CNews n°2519 24 jan 2020
CNews n°2519 24 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2519 de 24 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : une journée pivot pour les retraites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2519 VENDREDI 24 JANVIER 2020 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE COUP DE Laurence Ferrari LE COUP D’ÉCLAT PERMANENT Ce vendredi s’annonce, à nou - veau, comme une journée noire à la RATP avec un blocage du trafic pour marquer l’arrivée de la réforme des retraites en Conseil des ministres. Depuis des jours, se succèdent les actions coup de poing, notamment de la CGT Energie. Ce syndicat n’a pas hésité à provoquer des coupures d’électricité ou à envahir les locaux de la CFDT, accusée d’être La réalité, c’est que ces actions coup de poing vont continuer. dans la « collaboration de classe » ! Une ignominie au regard du symbole du terme « collabo ». Peu importe de savoir si les syndicats sont dépassés par leur base  : la réalité, c’est que ces actions vont continuer. Alors, certes, le droit de grève est incontestable, mais ces actions sont illégales. La seule question est donc de savoir quand des sanctions vont tomber pour y mettre fin. Car c’est désormais clair, cette contestation s’inspire des méthodes des gilets jaunes… avec les dérives que l’on connaît. Laurence Ferrari, à retrouver du lundi au jeudi, à 17h, dans Punchline sur CNEWS. À RETROUVER SUR.FR MEXIQUE  : LE PRÉSIDENT MET SON AVION EN JEU Pour soutenir l’économie, le chef d’Etat pourrait lancer une loterie nationale, dont l’unique lot serait l’avion présidentiel. QUELLE EST L’ORIGINE DU TERME « MIROBOLANT » ? Lorsqu’une chose est trop merveilleuse pour être vraie, on dit parfois familièrement que c’est « mirobolant ». Une expression dont l’origine remonte au XVII e siècle, apparue dans le domaine du théâtre. Elle a été popularisée grâce à une pièce appelée Crispin médecin, écrite en 1670 par le dramaturge Noël Lebreton, alias « Hauteroche ». Le personnage principal se prénommait Mirobolan, car au Moyen Age, le mot « mire » était synonyme de médecin. Dans cette œuvre, il trouvait en effet un traitement adapté pour soigner tous les maux de ses patients. Ces derniers, dès qu’ils étaient guéris, L’IMAGE DES CHEVEUX EN PÉTARD trouvaient alors systématiquement que leur bienfaiteur était étonnant et formidable. Puis, au fil du temps, le nom propre de Mirobolan s’est transformé en adjectif, mais a gardé sa référence à l’extraordinaire. Le créateur et couturier japonais Yuima Nakazato n’a pas hésité à coiffer ses mannequins d’une coupe qui rappelait l’image du phénix, à l’occasion de la présentation de sa collection haute couture printemps-été 2020, lors de la fashion week parisienne. Cet oiseau mythologique a inspiré la maison de couture, qui a dévoilé une collection aérienne et flamboyante. UNE CELLULE EFFICACE FACE À TOUS LES CANCERS Des scientifiques ont trouvé une cellule immunitaire s’attaquant à tous les cancers, laissant espérer un traitement universel. AP/SIPA PURESTOCK/SIPA W. WEST/AFP S. DERUNGS/AFP F. GUILLOT/AFP UN VIRTUOSE SAUVÉ PAR SES GANTS BIONIQUES Une aide plus que bienvenue. Considéré comme l’un des meilleurs interprètes de Jean-Sébastien Bach, Joao Carlos Martins, un pianiste brésilien de 79 ans, était désespéré  : sa main droite était paralysée après une agression et une maladie dégénérative l’empêchait d’utiliser la gauche. Même 24 opérations chirurgicales n’y ont rien fait, et le musicien a été obligé de devenir chef d’orchestre, loin de sa gloire passée. Mais sa vie a changé lorsqu’un designer lui a confectionné des gants bioniques. En fibre de carbone et Néoprène, ils l’aident à activer ses doigts sur le clavier. « Je recommence de zéro comme lorsque j’étais un élève de 8 ans », explique-t-il. Son rêve  : rejouer à New York, en octobre prochain, pour le 60 e anniversaire de sa première apparition au Carnegie Hall. C’EST ARRIVÉ... UN 24 JANVIER Apple lance le Macintosh (1984). La célèbre marque américaine commercialise son tout premier ordinateur personnel, via un spot publicitaire devenu culte. « Le moment le plus important de ma vie », avait alors prédit SteveJobs. La Société Générale révèle une frau de massive (2008). La banque rend publique une fraude de près de 5 milliards d’euros, imputée au trader Jérôme Kerviel, qui sera condamné en 2010. Des défaillances seront aussi pointées dans la gouvernance des banques. LES ARAIGNÉES MORTELLES MENACENT L’AUSTRALIE Les conditions météo actuelles en Australie entraînent la prolifération des araignées à toileentonnoir, très venimeuses. A. PENNER/AP/SIPA
1 A. DE CSABAY ÉDITORIAL CNEWS.FR N°2519 VENDREDI 24 JANVIER 2020 LES COMBATS DE TAPIE, LES VICTOIRES DE TRUMP LUNDI 20 JANVIER Bernard Tapie s’exprime à la télé  : le cheveu blanc, le visage un peu creux, la dialectique toujours aussi vive et convaincue, il parle avec une sérénité courageuse de son combat contre un cancer – supposé fatal –, mais il lutte, il lutte ! Le résumé filmé, partial et partiel, de sa vie et ses rebondissements, va le faire sortir de ses gonds. On se rappelle certains moments de cette existence romanesque, étonnante, du statut de jeune chanteur de pacotille à ministre de François Mitterrand, de jeune entrepreneur à milliardaire, c’est un chemin comme on en a peu connu à n’importe quel moment de la V e République. On rappelle son incroyable intuition. Il refuse que Basile Boli, joueur de l’OM (dont Tapie est devenu le « boss » et qu’il a réussi à mener jusqu’à la finale de la Ligue des champions contre le Milan AC, en mai 1993, à Munich), sorte du terrain. Boli est fatigué et fait signe à l’entraîneur. Tapie dit  : « Non ! Non ! Il ne sort pas ! » Boli reste donc sur le terrain et, trois minutes plus tard, il marque le but victorieux. Instinct, sens du public, audace dans ses entreprises, la singulière nature d’un homme qui s’est donné un rendezvous  : il veut pouvoir être, début mai, sur une scène de théâtre pour interpréter Vol au-dessus d’un nid de coucou. Il veut tenir au moins jusque-là. Il en sourit, survivant extraordinaire, personnage d’Alexandre Dumas ou d’Honoré de Balzac. MARDI 21 JANVIER Mauvais climat. On parle beaucoup en ces jours de cette grève qui s’achève sans vraiment s’achever, des multiples actions de ce qu’on appelle la « radicalisation » de certaines bases syndicales. Coupures d’électricité qui peuvent être dangereuses, blocage des ports, intrusions de la CGT dans les locaux de la CFDT, manifestations hostiles au pouvoir, Emmanuel Macron en tête – qu’on va conspuer dans un théâtre –, LA SEMAINE DE PHILIPPE LABRO on sent une sorte de tentation, ou de contagion, de l’illégalité. L’atmosphère du pays est-elle aussi noire que cela ? La France a connu pire, bien pire, il n’y a pas si longtemps (ainsi, par exemple, toute la période de la fin de la guerre d’Algérie). Mais tout a changé, en particulier, à cause des réseaux sociaux. Ils grossissent tout événement, transportent angoisse et paranoïa, fausses nouvelles et vraies provocations. Faisons attention de ne pas succomber au pessimisme. MERCREDI 22 JANVIER Donald Trump fait le fier-à-bras à Davos, il vante la fabuleuse économie des Etats-Unis, il foule aux pieds les préoccupations environnementales, les « prophètes de malheur » du réchauffement climatique, envoyant un puissant message à son électorat. En quoi il veut dire aux Américains moyens, aux troupes qui le soutiennent depuis le premier jour  : – Je suis là, et bien là, et le procès qui démarre au Sénat, pour ma destitution, n’est qu’une farce. J’en sortirai vainqueur. Je serai réélu. Trump est-il aussi sûr de lui que ce qu’il laisse paraître ? Si l’on dresse, comme il le fait, la liste de ses « réussites » – sa démonstration de dissuasion à l’égard de l’Iran, son accord commercial avec la Chine, le Canada ou le Mexique, un chômage au plus bas, une totale indépendance pétrolière, la détente à propos de la taxe Gafa –, on doit admettre qu’il traverse plutôt une phase positive. JEUDI 23 JANVIER Didier Decoin succède à Bernard Pivot à la tête de l’académie Goncourt. C’est une bonne nouvelle. Il paraît que l’adaptation au cinéma du roman qui révéla Anna Gavalda, Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, est réussie. Tant mieux, on a sérieusement besoin de sourire, de tendresse, de ces Philippe Labro est écrivain, cinéaste et journaliste. Tous les vendredis, pour CNEWS, il commente ce qu’il a vu, vécu et observé pendant la semaine qui s’est écoulée. Un bloc-notes toujours subjectif, libre, et sans langue de bois. Souffrant d’un cancer, l’ancien homme d’affaires et ministre veut à tout prix remonter sur les planches en mai. « bons sentiments » qui consolent et soulagent, chassent l’anxiété du moment. On aurait envie d’écrire  : « Je voudrais que quelques-uns finissent par s’entendre quelque part. » n Philippe Labro p.labro@cnewsmatin.net Le président affiche sa confiance. E. DUNAND/AFP E. VUCCI/AP/SIPA 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :