dans l’attente d’une solution du rectorat. n 360,3 TONNES de tabac et cigarettes de contrebande ont été saisies par les douanes en 2019, a annoncé hier le gouvernement, soit une hausse de 49% sur un an. C. SAIDI/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :