CNews n°2507 18 déc 2019
CNews n°2507 18 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2507 de 18 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : place au dialogue concernant la réforme des retraites ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 A. LOHR-JONES/SIPA ALASTAIR GRANT/AP/SIPA N°2507 MERCREDI 18 DÉCEMBRE 2019 CNEWS.FR Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, hier à Genève. UNE ÉTAPE CLÉ DANS LA PROCÉDURE DE DESTITUTION DU PRÉSIDENT TRUMP FIXÉ SUR SON ACCUSATION Un vote crucial. La Chambre des représentants doit voter aujourd’hui la mise en accusation de Donald Trump pour abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès. Une nouvelle étape qui vient conclure le premier chapitre de la destitution. Près de cinq mois après l’appel téléphonique au centre de l’affaire entre Donald Trump et le président ukrainien Volodymyr Zelensky, ce vote est attendu de tous. Si l’accusation est approuvée (ce qui ne fait aucun doute), cela mettra fin à la phase d’enquête et d’audition au Congrès. Un Sénat dans son camp Si le président a tout fait pour ralentir le processus, notamment en empêchant tous les membres de l’administration de témoigner, il n’a pas atteint son but. Et ce n’est que la troisième fois de l’histoire des Etats-Unis que la destitution va jusqu’à cette étape, après Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998. Mais pour autant, alors que la procédure de destitution vampirise l’ac- Il faut répondre plus équitablement à la crise des réfugiés [...]. La communauté internationale doit en faire beaucoup plus pour assumer son rôle. UN « NO DEAL » POSSIBLE Seuls deux autres dirigeants américains sont passés par cette épreuve. extension au-delà de 2020 de la période de transition, censée permettre de négocier un accord commercial post-Brexit entre Londres et l’UE. Cette période, qui doit s’ouvrir une fois le Brexit mis en œuvre le 31 janvier, et durer jusqu’au 31 décembre 2020, figure dans l’accord de divorce trouvé entre le Royaume- Uni et l’UE. Dans les faits, cette phase – durant laquelle les Britanni - ques continueront d’appliquer les règles européennes mais n’auront plus leur mot à dire dans les décisions prises par l’UE – est prolongeable une fois, d’un ou deux ans, donc possiblement jusqu’à fin 2022. Mais il n’en est pas question pour Boris Johnson. Une nouvelle sorte de « no deal », qui inquiète particulièrement les dirigeants européens, ainsi que les milieux d’affaires. n 7 MILLIONS DE GUIRLANDES lumineuses, décorations de Noël et jouets non conformes ont été saisis hier par la police financière italienne. NÉGOCIATIONS POST-BREXIT EN 2020 ABUS SEXUELS Le scénario inquiète les Européens. Une décision risquée. Après la victoire écrasante de Boris Johnson aux élections britanniques la semaine dernière, on pensait le scénario d’un Brexit sans accord écarté. Mais le Premier ministre conservateur a brutalement fait resurgir cette menace du « no deal », en annonçant hier vouloir interdire toute tualité médiatique et politique depuis plusieurs mois déjà, la situation reste favorable au président américain. Si le Congrès, à majorité démocrate, va sans surprise voter contre lui, la suite de la MONDE procédure se passe au Sénat. Pour que Donald Trump soit écarté, il faut que l’institution vote son accusation aux deux tiers, alors qu’elle est constituée de 53 républicains sur 100 sièges. Par En bref LES CHINOIS ONT MIS EN SERVICE LEUR DEUXIÈME PORTE-AVIONS La Chine a admis hier au service actif son deuxième porte-avions, le premier de conception entièrement chinoise. Baptisé Shandong, le vaisseau peut embarquer une quarantaine d’avions. PAKISTAN  : L’EX-PRÉSIDENT MUSHARRAF CONDAMNÉ À MORT POUR TRAHISON L’ex-président pakistanais Pervez Musharraf, en exil à Dubaï, a été condamné à mort par contumace hier pour « haute trahison ». Il lui est reproché d’avoir suspendu la Constitution en 2007. E. VUCCI/SIPA REPÈRES 8 NOVEMBRE 2016. Donald Trump est élu président, après avoir battu Hillary Clinton. 18 AVRIL 2019. Le rapport Mueller est publié. Il exonère Donald Trump de toute collusion avec la Russie lors de la campagne de 2016. 18 SEPTEMBRE 2019. L’affaire ukrainienne éclate. Donald Trump est accusé d’avoir demandé au président ukrainien d’enquêter sur le fils de son rival Joe Biden. 24 SEPTEMBRE 2019. Une procédure de destitution est lancée par les démocrates contre Donald Trump. conséquent, il devrait sortir vainqueur de cette épreuve, et jouer cette carte pendant la campagne présidentielle pour se placer en victime des machinations politiques. n LE VATICAN S’ENGAGE Un pas de plus pour le souverain pontife. Le pape François a levé le secret pontifical sur les dénonciations d’agressions sexuelles, ainsi que sur les procès et verdicts dans ce domaine, a annoncé hier le Vatican. Le secret pontifical, également appelé parfois « secret du pape », est une règle de confidentialité protégeant les informations sensibles relatives à la gouvernance de l’Eglise universelle. En le levant, l’Argentin rappelle que le sujet est une des priorités de son pontificat. Il a toutefois exigé que « la sécurité, l’intégrité et la confidentialité » des personnes concernées soient garanties, « afin de protéger [leur] bonne réputation, [leur] image et [leur] vie privée. n
CNEWS.FR SPORTS N°2507 MERCREDI 18 DÉCEMBRE 2019 11 S. RUHAUT/ICON SPORT D. WINTER/ICON SPORT BARCELONE REÇOIT LE REAL MADRID, CE SOIR, DANS UN CONTEXTE TENDU UN CLASICO QUI SENT LE SOUFRE Sous haute tension, sur comme en dehors du terrain. Initialement prévu le 26 octobre, le Clasico entre Barcelone et le Real Madrid, de la 10 e journée du championnat d’Espagne, se jouera, ce soir, dans un contexte bouillant. Sportivement déjà. Leaders de Liga à égalité de points, le Barça et le Real vont lutter pour la première place, mais voudront aussi se montrer beaucoup plus dominateurs que ces dernières semaines. Cette saison, les Catalans ont tendance à se reposer sur Lionel Messi, tandis que les Madrilènes, privés d’Eden Hazard, peinent encore à se trouver une identité de jeu. Mais si le volet sportif s’annonce chaud, il n’est rien à côté de la politique. Le climat est très tendu depuis quelques mois avec de nombreuses manifestations d’indépendantistes en Catalogne. Certaines devraient d’ailleurs avoir lieu aux alentours du Camp Nou. Ainsi, les autorités ont prévu un dispositif de sécurité exceptionnel avec 3 000 policiers et agents de sécurité déployés. Dans les Aujourd’hui, j’ai envie de continuer le plus longtemps possible (avec le XV de France). [...] Tant que je serai compétitif, je resterai disponible. YoannHuget, international français (62 sélections), hier dans « L’Equipe ». HUITIÈME DE FINALE DE LA COUPE DE LA LIGUE PARIS PART EN RECONQUÊTE Di Maria et le PSG défient Le Mans. A deux mois jour pour jour d’affronter le Borussia Dortmund en Ligue des champions, c’est un autre 8 e de finale, en Coupe de la Ligue, qui attend, ce soir, le PSG. Et un adversaire loin du niveau du club allemand avec Le Mans, 18 e de Ligue 2. Mais si cette rencontre n’a pas le même prestige, le club de la capitale ne peut se permettre de prendre gradins, la sécurité privée sera aussi augmentée. D’autant que la plate-forme indépendantiste Tsunami Democratic, qui s’est fait connaître pour son blocage partiel de l’aéroport de Barcelone et la fermeture de l’autoroute reliant l’Espagne à la France pendant deux jours en novembre, compte sur le match le plus regardé du monde (650 millions de téléspectateurs) pour faire passer ses messages. « Nous vivons un moment social et politique compliqué, mais je suis convaincu que c’est compatible avec le fait de pouvoir jouer un match de football », a estimé le président du Barça, Josep Maria Bartomeu. Espérons-le. n L’INFO EN PLUS Pour des raisons de sécurité et éviter des débordements, le Barça et le Real Madrid partageront le même hôtel durant quelques heures avant le match. ce déplacement dans la Sarthe à la légère, surtout après l’élimination en quarts de finale la saison dernière par Guingamp, qui a mis un terme à cinq ans de règne dans la compétition. L’heure est à la reconquête pour les hommes de Thomas Tuchel. « On veut gagner toutes les compétitions avec le PSG. C’est notre défi », a confié, hier, l’entraîneur allemand, qui pourrait tout de même en profiter pour faire tourner son effectif. D’autant qu’en cas de qualification, son équipe aura un calendrier très chargé au retour de la trêve jusqu’au match allerà Dortmund. Mais il devra veiller à maintenir la montée en puissance de son équipe dans le jeu. « On a trouvé un bon rythme, une bonne énergie avec l’équipe », s’est réjoui Tuchel. A ses joueurs d’en faire la démonstration pour s’éviter une nouvelle humiliation dans un match à élimination directe. n La politique pourrait parasiter le sommet du football espagnol (ici, Messi). En bref SKI  : DÉCEPTION POUR WORLEY À COURCHEVEL Double championne du monde, Tessa Worley n’a pris que la 11 e place, hier, du géant de Courchevel remporté par Federica Brignone. L’Italienne a devancé Mina Fuerst Holtmannet Wendy Holdener, alors que Mikaela Shiffrin a terminé seulement en 17 e position. HANDBALL  : CANAYER PROLONGE À MONTPELLIER En fin de contrat en juin prochain, l’entraîneur et manager Patrice Canayer a prolongé, hier, de quatre ans son contrat à Montpellier. Canayer dirige depuis un quart de siècle le club héraultais, qu’il a notamment conduit à un double titre de champion d’Europe (2003, 2018). 32 PRÉFECTURES du Japon seront traversées par la flamme olympi - que, au départ de Fukushima le 26 mars, touchée par un tsunami et une catastrophe nucléaire en 2011. MONDIAL DES CLUBS LIVERPOOL VISE LE TITRE Enfin sur le toit du monde ? Après trois échecs (1981, 1985, 2005), Liverpool, qui fait son entrée en lice, aujourd’hui, dans le Mondial des clubs, en demi-finale, contre les Mexicains de Monterrey à Doha (Qatar), va tenter cette semaine de conquérir enfin son premier titre planétaire et de succéder au Real Madrid. Mais, solides leaders invaincus de Premier League, les Reds, qui ont décroché une 6 e Ligue des champions en juin, devront passer l’obstacle mexicain pour atteindre la finale. Les hommes de Jürgen Kloppcompteront sur leur redoutable trio offensif, composé de MohammedSalah, Sadio Mané et Roberto Firmino, pour faire la différence. Et s’ouvrir les portes vers une couronne mondiale qui viendrait clôturer une brillante et merveilleuse année 2019. n REX/SHUTTERSTOCK/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :