CNews n°2512 13 jan 2020
CNews n°2512 13 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2512 de 13 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : un compromis et maintenant ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 © S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N° 2512 LUNDI 13 JANVIER 2020 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Romain Desarbres QUEL GÂCHIS ! Un sentiment de tristesse. Cédric Chouviat, un livreur à scooter qui utilisait son téléphone en roulant, est mort le 5 janvier, deux jours après son interpellation par la police. Agé de 42 ans, il laisse cinq enfants et toute une famille dans une immense peine. Comment en est-on arrivé là ? La victime aurait eu un comportement agressif vis-à-vis des policiers. Même si ça a été le cas, on ne mérite pas de mourir Faut-il interdire la technique dite du «plaquage ventral» ? pour ça. Selon leur avocat, les quatre policiers qui l’ont arrêté sont, eux, «très meurtris». Je n’ai aucun mal à le croire. Demain, la famille du livreur sera reçue par le ministre de l’Intérieur. Faut-il interdire la technique dite du «plaquage ventral» ? Les spécialistes du maintien de l’ordre le diront. En attendant, pour éviter de tels drames, rappelons l’impérieuse nécessité de garder son sang-froid dans de telles circonstances et de se soumettre aux injonctions des policiers. Romain Desarbres, à retrouver du lundi au vendredi, de 6h à 9h, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR .FR EN PLEIN DÉFILÉ, UNE MISS PERD SON SOUTIEN-GORGE La lauréate de Miss Belgique 2020, Celine Van Ouystel, a chuté en plein direct, perdant son soutien-gorge au passage. POURQUOI DIT-ON «EN AVOIR SA CLAQUE» ? Lorsqu’une personne est excédée par quelque chose ou ne peut plus supporter quelqu’un, elle peut dire «j’en ai ma claque !». Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, cette expression ne fait pas référence à une gifle mais plutôt au fait d’être rassasié. En effet, au XIX e siècle, «en avoir sa claque» signifiait «avoir bien mangé», L’IMAGE puisqu’à cette époque, la «claque» faisait alors référence à une mesure de lait. En Picardie, ce terme désignait même la quantité suffisante de nourriture à ingérer pour être repu. Il fallait donc faire bien attention, afin d’éviter le débordement, de ne pas dépasser la mesure, donc la claque. Au fil du temps, c’est justement cette idée de «trop-plein» (tout comme dans l’expression «en avoir ras-le-bol») qui a peu à peu évolué pour exprimer l’idée de ne pas pouvoir en supporter davantage. LE MASQUE, MAIS PAS SANS CASQUE Le skieur Justin Murisier a participé au slalom géant d’Adelboden (Suisse), lors de la Coupe du monde de ski alpin, avec un casque au design original. Pour célébrer sa centième course, l’athlète portait un équipement sur le sommet duquel apparaissait le masque stylisé du peintre Salvador Dali, popularisé par la série La casa de papel. Une œuvre qui ne lui a toutefois pas permis de remporter l’épreuve. LA REINE ELIZABETH II CONDUIT SANS CEINTURE L’Angleterre a crié au scandale, alors que la reine a été prise en photo sans ceinture de sécurité, au volant de son Range Rover. © J. ARTHUR GEKIERE/AFP © G. ROBINSON/REX/SIPA © J. ZAPATA/EFE/SIPA © MOOD BOARD/REX/SIPA © F. COFFRINI/AFP UN ENFANT AIDE LES SDF DEPUIS SES 4 ANS Une empathie précoce. Chase Hansen, un jeune américain de 10 ans, se démène depuis six ans déjà pour les sans-abri de Salt Lake City (Etats-Unis). Tout a commencé lorsque le garçonnet de 4 ans, choqué par le nombre de SDF qui l’entouraient, avait à l’époque interrogé son père sur leur présence dans la rue. Des questions qui ont poussé le père à s'engager avec son fils pour aider les plus démunis. Depuis, après avoir convaincu une enseigne de grande distribution d’offrir une centaine de smoothies à ceux qui ne pouvaient s'en acheter, les deux bienfaiteurs ont monté la structure «Project Empathy». Le but ? Inciter les gens à créer du lien avec les sans-abri de leur quartier pour les aider à trouver un domicile et un emploi, ou simplement développer une relation. C’EST ARRIVÉ... UN 13 JANVIER «L’Aurore» publie «J’accuse» d’Emi le Zola (1898). La lettre ouverte de l’écrivain aura un retentissement très important sur l’affaire Dreyfus en France. L’ex-capitaine accusé de trahison ne sera cependant acquitté qu’en 1906. La semaine de 39 heures est instaurée en France (1982). La loi prévoit aussi la généralisation de la cinquième semaine de congés payés, ainsi que les contrats de solidarité. L’objectif du gouvernement de Pierre Mauroy était de faire reculer le chômage. APPARU NU, L’ENTRAÎNEUR DU CLUB DE MALAGA VIRÉ Le club de foot espagnol s’est séparé de Victor Sanchez del Amo après la diffusion, à son insu, d’une vidéo de lui dévêtu. © FACEBOOK PROJECT EMPATHY
• ../.., ..• 1 i l ,,e „,"... \ . • 1,-'2, ;.; ' "1- 0 , W. i• •• -...ieleA11011 .• I 1.::•,› 14. ' I ' • . • M.' I '4 f •iii.. :El -40 ,, .... i, , illikile• Iii. . ,, .._ i i • , .. i....7.: ,I., ..:_H:•7- . . el lrz.ii MI I • ./f fi . ' 091•• - - - • If? Fv;i1I15 , ru. La mise en suspens de l’âge pivot en satisfait certains, mais cela pourrait en inciter d’autres à durcir leur action. A quoi s’attendre désormais ?Telle est la question que se posent, à présent, les syndicats et le gouvernement après l’annonce faite, samedi, par Edouard Philippe. Dans une lettre adressée à tous les partenaires sociaux, et alors que se tenait une nouvelle journée de mobilisation, le Premier ministre s’est en effet dit prêt à retirer «provisoirement» l’âge pivot du projet de réforme des retraites. Mais si ce geste a été salué par la CFDT, pour qui l’âge pivot constituait une «ligne rouge», il est loin de faire l’unanimité dans l’ensemble des organisations syndicales. En conséquence, il est difficile de savoir si cela va mettre fin à la paralysie, et encore moins, quand. Une proposition en sursis Subissant la grève depuis plus d’un mois, les usagers des transports ont, en ce début de semaine, peu d’espoir de voir leur situation s’améliorer. L’intersyndicale, emmenée par la CGT et FO, a même annoncé, dès samedi, vouloir durcir le mouvement et a, pour cela, déjà annoncé trois nouvelles journées de mobilisation, demain, mercredi et jeudi. Si elle réclame toujours le retrait pur et ' , f • GRAND ANGLE CNEWS.FR N° 2512 LUNDI 13 JANVIER 2020 5 © K. KONRAD/SIPA L’ANNONCE FAITE PAR L’ÉTAT NE CONVAINC PAS TOUS LES SYNDICATS UN COMPROMIS, ET APRÈS ? Subissant la grève depuis plus d’un mois, les usagers des transports ont peu d’espoir de voir la situation s’améliorer. simple du projet de réforme des retraites, elle souligne que dans la proposition faite par l’exécutif, l’âge pivot est toujours maintenu. Seule la mesure d’économie à court terme a en effet été provisoirement retirée. Dans sa version originale, la réforme prévoyait ainsi que cet «âge d’équilibre», à atteindre pour avoir le droit de bénéficier d’une retraite à taux plein, soit mis en place dès 2022. Il aurait alors été de 62 ans et 4 mois, et aurait augmenté ensuite de quatre mois par an pour atteindre 64 ans en 2027. C’est cette transition qu’Edouard Philippe a décidé de suspendre, le temps que les organisations syndicales et patronales lui fassent, avant la fin du mois d’avril, des propositions alternatives sur les moyens d’atteindre l’équilibre financier du système. Or, dans sa lettre, le chef du gouvernement prévient que «dans l’hypothèse» où un tel accord «ne pourrait intervenir», il se réserve la possibilité de réintroduire l’âge pivot dès 2022. Une «part de risque» qu’est pourtant prêt à accepter, de son côté, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, moins virulent, qui dit vouloir à nouveau mettre sur la table «ses propositions et revendications», comme il l’a déclaré, hier, au JDD. Pour autant, trouver des solutions pour rééquilibrer financièrement le système des retraites va s’avérer compliqué, le Premier ministre ne voulant par exemple pas entendre parler d’une hausse des cotisations patronales et salariales. REPÈRES 13 JANVIER. Les négociations sur les retraites reprennent par catégories professionnelles, alors que doivent se tenir toute la semaine de nouvelles mobilisations. 24 JANVIER. Le projet de loi de réforme doit être présenté en Conseil des ministres, avant de passer en commission spéciale, à l’Assemblée. 17 FÉVRIER. Le texte doit être débattu en séance à l’Assemblée nationale. Un examen de deux semaines, en procédure accélérée. 30 AVRIL. Les partenaires sociaux doivent se mettre d’accord sur le financement des retraites, sinon le gouvernement reprendra la main. 30 JUIN. C’est la date à laquelle l’exécutif veut voir la loi portant sur la réforme des retraites définitivement adoptée. Le gouvernement joue l’apaisement En attendant, le gouvernement veut éviter une radicalisation du mouvement et Edouard Philippe en a appelé à la «responsabilité» des grévistes hier au 20h de France 2. Ainsi, alors que le JDD affirmait qu’un recours à l’article 49-3 de la Constitution n’était pas exclu – une hypothèse «débattue au plus haut sommet de l’exécutif» – Muriel Pénicaud a démenti cette idée, qualifiée de «saugrenue». Reste que ce premier recul du gouvernement ne peut «qu’encourager la mobilisation», analyse de son côté le secrétaire général de Force ouvrière, Yves Veyrier. De quoi donner un peu plus de grain à moudre à la droite qui estime que ce premier compromis «n’est pas loin de l’abandon [de la réforme]», a taclé, hier, sur CNEWS, le président du Sénat, Gérard Larcher. n L’INFO EN PLUS Jeudi dernier, 44 avocats toulousains ont paralysé un procès d’assises pour protester contre la réforme des retraites. Un mode d’action rarissime. UNE PÉNURIE DE BILLETS DE BANQUE ? © C. LUTZ/AP/SIPA Opposée à la réforme des retraites, la CGT Banque de France a appelé à bloquer deux sites de gestion des billets cette semaine. Ces deux centres fiduciaires, situés en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France, traitent à eux deux plus du quart des billets du pays et leur blocage pourrait perturber l’approvisionnement de centaines de distributeurs automatiques. Si la CGT souhaite étendre le mouvement ailleurs sur le territoire, la Banque de France se veut rassurante et assure que les dispositions nécessaires ont été prises «pour éviter toute pénurie de cash».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :