CNews n°2519 24 jan 2020
CNews n°2519 24 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2519 de 24 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : une journée pivot pour les retraites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 I. HARSIN/SIPA duite par points  : Tous Retraite à 60 ans  : Tous Alors que le texte doit être présenté aujourd’hui en Conseil des ministres, les opposants ont prévu des actions. Une nouvelle étape clé. Après deux ans de concertations et sept semaines de conflit, le projet de loi sur la réforme des retraites doit être présenté, aujourd’hui, en Conseil des ministres. Le texte, qui vise à graver dans le marbre la promesse d’Emmanuel Macron de construire un régime universel par points, suscite pourtant toujours une forte hostilité, notamment de la part des syndicats du secteur des transports, opposés à la disparition annoncée des régimes spéciaux. Après une courte trêve, cette semaine, le trafic devrait ainsi être à nouveau perturbé aujourd’hui à la SNCF et à la RATP, alors que l’inter - syndicale, emmenée par la CGT et FO, appelle à une septième journée interprofessionnelle de mobilisation pour réclamer le retrait total du projet. Deux textes à compléter Dans le détail, ce n’est pas un mais deux textes qui doivent être officiellement dévoilés ce matin à l’Elysée. Il y a, d’un côté, un projet de loi ordinaire qui acte les trois grands principes de la réforme  : « universalité, équité et justice sociale ». De l’autre, on trouve un projet de loi or- GRAND ANGLE N°2519 VENDREDI 24 JANVIER 2020 CNEWS.FR LE PROJET DE RÉFORME EST EXAMINÉ, TANDIS QUE LA GRÈVE CONTINUE JOUR J POUR LES RETRAITES Si le gouvernement a lâché du lest, notamment avec le retrait provisoire de l’âge pivot, l’hostilité reste toujours vive. ganique qui vise notamment à mettre en place une « règle d’or » pour éviter les déficits prolongés. Concrètement, seuls les Français nés après 1975 sont concernés par cette réforme des retraites et leurs droits seront calculés selon les règles du nouveau régime à partir de 2025. Les droits acquis avant cette date seront, eux, préservés mais convertis en points. L’âge légal de départ restera fixé à 62 ans, mais le gouvernement prévoit toujours de mettre en place en 2037 un âge d’équilibre (ou âge pivot) qui, associé à un système de bonus-malus, permettra de partir avec une retraite à taux plein. Sujet de toutes les crispations, cette mesure était d’abord censée s’appliquer à partir de 2022 pour porter progressivement à 64 ans l’âge du départ à taux plein en 2027. Elle a finalement été suspendue par le Premier ministre Edouard Philippe qui, en contrepartie, a demandé aux partenaires sociaux de trouver une autre manière d’économiser les 12 milliards d’euros nécessaires à l’équilibre du système à l’horizon 2027. Ils ont jusqu’à la fin du mois d’avril pour se mettre d’accord et, dans le cas contraire, le gouvernement reprendra la main et pourrait réintroduire l’âge pivot en procédant par ordonnances. Mais, d’une façon générale, de très nombreuses autres ordonnances sont d’ores et déjà prévues pour compléter les textes. Alors que le vote de la loi est attendu d’ici à cet été, après un examen à l’Assemblée dès le 17 février, le gouvernement promet qu’elles seront toutes adoptées avant la fin du quinquennat. La crainte d’une colère radicalisée Si le gouvernement a consenti à retirer provisoirement l’âge pivot du projet et que celui-ci prévoit bien certaines exceptions (dans le secteur des transports notamment où la réforme est censée s’appliquer plus tardivement), la colère des opposants ne retombe pas. Retraites aux DES PROPOSITIONS À GAUCHE T. SAMSON/AFP EN CHIFFRES 62,7 ANS. C’est l’âge moyen de départ à la retraite dans le secteur privé en 2018, selon la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV). 74,3 ANS. Il s’agit, pour le régime général, de l’âge moyen du retraité français (75 ans pour les femmes, 73,3 ans pour les hommes). 14,35 MILLIONS de personnes sont bénéficiaires de pensions de retraite en France (7,9 millions de femmes, 6,3 millions d’hommes). 666 423 PERSONNES ont liquidé leurs droits à la retraite en 2018, soit 5,3% de plus par rapport à 2017 (54% étaient des femmes). 20 DES 24 MILLIONS de personnes nées entre 1946 et 1973 sont aujourd’hui encore en vie. Jamais, dans l’histoire de France, une seule génération n’a été aussi nombreuse. flambeaux, coupures d’électricité, démissions en série à l’hôpital, jets collectifs de robes d’avocat… Les actions coups de poing et spectaculaires se sont même multipliées et, avec elle, la crainte chez les syndicats de se voir débordés par une minorité séduite par une certaine radicalité. Pour eux, comme pour le gouvernement, il apparaît donc urgent de sortir au plus vite de l’impasse. n L’INFO EN PLUS Mobilisés contre la réforme, des avocats de Bobigny ont exécuté un Haka, une danse guerrière chantée pratiquée par les rugbymen néozélandais. A l’exception de La France insoumise, treize formations de gauche, dont le PS d’Olivier Faure (photo), EELV ou le PCF, ont présenté, avant-hier, un contreprojet à la réforme des retraites. Bâtie autour de six mesures communes, avec, notamment, une retraite minimum au niveau du Smic et une « meilleure » prise en compte de la pénibilité, l’initiative entend prouver, à l’approche des municipales, la capacité de la gauche à formuler des propositions face à la majorité mais aussi au RN de Marine Le Pen qui, avec Nicolas Dupont-Aignan (DLF), demande un référendum.
CNEWS.FR GRAND PARIS N°2519 VENDREDI 24 JANVIER 2020 R. MEIGNEUX/SIPA R. BEN-ARI/CHAM/NEWSCOM/SIPA 5 r Les inquiétudes sur Parcoursup demeurent. 300 L’opacité des critères de sélection EXPERTS entretient une inégalité inacceptable. Les en thalassothérapie, thermalisme et spa seront présents pour donner des conseils au salon Les Ther- algorithmes locaux doivent être publiés. 55 malies, jusqu’à dimanche au Carrousel du Louvre. CONTENU SPONSORISÉ PAR VIOLENCES FAITES AUX FEMMES 75 SEMI-MARATHON DE PARIS EN MARS UNE COURSE ACCESSIBLE Une épreuve pour tous. On l’ignore souvent, mais l’Harmonie Mutuelle Semi de Paris est, depuis l’an dernier, une course officielle de handisport. Le dimanche 1er mars prochain, elle accueillera ainsi une centaine de personnes en situation de handicap parmi les 45 000 coureurs attendus. Au départ de ce circuit mythique de 21,097 km, les personnes handivalides – inscrites auprès de la Fédération française – pour- Les handicapés peuvent participer. ront jouir d’un « accueil adapté », avec L’inscription est gratuite dans certains un sas spécifique en tête de course. Les cas. D’ailleurs, les parrains de cette handicapés amateurs pourront également participer à la course, soit en faugana et la journaliste Estelle Denis, se 28 e édition, l’ex-athlète Stéphane Diateuil de ville, soit en tant qu’athlète lanceront un défi inédit  : courir plus de handisport debout, soit en joëlette. 10 km du Semi les yeux bandés. n ENTRÉE GRATUITE POUR 2 PERSONNES AVEC CETTE PAGE après le signalement, reste à prendre des mesures. Et dans le domaine judiciaire, SALON les chiffres diminuent. Ainsi, 1 588 procédures de violences conjugales ont été BIEN-ETRE 2020 30 janv.-3 fév. transmises au parquet en 2018, soit une MÉDECINE Paris baisse de près de 5% par rapport à DOUCE Porte de Versailles 2017. Ces affaires ont donné lieu à des & THALA550 Hall 4 poursuites dans 82% des cas, contre geai. 91% en 2017. Hélène Bidard, l’adjointe à la maire de Paris chargée de l’égalité femmes/hommes se dit ainsi « très inquiète » et interpelle l’Etat  : « il n’y a aucun moyen supplémentaire débloqué pour la police et la justice. Alors qu’elles GOHEALTHT sont déjà sursollicitées, je ne vois pas comment elles pourraient faire face à ces augmentations ». n v INDICE DE LA SANTÉ AU NeUREL POLLUTION 67 Stéphane Troussel, président socialiste de Seine-Saint-Denis, hier. 75 LES PLAINTES SE MULTIPLIENT Les signalements sont en nette augmentation, mais pas leur prise en charge. L’effet #Metoo a aussi contribué à libérer la parole dans la capitale. C’est ce qui ressort du bilan annuel de l’Observatoire parisien des violences faites aux femmes, que CNEWS présente en exclusivité. Si le nombre de féminicides est en recul, passant de 4 en 2017 à 3 en 2018 et 1 en 2019, la tendance globale est très contrastée. Au total, 3 865 faits de violences conjugales ont été enregistrés dans les commissariats de Paris en 2018, soit une hausse de 5,4% par rapport à l’année précédente. De janvier à avril 2018, dans la foulée de #Metoo, le nombre de plaintes pour violences sexistes et sexuelles transmises au procureur a même explosé de 30%. Mais LA QUALITÉ DE L’AIR AUJOURD’HUI 0 25 50 75 >100 Médecines douces Alimentation saine Compléments alimentaires Cosmétiques naturels Bien-élTe Tourisme de santé selsn- bicnctre.com fiimin4-11 ? io MW 10, 44A,g ASO/J. BICHE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :