CNews n°2480 5 nov 2019
CNews n°2480 5 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2480 de 5 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : Daesh toujours en embuscade.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2480 MARDI 5 NOVEMBRE 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Éric de Riedmatten C’est un bonus pour le lauréat, 800 000 euros en moyenne. LE GONGOURT, C’EST BINGO ! C’est un prix qui assure une belle rente financière. Selon le Syndicat national de l’édition, le Goncourt permet en moyenne de multiplier les ventes par quatre, avec 400 000 exemplaires écoulés. Un chiffre qui se vérifie chaque année depuis dix ans. Alors oui, le Goncourt, c’est bingo ! L’an dernier, Nicolas Mathieu a même vu ses ventes passer de 20 000 à 400 000 exemplaires. Pour la maison d’édition, cela représente plus de 8 millions d’euros de chiffre d’affaires. Et aussi un sacré bonus pour le lauréat  : plus de 800 000 euros, puisqu’il perçoit 10% du prix de vente. Un bon business, mais ce n’est rien comparé à Astérix, dont le dernier album s’est déjà vendu à 600 000 exemplaires en une semaine. Et qui se vendra à 2 millions d’unités cette année, rien qu’en France. De quoi en perdre son latin ! Eric de Riedmatten, à retrouver dans La matinale, de 6h à 9h en semaine, et dans L’hebdo de l’éco le week-end sur CNEWS. À RETROUVER SUR.FR INDE  : DES CAROTTES CONTRE LA POLLUTION ? Face à l’énorme vague de pollution qui frappe le pays, le ministre indien de la Santé préconise de manger des carottes. D’OÙ VIENT L’EXPRESSION « ÊTRE DANS DE BEAUX DRAPS » ? Lorsqu’une personne se trouve dans une situation peu enviable, on dit parfois qu’elle est « dans de beaux draps ». Une expression dont l’origine remonte à une tradition religieuse du Moyen Age. A l’époque, le mot « drap » était utilisé pour désigner les vêtements. Or, la coutume obligeait les individus qui avaient commis un impair moral, en parti - culier un adultère, à porter des habits blancs lorsqu’ils se rendaient à la messe. Symbole de pureté, cette couleur était censée mettre en lumière la noirceur de l’âme du pécheur. Se présentant ainsi en public, soumis aux critiques de tous, il reconnaissait officiellement son écart de conduite. L’IMAGE MERVEILLE VERMEILLE Une situation inconfortable pour cette personne qui était, comme on avait alors l’habitude de dire, « dans de beaux draps blancs ». Au fil du temps, cette pratique a disparu, tout comme la référence au « blanc », mais l’expression a perduré. Une ouvrière vietnamienne était récemment entourée de milliers de bâtons d’encens à Quang Phu Can, un village situé près d’Hanoï. L’encens est très important dans la vie spirituelle des Vietnamiens et sa récolte répond à un rituel strict. Coupées en deux et nettoyées, les tiges de bambous sont peintes (en rouge, par exemple), avant d’être séchées au soleil puis rangées en bouquets afin d’être vendues. UNE ÉPAVE INQUIÈTE AUX CHUTES DU NIAGARA Un bateau de fer échoué en amont depuis un siècle menace de tomber dans les célèbres chu tes en raison d’intempéries. HINDUSTAN TIMES/REX/SIPA SUPERSTOCK/SIPA SIPANY/SIPA WEST COAST SURFER/MOO/REX/SIPA SOLENT NEWS/SIPA ELLE ADOPTE UN AUTISTE POUR LUI SAUVER LA VIE Une aide qui fait chaud au cœur. Aux Etats-Unis, Jonathan Pinkard, un homme de 27 ans atteint d’autisme, a récemment bénéficié d’une transplantation cardiaque grâce à une bonne samaritaine. Alors qu’il en avait désespérément besoin, il n’était pas éligible à une greffe à cause de sa situation familiale  : sa mère était en cure de désintoxication et la loi impose que le patient soit dans « un environnement stable ». Pendant des mois, Jonathan a enchaîné les allers-retours à l’hôpital. Mais il a fini par faire une belle rencontre  : Lori Wood, une infirmière. Touchée, celle-ci lui a proposé de l’adopter au bout de deux jours. Jonathan a ainsi pu être transplanté avec succès et vit désormais chez Lori, qui l’accompagne médicalement et l’aide à améliorer sa vie sociale. C’EST ARRIVÉ... UN 5 NOVEMBRE Guy Fawkes échoue à faire exploser le Parlement anglais (1605). L’officier catholique souhaitait tuer le roi protestant Jacques I eṛ Cette « Conspiration des poudres » est toujours commémorée chaque année en Angleterre. Sangatte ferme ses portes face à l’afflux de réfugiés (2002). Environ 67 000 personnes ont transité dans ce centre d’accueil du Pas-de-Calais entre 1999 et 2002. Sa fermeture entraînera la création de la « jungle de Calais », un campement illégal de migrants. QUAND SNOOP DOGG COMMENTE LES LAKERS Le célèbre rappeur californien, grand fan de sport, était derrière le micro lors d’un match des Los Angeles Lakers. CAPTURE VIDÉO FACEBOOK PIEDMONT HEALTHCARE
Les jihadistes sont toujours déterminés, comme le prouvent les récentes actions menées loin de leurs bases d’origine. Décapité, Daesh n’est pas mort. Et il fait tout pour le prouver. Malgré sa défaite militaire en Syrie en mars dernier, malgré la mort de son leader Abou Bakr al-Baghdadi, au cours d’une opération des forces spéciales américaines à la fin du mois d’octobre, le groupe terroriste continue de frapper. Alors que les difficultés s’accumulent pour lui au Moyen-Orient, il profite de la présence de jihadistes qui lui sont affiliés en Afrique, et particulièrement au Sahel, pour se repositionner. Il y a trois jours, il a ainsi revendiqué l’attaque qui a tué un soldat français au Mali. Une zone de guérilla en Afrique Dans un communiqué, les terroristes se sont présentés comme « les soldats du califat », avant de signer « Province Afrique de l’Ouest ». Une preuve, s’il en fallait une, que l’idéologie mortifère de Daesh trouve toujours un écho, notamment en Afrique. Les groupuscules qui lui ont fait allégeance, et qui se sont organisés sur le continent, sont particulièrement actifs au Sahel, cette bande de terre située au sud du Sahara et traversant l’Afrique de la Mauritanie, GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2480 MARDI 5 NOVEMBRE 2019 7 AL-FURQAN MEDIA/AFP MALMENÉ EN IRAK ET EN SYRIE, LE GROUPE TERRORISTE INQUIÈTE AU SAHEL LA MENACE DAESH S’ÉTEND Les forces locales et occidentales font face à des attaques très rapides et furtives, mais sans opposition frontale. à l’ouest, à l’Erythrée, à l’est, en passant par le Mali, le Niger, le Tchad et le Soudan. Deux groupes sont particulièrement actifs et dangereux  : Daesh d’Afrique de l’Ouest, ex-Boko Haram, et Daesh dans le Grand Sahara. Si ces deux entités ne possèdent pas un nombre de combattants et des ressources aussi vastes que le Daesh original, en Syrie et en Irak, des centaines de jihadistes sont néanmoins à leur service, pour mener des actions s’apparentant davantage à une guérilla qu’à un affrontement frontal contre les forces locales et occidentales. Très mobiles, se déplaçant beaucoup à moto, ils attaquent des cibles précises ou installent des explosifs, avant de disparaître. Leurs offensives peuvent être très meurtrières, comme l’a connu le Mali dernièrement. Outre le soldat français de l’opération Barkhane, Ronan Pointeau, 49 militaires locaux ont en effet été tués dans l’attaque de leur camp, vendredi dernier. Sans volonté de reprendre du terrain, les terroristes du Sahel cherchent d’abord à désorganiser la région pour prospérer. « Nous mettrons du temps à vaincre ces groupes », a reconnu hier Florence Parly, ministre des Armées. « C’est un combat dans lequel il faut faire preuve de patience. » L’opération Barkhane, lancée en 2014 pour combattre les jihadistes au Sahel, mobilise actuellement 4 500 militaires français. L’Occident reste sous la menace Difficile à abattre sur le terrain, que ce soit au Moyen-Orient ou en Afrique, Daesh continue en parallèle de livrer une guerre de communication contre l’Occident. Ainsi, pour répondre aux Etats-Unis et à Donald Trump, qui a indiqué qu’Abou Bakr al-Baghdadi était mort « comme un chien », le groupe terroriste a affirmé que son successeur, « fera oublier les horreurs [et] les REPÈRES L’APRÈS-BAGHDADI EN QUESTION AL-FURQAN MEDIA/AFP 23 MARS 2019. Les forces anti-jihadistes annoncent l’élimination totale du « califat » de Daesh, après la reprise de son ultime réduit en Syrie. 21 AVRIL. Une série d’attentats dans des hôtels et des églises au Sri Lanka, revendiqués par Daesh, fait 258 morts. 23 OCTOBRE. Les Etats-Unis reconnaissent que plus de 100 jihadistes de Daesh se sont échappés de prison en Syrie, à la faveur de l’offensive turque dans le pays. 27 OCTOBRE. Donald Trump annonce la mort du chef de Daesh, Abou Bakr al-Baghdadi, au cours d’un raid américain en Syrie. 2 NOVEMBRE. Un militaire français, Ronan Pointeau, est tué par un engin explosif au Mali. Une attaque revendiquée ensuite par Daesh. coupes amères [...], dont le goût paraîtra doux » en comparaison de ce qu’il adviendra désormais. Le groupe terroriste a également appelé à venger la mort de son ex-leader, mettant les services de renseignement mondiaux en alerte. Qu’il s’agisse de représailles organisées ou d’un loup solitaire passant soudainement à l’acte, la crainte est plus que jamais présente. n L’INFO EN PLUS Quatre groupes jihadistes du Sahel, dont Aqmi ou Ansar Dine, ont noué une alliance pour contrebalancer l’influence de Daesh dans la région. Il reste toujours un mystère. Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi a été désigné comme nouveau leader de Daesh après la mort d’Abou Bakr al- Baghdadi (photo) dans un raid américain. A l’heure actuelle, aucune photo de lui ne circule encore, et les informations à son sujet ne sont pas nombreuses. Rarement cité parmi les pistes probables pour prendre la tête de Daesh, il aurait été avant cela le principal juge de l’organisation terroriste. Malgré tout, Donald Trump a assuré sur les réseaux sociaux qu’il savait « exactement qui il est ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :