CNews n°2508 19 déc 2019
CNews n°2508 19 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2508 de 19 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : la débrouille dans les transports face à la grève.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 SOFTBANK ROBOTICS Appels et SNES ILL1MITES + 12 Go LEBARA Voir corelitions sur lieboro.fr moins fibres rwaxporporelé NUMÉRIQUE N°2508 JEUDI 19 DÉCEMBRE 2019 CNEWS.FR LE SON LIBÉRÉ Huawei cajole nos oreilles avec ses FreeBuds 3. Des écouteurs sans fil haut de gamme qui profitent d’une réduction de bruit efficace, même si ce ne sont pas des intra-auriculaires. FreeBuds 3, Huawei, 179,99 € . PEPPER REÇOIT ET DIVERTIT LES CLIENTS À TOKYO LES ROBOTS, PROS DU RESTO personnel derrière les fourneaux reste humain, dix Pepper viennent prendre les commandes et entament un dialogue avec la clientèle et détailler les menus à la demande. Ils peuvent même photographier leurs invités pour immortaliser ce moment. Parallèlement, d’autres robots de SoftBank Ro - botics assurent le show pendant le repas, puis que les petits robots Nao sont programmés pour une chorégraphie de danse étonnante. Enfin, le nettoyage des lieux est assuré par Whiz, un robot qui intervient durant les heures de fermeture pour s’occuper des sols. Le tout reste tout de même placé sous la supervision des êtres humains. n À L’HEURE DU CORPS Réputée parmi les sportifs de haut niveau, la marque Suunto lance sa Suunto 5, une montre connectée dont l’autonomie va jusqu’à 40 heures. Un modèle complet pour suivre activité, sommeil et stress. Suunto 5, Suunto, 329 € . HUAWEI SUUNTO Le droïde peut détailler les menus. Si les Japonais sont déjà bien accoutumés à la présence des robots dans leur quotidien, un nouveau cap a été franchi ce mois-ci à Tokyo. La société SoftBank Robotics vient d’ouvrir son premier café dans le quartier branché de Shibuya. Le Pepper Parlor, tel est son nom en hommage au célèbre androïde, est un lieu où les robots reçoivent et divertissent les clients. Si le UNE TECHNOLOGIE ASSISTE LES FIV L’IA AU SECOURS DE LA FERTILITÉ En France, un couple sur sept rencontre des difficultés pour avoir un enfant. Et si l’intelligence artificielle augmentait les chances de procréer pour les couples rencontrant des difficultés pour devenir parents ? A l’heure où cette technologie est de plus en plus utilisée par le corps médical pour améliorer la pertinence des diagnostics, un groupe de chercheurs applique ses usages à la fécondation in vitro. La start-up ImVitro travaille ainsi sur ce projet depuis six mois au sein de Station F, à Paris. Créée par deux femmes, Alexandra Boussommier et Maryame Boulhajat, cette société entend augmenter les chances d’avoir un enfant. Une étape difficile « Aujourd’hui, un couple sur sept rencontre des problèmes de fertilité et lorsqu’ils ont recours à la FIV, 70% n’ont pas d’enfant à l’issue de leur première tentative. Il s’agit d’une étape très difficile émotionnellement et beaucoup abandonnent », commente Alexandra Boussommier. Afin d’améliorer les probabilités d’être enceinte, ImVitro va utiliser l’intelligence artificielle pour analyser des vidéos d’embryons. L’idée est ici d’entraîner une IA à reconnaître les types d’embryons viables, à partir d’une base de données qui va grandir avec le temps, grâce au deep learning (apprentissage profond). Une technique notamment utilisée sur l’IA des smartphones afin de reconnaître des scènes (paysages, portraits…) pour en parfaire le rendu. Ici, l’IA va reconnaître la forme d’un embryon et prédire les chances de succès d’une FIV, voire même aussi réduire les risques d’une grossesse multiple. Et à ceux qui s’interrogent sur la question sensible de l’éthique, Alexandra Boussommier, ingénieur médicale et chercheuse, tempère en soulignant « qu’on ne parle pas ici de sélection génétique, puisque rien n’est pratiqué sur l’embryon ». Déjà dix centres européens travaillent en collaboration avec cette start-up porteuse d’espoir. n L’INFO EN PLUS Le premier programme informatique, dit « système expert », pour épauler les professionnels de santé est apparu en 1965, il fut baptisé Dendral.C. CONRADI/SIPA
ON-ICE COLLECTION CIRQUE DU SOLEIL UNE EXPÉRIENCE SUR GLACE FRACASSANTE DU 1 ER AU 6SEPTEMBRE 2020 ACCORHOTELS ARENA, PARIS cirquedusoleil.com/crystal #CRYSTAL PARTENAIREOFFICIEL PARTENAIREMÉDIA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :