CNews n°2500 6 déc 2019
CNews n°2500 6 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2500 de 6 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : la France à l'arrêt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 U. AMEZ/SIPA N°2500 VENDREDI 6 DÉCEMBRE 2019 FRANCE CNEWS.FR En bref LA FRANCE CONDAMNÉE POUR DES TRAITEMENTS INHUMAINS La Cour européenne des droits de l’homme a condamné hier la France pour « traitements inhumains ou dégradants » sur un détenu, transféré presque nu en 2007, et « l’usage disproportionné de la force par le personnel pénitentiaire » à son encontre. Elle devra lui verser 18 000 euros. ATTENTAT DE STRASBOURG  : LES SUSPECTS ARRÊTÉS LUNDI REMIS EN LIBERTÉ Les deux hommes arrêtés lundi dans l’enquête sur l’attentat du mar ché de Noël de Strasbourg en 2018 ont été remis en liberté mercredi soir, sans faire l’objet de poursuites, a-t-on appris hier. Les enquêteurs voulaient vérifier leur rôle dans la fourniture d’armes détenues par l’auteur de l’attentat, selon des sources proches du dossier. UN PROPRIÉTAIRE ÉCROUÉ POUR DOUBLE ASSASSINAT À CAUSE D’IMPAYÉS Un homme de 57 ans a été mis en examen et écroué pour l’assassinat de deux femmes en novembre à Montauban. Selon ses dires, une violente dispute à propos de « 3 000 euros de loyers impayés » aurait mal tourné, a indiqué hier le procureur de Montauban. DRAME DE LANDERNEAU  : LE PÈRE A TUÉ SES ENFANTS AVANT DE SE SUICIDER Le père retrouvé pendu mercredi à Landerneau, devant le siège d’une association s’occupant de personnes handicapées, a tué ses deux enfants de 11 ans, avant de se suicider, a confirmé hier le parquet de Brest. Dans une lettre, il a exprimé sa rancœur contre les services en charge de sa fille handicapée. D. CHARLET/AFP AFFAIRE DES ASSISTANTS DES EURODÉPUTÉS MODEM BAYROU MIS EN EXAMEN ? L’étau se resserre autour de François Bayrou. Après la présidente de la commission des affaires étrangères, Marielle de Sarnez, et l’ex-candidate française à la Commission européenne Sylvie Goulard, c’est au tour du président du Modem d’être convoqué devant la justice. L’éphémère garde des Sceaux du premier gouvernement du quinquennat Macron doit être entendu, aujourd’hui, par la juge d’instruction Charlotte Bilger, dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de détournement de fonds publics de son parti, le Mouvement démocrate (Modem), au Parlement européen. Le parti centriste est ainsi soupçonné d’avoir utilisé les indemnités d’eurodéputés pour rémunérer des collaborateurs parlementaires qui travaillaient en réalité pour le compte du parti lui-même. L’intéressé a bien indiqué qu’il ne quitterait pas la direction du Modem en cas de mise en examen, mais un « après- Bayrou » se profile déjà, en coulisses. n UN VERDICT DIX-SEPT ANS APRÈS LE MEURTRE LA FIN DE L’AFFAIRE KULIK La victime était âgée de 24 ans. Une décision attendue. Près de dixhuit ans après les faits, la cour d’assises de la Somme va se prononcer aujour - d’hui sur l’éventuelle responsabilité de Willy Bardon dans le viol en réunion et le meurtre d’Elodie Kulik, 24 ans. Jugé depuis novembre, il encourt une peine de réclusion à perpétuité. Interrogé ce mercredi, l’accusé, 45 ans, a maintenu être « étranger » aux faits. « Je n’y étais L’ex-garde des Sceaux a dit qu’il ne quitterait pas la direction de son parti. pas », a-t-il lancé, sous les yeux du père de la victime, dont le corps avait été retrouvé en juillet 2002 partiellement carbonisé. Puis les débats se sont concentrés sur la voix qu’on entend sur l’appel passé aux pompiers par Elodie, juste avant sa mort. « Il y a ma voix dedans, mais j’ai aucun souvenir » avait reconnu Willy Bardon, en garde à vue en 2013. Des propos sur lesquels le seul homme sur le banc des accusés, dont l’ADN n’a pas été retrouvé sur la scène du crime, est revenu depuis. Il a ainsi affirmé avoir signé ces passages des procès-verbaux sous la « pression » des gendarmes, tout en précisant  : « c’est un timbre qui ressemble à ma voix ». « Le timbre, c’est le visage de la voix », veut croire M e Seban, avocat des parties civiles. Il appartient désormais aux jurés de prononcer l’épilogue de l’une des plus longues affaires criminelles françaises du XXI e siècle. n Parmi les évolutions très visibles du projet de loi sur l’audiovisuel, il y aura la généralisation de la télévision « ultra HD » [haute définition]. Franck Riester, ministre de la Culture, hier à l’issue du Conseil des ministres. NOËL DE LA SPA LES ANIMAUX À LA FÊTE « Adoptez une boule de poils ! » C’est le slogan du traditionnel Noël des animaux de la SPA, qui se tient tout le week-end des 7 et 8 décembre pour favoriser l’adoption de ses 4 000 pensionnaires. Un événement qui aura lieu dans les 62 refuges de l’association, mais pas dans celui, éphémère, prévu à Paris, annulé en raison des différents mouvements sociaux prévus dans la capitale. Cette opération donne l’occasion « aux familles qui ont muri le projet d’accueillir un chien ou un chat, de le concrétiser lors des fêtes de fin d’année », explique Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA. Car l’organisme entend « sensibiliser à l’adoption responsable » et « rappeler qu’un animal ne se glisse pas sous le sapin comme un cadeau de Noël ». n 4,5 TONNES d’huîtres ont été volées dans une entreprise ostréicole de Baden, dans le Morbihan (56), dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris hier. G. VAN DER HASSELT/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :