CNews n°2523 3 fév 2020
CNews n°2523 3 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2523 de 3 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : Coronavirus, le vrai du faux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Y. SUPING/COSTFOTO/SIPA USA Contagion, vaccination, confinement... Si l’inquiétude est légitime, il faut éviter de donner du crédit aux rumeurs. Difficile de faire le tri. Depuis l’annonce début janvier de l’apparition du 2019-nCov, un nouveau coronavirus, dans la ville chinoise de Wuhan, de nombreuses fausses informations circulent, alimentant les craintes de la population quant à la virulence de cette épidémie de pneumonie virale. Du risque de contagion au taux de mortalité, en passant par les traitements et les mesures de prévention, il faut être attentif pour ne pas tomber dans le piège des rumeurs infondées. Le coronavirus est très contagieux VRAI Près de 14 000 personnes ont été contaminées par le virus en un peu plus d’un mois en Chine, soit plus qu’avec son cousin le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en neuf mois qui, entre 2002 et 2003, avait infecté dans le pays 5 327 personnes. Le taux de reproduction de base, ou R0, du coronavirus, c’est-à-dire le nombre moyen de nouveaux cas générés par une personne infectée, serait approximativement de 2,2. C’est certes plus élevé que la grippe hivernale, dont le taux est de GRAND ANGLE N°2523 LUNDI 3 FÉVRIER 2020 CNEWS.FR LES VÉRITÉS ET LES IDÉES REÇUES CONCERNANT L’ÉPIDÉMIE NÉE EN CHINE UN VIRUS EN QUESTIONS Pour l’heure, il n’existe aucun vaccin ni médicament pour lutter contre le 2019-nCov, qui était jusque-là inconnu. l’ordre de 1,3, mais nettement inférieur à la rougeole (plus de 12). En revanche, le taux de mortalité lié au nouveau coronavirus a baissé. En effet, si le nombre de décès augmente – le dernier bilan fait état de plus de 300 morts – le taux de mortalité est passé de plus de 3% à 2%. A titre de comparaison, celui du SRAS, qui a fait 774 morts dans le monde, était de 9,5%. Il existe d’ores et déjà un vaccin FAUX Il n’existe ni vaccin ni médicament contre le coronavirus, les antibiotiques étant inefficaces contre les virus. La prise en charge médicale consiste à traiter uniquement les symptômes, qui sont la fièvre et les signes respiratoires de type toux ou essoufflement. Toutefois, plusieurs traitements, actuellement utilisés dans d’autres pathologies virales, sont à l’étude, en France et en lien avec l’OMS, pour être utilisés contre le 2019-nCoV. Les chercheurs de l’Institut Pasteur à Paris sont déjà parvenus à isoler et à mettre en culture des souches du nouveau coronavirus, une première en Europe, mais aucun vaccin n’est envisageable avant vingt mois, a prévenu Christophe d’Enfert, directeur scientifique au sein de la fondation. LES RAPATRIÉS PRIS EN CHARGE C. MAHOUDEAU/AFP Le port du masque est indispensable FAUX Le port d’un masque anti-projections, de type « chirurgical », par une personne non symptomatique n’est pas indispensable et son efficacité n’est pas démontrée, est-il précisé sur le site du ministère de la Santé. « Aujourd’hui, il n’y a aucune indication à acheter des mas - ques pour la population française », a insisté la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, alors que la plupart des pharmacies franciliennes ont été prises d’assaut. En revanche, il est recommandé de porter ce type de masque dès l’apparition des premiers symptômes afin d’éviter de diffuser le virus par voie aérienne et gouttelettes, la maladie se transmettant par les postillons, via les éternuements et les toux. Le confinement est nécessaire VRAI Quelque 200 Français rapatriés de Wuhan ont été placés, jeudi dernier, en confinement dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet (Bou ches-du- Rhône). Durant deux semaines, le temps d’incubation estimé du coronavirus, les rapatriés vont faire l’objet de test et d’une surveillance médicale accrue pour s’assurer qu’ils ne sont pas contaminés et qu’ils ne mettent pas en danger autrui. Si l’enfermement n’est pas total, cette mesure est en effet non négligeable car elle permet de réduire le risque de propagation du virus. Les colis de Chine sont dangereux FAUX Le risque d’être infecté par le contenu d’un colis en provenance de Chine est quasi nul. Si le coronavirus peut survivre dans le milieu extérieur trois heures ou moins sur des surfaces sèches, les conditions de transport suppriment les ris - ques de contamination. « Le virus est trop fragile pour rester en vie compte tenu de la durée du transport. Et dans la soute d’un avion, il fait trop froid pour que le virus reste actif », confirme Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à l’hôpital Bichat. n L’INFO EN PLUS Découverte en 1967, la famille des coronavirus tire son nom des excroissances présentes sur son enveloppe, lui donnant une forme de couronne. Le deuxième avion affrété par le gouvernement français pour rapatrier ses ressortissants de la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, a atterri hier sur la base militaire d’Istres (Bouches-du-Rhône). Au total, 250 personnes étaient à bord de l’appareil, dont 65 Français qui vont être confinés dans un centre de vacances de la station balnéaire de Carry-le-Rouet, près de Marseille, et dans un centre de formation des pompiers à Aix-en-Provence. Parmi les passagers, une vingtaine devaient subir des tests hier soir, car ils présentaient des symptômes de contamination.
JUSQU’AU5FÉVRIER 2020 NEWYORK 299 € ET ENCORE PLUS DEDESTINATIONS : FRAISDESERVICE INCLUS POINTE-À-PITRE 299 € FRAISDESERVICE INCLUS JOHANNESBOURG 429 € FRAIS DE SERVICE INCLUS TTC A/R TTC A/R TTC A/R AIRFRANCE.FR France is in the air  : LaFrance estdansl’air. PourNew York et Johannesbourg,partezdu09/03 au 29/03/2020,du04/05 au 21/06/2020 et du 14/09au04/10/2020. Pour Pointe-à-Pitre,partezdu04/05 au 21/06/2020 et du 14/09au04/10/2020. Tarifsaller-retour, àpartirde, 1 € de fraisdeservice airfrance.fr inclus,bagage en soutenon inclus,soumisàconditionsetàdisponibilité, au départ de Parissur vols directs. Les frais de service varient selon les points de vente AirFrance oules agences de voyages. Renseignez-vous sur airfrance.fr, au 36 54 (coût d’un appel local) ou dans votre agence devoyages.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :