CNews n°2496 29 nov 2019
CNews n°2496 29 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2496 de 29 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : Hong Kong, Chili, Iran, un monde en crises.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
GRAND ANGLE 10 N°2496 VENDREDI 29 NOVEMBRE 2019 CNEWS.FR A. WALLACE/AFP HONG KONG, ALGÉRIE, IRAK, CHILI... LES CONTESTATIONS SE MULTIPLIENT LA PLANÈTE EN ÉBULLITION Les Hongkongais critiquent Pékin (g.), les Iraniens (enh. à d.) dénoncent la situation économique et les Boliviens (en b. à d.) estiment avoir été trompés. A travers le monde, pour des raisons diverses, les contestations s’installent, au point de faire vaciller le pouvoir. Un monde sous tension, plus que jamais. Hong Kong, Algérie, Irak, Catalogne, Chili, Haïti… Aux quatre coins du globe, de nombreux pays ou régions sont touchés en ce moment même par des mouvements de contestation d’ampleur. Que ce soit pour réclamer le départ des dirigeants, exiger davantage de justice sociale ou demander plus de démocratie, les populations se soulèvent, et mettent parfois en grande difficulté les gouvernements en place. A Hong Kong, un mouvement pro-démocratie anti-Pékin Hong Kong fait figure de mètre étalon de la contestation, actuellement. Dans ce territoire semi-autonome chinois, c’est un projet de loi controversé, autorisant les extraditions vers la Chine continentale, qui a mis le feu aux poudres début juin. La grogne s’est ensuite étendue – malgré le retrait du projet en septembre –, ciblant le manque de démocratie et l’ingérence grandissante de Pékin. Les contestataires exigent désor - mais la mise en place du suffrage universel, et une enquête sur les violences policières. Pacifiques au départ, les ma- nifestations se sont transformées en affrontements ultraviolents entre protestataires et forces de l’ordre. Malgré la victoire écrasante du camp pro-démocratie aux élections locales dimanche, la chef de l’exécutif Carrie Lam ne semble pas prête à accorder des concessions aux manifestants. En Irak, les manifestants veulent faire tomber le régime La fin du pouvoir en place. Voilà ce que réclament depuis le 1er octobre des dizaines de milliers d’Irakiens. Un mouvement de protestation inédit par son ampleur, son caractère spontané et sa longévité. Concrètement, les manifestants exigent une refonte totale du système politique et un renouvellement de la classe dirigeante, tous deux inchangés depuis la chute du dictateur Saddam Hussein, en 2003. Les contestataires dénoncent la corruption et « l’incompétence » de leurs dirigeants, qu’ils jugent à la botte du très influent voisin iranien. Mais la répression des forces de sécurité est sanglante, et a été vivement critiquée par la communauté internationale. Pas moins de 380 personnes ont été tuées depuis le début de la mobilisation, et quelque 15 000 ont été blessées. M En Algérie, une mobilisation pour la fin du « système » Exaspérés par l’annonce de la candidature du président Abdelaziz Bouteflika – au pouvoir depuis vingt ans – à un cinquième mandat, les Algériens ont commencé à descendre dans la rue fin février en signe de protestation. Depuis, ils manifestent toutes les semaines pour réclamer le départ de l’ensemble du « système » au pouvoir. Le « Hirak », le nom de ce mouvement de contestation, a obtenu une grande victoire début avril, avec la démission d’Abdelaziz Bouteflika. Malgré tout, ils conti-nuent depuis à défiler toutes les se-maines, exigeant que toutes les figuress de la présidence Bouteflika quittentt leurs fonctions. Ces derniers étant tou-jours aux commandes, ils rejettentt l’élection présidentielle convoquée parr le pouvoir, le 12 décembre prochain. En Iran, une contestation I face à l’asphyxie économique Suite à l’annonce d’une augmentationndu prix de l’essence de plus de 50% mi-novembre, des Iraniens, déjà étran-glés économiquement par les sanctionssimposées par les Etats-Unis, sont des-cendus dans la rue pour protester. Ennréponse, le gouvernement a décidé dee Les Algériens rejettent l’élection présidentielle organisée le 12 décembre. R. SCHEMIDT/AFP AFP TOUKIK DOUDOU/AP/SIPA
CNEWS.FR N°2496 VENDREDI 29 NOVEMBRE 2019 11 couper l’accès à Internet pendant plus d’une semaine et a violemment ré- les manifestants. Selon les ONG, primé le bilan est très lourd  : 143 morts, et plus de 7 000 arrestations. Mais loin de confirmer ces chiffres, l’Iran n’a parlé que de cinq morts pendant les émeutes, dont quatre membres des forces de l’ordre. Après avoir maté la grande ma- des contestataires, les autorités jorité ont accusé Israël et les Etats-Unis d’être à l’origine des violences. En Bolivie, une crise sur fond de fraude électorale Ce sont les soupçons de trucage des ré- de l’élection présidentielle du sultats 20 octobre qui ont été à l’origine de la vague de contestation en Bolivie. Un scrutin qui a vu le chef de l’Etat sortant, Evo Morales, être proclamé vainqueur dès le premier tour. Mais l’opposition a refusé de reconnaître les résultats, les es- frauduleux. Face à la pression ex- timant trême de la rue, marquée par de violents incidents, Evo Morales a finalement été contraint à la démission le 10 novem- puis s’est exilé au Mexique. Il a été bre, remplacé par la deuxième vice-prési- du Sénat, Jeanine Anez, qui doit dente assurer l’intérim jusqu’aux prochaines élections, convoquées prochainement. Mais le départ d’Evo Morales a provo- la fureur des partisans de qué l’ex-pré- Salon (5tudyrama Salon [5tudyrama Sup'Alternance Formations Parcoursup Conférences Samedi 30 novembre Cité Internationale Universitaire de PARIS _g Rentrée Janvier & Février Se réorienter en cours (l'année A Dimanche ter décembre Cité Internationale Universitaire de PARIS Invitation gratuite Lir Studyrama.com Invitation gratuite r  : Studyrama.com M e Ir male. ft -zfE7-e- C NEWS GRAND ANGLE Chez les Chiliens, la hausse du prix du ticket de métro a été le déclencheur. sident socialiste amérindien, qui en réponse organisent des manifestations et bloquent des routes. Au Chili, la dénonciation des inégalités sociales La colère a éclaté mi-octobre, au Chili, à la suite de l’annonce par le gouvernement d’une hausse du prix du ticket de métro à Santiago. Une mesure qui peut paraître anecdotique, mais qui a provoqué un mouvement de mécontentement plus large, dénonçant les Re°."7eDe ! lm ESTEBAN FELIX/AP/SIPA inégalités criantes dans un pays où de larges pans de l’économie sont privatisés, et contraignant le Chili à renoncer à accueillir la COP25. Le 15 novembre, les partis politiques ont répondu à l’une des revendications principales des manifestants, en actant l’organisation d’un référendum pour remplacer la Constitution héritée de la dictature d’Augusto Pinochet (1973-1990). Mais la contestation est depuis repartie de plus belle, les protestataires réclamant désormais des mesures sociales, en premier lieu une augmentation du salaire minimum. En Haïti, la population exige le départ du président Depuis le mois d’août dernier, Haïti, l’un des pays les plus pauvres d’Amérique, est en proie à une grave crise. Elle est marquée par des manifestations à répétition, souvent émaillées de violences, pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse. C’est une pénurie de carburant qui a été à l’origine de cette colère, avant que celle-ci n’évolue en ras-le-bol contre la dégradation des conditions de vie et la corruption des élites politiques. Selon l’ONU, au moins 42 personnes sont mortes depuis mi-septembre dans les manifestations. Le contexte sécuritaire est très difficile, comme le prouve la mort d’un couple de Français, venu adopter, tué par balles dimanche lors d’un vol à main armée qui aurait mal tourné. n L’INFO EN PLUS Nombreux sont les manifestants à porter des masques symboles de la pop culture  : Joker, Guy Fawkes, Casa de papel, ou encore Winnie l’ourson. C NEWS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :