CNews n°2502 11 déc 2019
CNews n°2502 11 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2502 de 11 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : le moment de vérité pour le projet de réforme des retraites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 B. GUAY/AFP Le plan de l’exécutif est très attendu, mais il risque de ne pas être suffisant pour mettre fin aux manifestations. L’heure des annonces a sonné. Après deux ans de concertations et d’ultimes arbitrages décidés ces dernières heures, le Premier ministre doit dévoiler, aujourd’hui à midi, l’intégralité du projet de réforme des retraites. Au lendemain d’une nouvelle journée d’action dans tout le pays, et alors qu’un mouvement social d’ampleur paralyse les transports, la prise de parole d’Edouard Philippe sera particulièrement écoutée. Sous la pression de la rue, des aménagements au futur régime universel par points ne sont pas ainsi à exclure. Des concessions envisagées Pour éviter que le système actuel des retraites ne devienne largement déficitaire en 2025, de 8 à 17 milliards d’euros selon les prévisions, le projet initial du gouvernement consistait à fusionner à cette date les 42 régimes existants (général et spéciaux) en un seul régime universel par points. Ce nouveau système faisant qu’un euro cotisé donne les mêmes droits à tous (chaque actif accumulant des points pendant sa carrière avant de toucher sa pension), des inquiétudes se sont répandues au sein de GRAND ANGLE N°2502 MERCREDI 11 DÉCEMBRE 2019 CNEWS.FR LE PREMIER MINISTRE DÉVOILE CE MIDI LES CONTOURS DE LA RÉFORME JOUR J POUR LES RETRAITES Le chef du gouvernement pourrait notamment officialiser des aménagements sur mesure pour les régimes spéciaux. certaines professions. Pour calmer la grogne, plusieurs pistes sont avancées. Alors que la réforme est censée s’appliquer pour les Français à partir de la génération née en 1963, qui aura 62 ans en 2025, le quotidien Les Echos évoquait hier une mise en place plutôt pour celle née en 1973, voire en 1975. Dans ce contexte, l’objectif initial d’un retour à l’équilibre financier du système, dès 2025, semble s’éloigner. Concernant les régimes spéciaux, comme celui des cheminots qui sont très remontés, Edouard Philippe s’est déjà dit ouvert à des « transitions progressives ». Concrètement, la mise en place de la « clause du grandpère », soit le fait que la nouvelle loi ne s’appliquerait qu’aux nouveaux embauchés, pourrait donc être officialisée, selon une source parlementaire LREM. Pour autant, si des aménagements sur mesure semblent se dessiner, le Premier ministre a hier prévenu « qu’il n’y aura pas d’annonces magiques » qui puissent faire « cesser les manifestations », ont rapporté des députés de la majorité. Une déclaration déterminée, alors que les opposants, CGT en tête, plaident, eux, pour un retrait pur et simple du projet. REPÈRES MARS 2017. Dans son programme présidentiel, le candidat Emmanuel Macron annonce vouloir mettre en place « progressivement » un système universel de retraite. SEPTEMBRE 2017. Jean-Paul Delevoye est nommé haut-commissaire en charge du dossier. Le chantier de la réforme des retraites prend forme. MAI 2018. Après l’ouverture de premières discussions avec les syndicats, l’exécutif lance une « consultation citoyenne » sur Internet. OCTOBRE 2018. Une ébauche du nouveau système est présentée aux partenaires sociaux. Elle débouchera sur une deuxième phase de concertation en janvier de l’année suivante. JUILLET 2019. Le rapport final du futur système, dit « rapport Delevoye », est remis à Edouard Philippe. Les syndicats en embuscade Malgré les annonces, le ton ne devrait donc pas changer côté syndicats. « Le mécontentement reste toujours aussi haut », a d’ailleurs reconnu, hier, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT. « Aujourd’hui, on est dans l’installation d’un mouvement », a renchéri Yves Veyrier, le numéro un de FO. Et dans ce contexte, la grogne contre les retraites pourrait s’appuyer sur d’autres revendications. Avant les annonces du Premier ministre, plusieurs syndicats de policiers ou d’enseignants, deux professions touchées par des vagues de suicides dernièrement, ont ainsi appelé à se mobiliser. Si les retraites restent le mot d’ordre, des griefs se font aussi entendre sur leurs salaires et conditions de travail éprouvantes qu’ont hier dénoncé les internes en médecine. Une fois le projet des retraites présenté, les syndicats envisagent déjà de se mobiliser au moment des négociations de branches. En attendant, Edouard Philippe, qui s’exprimera ce soir à 20h sur TF1, entend faire preuve de pédagogie. Reste à savoir si celle-ci trouvera un quelconque écho favorable dans les cortèges dès demain. n L’INFO EN PLUS D’UNE MANIFESTATION À L’AUTRE P.PAVANI/AFP Pour soutenir les grévistes, plusieurs syndicats ont mis en place des cagnottes en ligne. La plus importante affichait, hier, près de 700 000 euros. A l’appel des syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires et plusieurs organisations de jeunesse, une deuxième mobilisation nationale était organisée hier, à Paris et dans tout le pays. Quoique légèrement moins suivi que la semaine passée, l’événement a, dans la capitale, rassemblé 27 000 personnes (contre 40 500 le 5 décembre). Par ailleurs, sept des huit raffineries nationales étaient bloquées, selon la CGT qui a appelé les salariés d’EDF à cesser le travail. Alors que la grève doit se poursuivre aujourd’hui, les syndicats n’excluent pas de se mobiliser, à nouveau, demain.
EN Du 03 au 23 décembre Asus TP401 449 € Dont éco-participation 0,50 € Garantie 3ans OFFERTE * (d’une valeur de  : 94,99 € ) -100 € sur Office Famille et Étudiant 2019 * + *Dans la limite des stocks disponibles. Extension de garantie Réparation, Échange, Remboursement Boulanger Pc,Mac,etTablette d’une durée de 3ans offerte, remise appliquée sur le montant total de votre facture. Offre valable du 03 au 23 décembre 2019 pour tout achat effectué le jour même. Pour plus de renseignements, rapprochez vous d’un conseiller de vente. Windows est une marque déposée des sociétés du groupe Microsoft Corporation. Intel, le logo Intel et Intel Core sont des marques déposées d’Intel Corporation ou de ses filiales aux Etats-Unis et/ou dans d’autres pays. Boulanger RCS Lille B347 384 570 Boulanger SA au capital de 40 611 564 € , siège social Avenue de la Motte, 59810 Lesquin Super léger  : ilvous it t t suit partout -50% sur les Souris Mobile Mouse À découvrir chez boulanger



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :