CNews n°2494 27 nov 2019
CNews n°2494 27 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2494 de 27 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : la France pleure ses héros du Mali.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 N°2494 MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019 CINÉMA CNEWS.FR EX NIHILO KARIN VIARD BRILLE DANS L’ADAPTATION DU ROMAN « CHANSON DOUCE » « J’AIME JOUER DES ÊTRES IMPARFAITS » Un jeu tout en nuances. Dans Chanson douce de Lucie Borleteau, adapté du roman éponyme de Leïla Slimani (prix Goncourt en 2016), Karin Viard prête ses traits à Louise, nounou de deux enfants de prime abord dévouée et expérimentée. Au fur et à mesure qu’une relation de confiance se crée avec la famille, cette femme dévoile sa part de monstruosité. Un thriller psychologique et social qui a passionné la comédienne. Qu’avez-vous ressenti en découvrant le roman ? Cela m’a terrifiée autant que fascinée. Leïla Slimani dépeint les sentiments et les relations humaines au scalpel, avec une écriture limpide et incisive. Le film élude certaines parties de l’histoire. Comment pourriez-vous présenter le personnage de Louise ? Cette femme exerce un métier déconsidéré, alors que paradoxalement les parents lui confient ce qu’ils ont de plus cher. Elle se sent totalement exclue et dévalorisée malgré une vie passée à trimer. Ces humiliations successives peu- UN DRAME SUR UNE FAMILLE EN PLEINE CRISE LES VICTIMES DE LA SOCIÉTÉ Le réalisateur dresse comme souvent une chronique sociale désenchantée. Robert Guédiguian est en colère. En colère contre l’ultralibéralisme que son acolyte, le réalisateur Ken Loach, avait déjà dénoncée dans son film Sorry We Missed You, sorti en octobre dernier. Dans son nouveau long-métrage, Gloria mundi, le cinéaste de 65 ans, qui a soutenu le Parti communiste dans les années 1960, met en scène ses acteurs fétiches dans une histoire narrant le quotidien d’une famille qui tente de survivre envers et contre tous. De retour à L’actrice incarne une nounou dont la dévotion extrême cache des fêlures. vent amener à beaucoup de violence. Marseille après un passage en prison, Daniel (Gérard Meylan) renoue avec son ex-épouse (Ariane Ascaride, prix d’interprétation à la dernière Mostra de Venise), femme de ménage sur des bateaux. Leur fille Mathilda (Anaïs Demoustier), vendeuse, est une toute jeune maman, alors que son conjoint (Robinson Stévenin) travaille comme chauffeur Uber. Chacun tente de rester debout. n Gloria mundi, de Robert Guédiguian (1h47). Vous délaissez ici la comédie pour un rôle complexe et âpre… Interpréter des personnages bons, parfaits et qui ont toujours raison, ne m’intéresse pas. Les êtres imparfaits nous obligent à nous considérer. On peut se retrouver dans leurs imperfections. C’est jubilatoire à jouer. Comme mon rôle de mère dans le déni face à l’agression sexuelle de sa fille dans Les chatouilles DR DR À voir aussi TRANSITION VERTICALE Habituée à grimper en salle, la championne d’escalade Natalie Berry se lance un défi de taille. La jeune femme souhaite partir à l’assaut de la nature, et gravir la montagne en hivernale. Une expérience passionnante retracée dans ce documentaire qui séduira les sportifs. De Paul Diffley et Chris Prescott (0h55). L’ORPHELINAT Présenté à la Quinzaine des réalisateurs au 72 e Festival de Cannes, ce longmétrage afghan suit le jeune Qodrat, qui revend des billets de cinéma de manière illégale pour aller visionner ses films bollywoodiens préférés. Mais la police va cesser ce trafic, et l’ado se retrouve à l’orphelinat où il s’invente une vie. De Shahrbanoo Sadat (1h30). L. BENHAMOU/SIPA BIO EXPRESS 1966. Elle naît le 24 janvier à Rouen. 1990. Elle est remarquée dans la comédie Tatie Danielle d’Etienne Chatiliez, avant La nage indienne de Xavier Durringer. 2000. Elle décroche le césar de la meilleure actrice pour son rôle dans Haut les cœurs ! de Solveig Anspach. 2014. A l’aise dans tous les genres, la comédienne apprend la langue des signes pour le film La famille Bélier d’Eric Lartigau, avec Louane. 2019. Après Embrassez qui vous voudrez (2003), elle obtient un césar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Les chatouilles. (d’Andréa Bescond et Eric Métayer, 2018), Louise représente notre humanité, avec tout ce que cela peut avoir d’horrifiant ou d’incompréhensible. n Chanson douce, de Lucie Borleteau (1h40). DOCUMENTAIRE LA SOLITUDE D’UNE STAR En quête d’identité. S’il figure parmi les personnalités les plus en vogue actuellement dans le milieu de la mode, Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison de couture Balmain, garde cependant une terrible blessure, celle de ne pas connaître ses parents biologiques. Le documentaire Wonder boy de la réalisatrice Anissa Bonnefont retrace le parcours de ce garçon né sous X en 1985, adopté à l’âge d’un mois par un couple bordelais, parti à la recherche de ses racines. n Wonder boy, Olivier Rousteing, né sousX, de A. Bonnefont (1h39). Olivier Rousteing mène l’enquête. ALBA FILMS
-Crédit photo : Sophie Palmier MA MALADIE M’EMPRISONNE MULTIPLIONS LES VICTOIRES SUR LESCHAÎNES DE FRANCE TÉLÉVISIONSETPARTOUT EN FRANCE 6-7 DÉC. 2019 francetv radiofrance LIONS LE COMBAT DES PARENTS LA VIE DES ENFANTS CLUBS 3637 service gratuit + prix appel TELETHON.FR e""d% FONDATION eDF



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :