CNews n°2475 14 oct 2019
CNews n°2475 14 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2475 de 14 oct 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'urgence en Syrie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2475 LUNDI 14 OCTOBRE 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Romain Desarbres UNE ERREUR, PAS UN NAUFRAGE Je lis depuis samedi des dizaines et des dizaines de réactions indignées, de leçons de journalisme et autres postures définitives sur l’affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès. Y a-t-il eu faute des journalistes ? Oui, et trois fois oui. Je n’étais pas à l’antenne ce soir-là, mais si je l’avais été, j’aurais annoncé cette arrestation. Pourquoi ? Parce que les sources La fin de la cavale pour De Ligonnès, j’aurais eu envie d’y croire moi aussi. semblaient fiables, et aussi parce que c’était tellement incroyable que j’aurais eu envie d’y croire. Quand une information pareille commence à traverser les rédactions, je suis comme un chien de chasse qui flaire la bête. C’est une qualité pour un journaliste, à condition qu’il vérifie l’information. C’est ce que je fais toujours, comme la grande majorité de mes confrères. Sauf que, dans cette affaire, la vérité de vendredi n’était plus celle de samedi. Erreur, oui ! Naufrage, non ! Romain Desarbres, à retrouver du lundi au vendredi, de 6h à 9h, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR EN PLEIN DÉFILÉ, IL RESTE COINCÉ DANS UN ARBRE Pendant la parade militaire de la fête nationale à Madrid, un parachutiste espagnol a atterri dans un arbre. D’OÙ VIENT L’EXPRESSION « ÊTRE COIFFÉ AU POTEAU » ? Lorsque l’un des participants à une compétition est battu de justesse, on dit parfois qu’il « est coiffé au poteau ». Une expression née au début du XX e siècle qui n’a rien voir avec le domaine de la coiffure. Elle est en effet apparue dans le milieu des courses de chevaux. A l’époque, la ligne d’arrivée était matérialisée par un poteau peint en blanc, placé sur le côté intérieur de la piste. Le verbe « coiffer », lui, était utilisé dans le sens de dominer ou de dépasser un rival, en référence aux cheveux situés au-dessus de la tête. Ainsi, lorsqu’un cheval remportait la course avec très peu d’avance sur le second, on disait qu’il avait « coiffé » L’IMAGE son adversaire « au poteau » de la ligne d’arrivée. Malgré la disparition de ces balises dans les hippodromes avec le temps, l’expression a fini par être reprise hors du hippisme, dans n’importe quel domaine, pas uniquement sportif. À LA PAGE, SOUS LES PAVÉS Plusieurs personnes profitaient récemment d’une toute nouvelle librairie ultramoderne et design, à Hangzhou, en Chine, où ce véritable centre culturel vient d’ouvrir dans le quartier de West Lake. Considéré comme l’un des plus beaux du pays, ce magasin attire de nombreux touristes venus admirer les étals de livres qui s’étirent du sol au plafond, ou venus discuter ou travailler sur des tables prévues à cet effet. STROMAE S’INSURGE CONTRE LES ANTI-PMA Le chanteur belge a décidé de porter plainte, après que des manifestants anti-PMA ont repris sa chanson Papaoutai. O. DEL POZO/AFP E. LICHTFELD/SIPA M. GILE/SIPA BELGA/ICON SPORT L. WEI/SIPA ASIA/SIPA INSTAGRAM HARLSO THE BALANCING HOUND UN PETIT TECKEL DOTÉ D’UN « SUPER-POUVOIR » Un vrai équilibriste. Harlso, un teckel nord-irlandais, est devenu célèbre sur Instagram, où plus de 100 000 abonnés le voient faire tenir en équilibre sur sa tête toutes sortes d’objets. Un talent découvert par hasard. « On essayait de lui apprendre à s’asseoir, à se coucher, à rouler sur lui… en vain », explique Paul, son maître. « Quand il avait deux ans, j’ai mis un jouet en plastique sur sa tête et il est resté immobile ». Il a alors tenté l’expérience avec une multitude d’objets, prenant à chaque fois une photo. Des donuts, une rose, un avocat, un dinosaure, la Coupe du monde… tout y est passé. Les réseaux sociaux ont fait le reste et Harlso a désormais des admirateurs dans le monde entier. Il a même été inscrit dans le Guinness des records à la rubrique « incroyables animaux ». C’EST ARRIVÉ... UN 14 OCTOBRE Guillaume le Conquérant bat les Anglo-Saxons à Hastings (1066). Alors duc de Normandie, cette victoire lui permettra de devenir roi d’Angleterre deux mois plus tard. Le Français deviendra la langue officielle de l’île. Felix Baumgartner saute depuis la stratosphère (2012). Le sauteur de l’extrême autrichien s’élance à 39 000 m d’altitude. Ce saut lui permet de dépasser la vitesse du son (1 224 km/h) en chute libre, une première pour un être humain. LE FLÉAU DES DÉPÔTS SAUVAGES DANS LE VAR Les habitants se mobilisent pour lutter contre ce phénomène qui cause de nombreu - ses pollutions. CATERS/SIPA
Les Occidentaux entendent forcer Erdogan à mettre fin à son opération, afin de protéger leurs alliés kurdes. Une situation alarmante. Malgré le tollé international, la Turquie poursuivait hier son offensive dans le nord de la Syrie, visant la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). De violents combats font rage à la frontière turco-syrienne, entre affrontements terrestres et bombardements aériens. Une rude bataille qui a déjà fait plus de 160 morts, dont une soixantaine de civils. Ce chiffre pourrait augmenter, alors que Damas a envoyé des troupes vers la frontière hier soir pour « affronter l’agression » turque. Face à cette opération militaire contestée, la communauté internationale tente elle ausssi d’organiser la riposte. Les ministres des Affaires étrangères de l’UE, qui se retrouvent aujourd’hui à Luxembourg, profiteront de l’occasion pour tenter d’esquisser une réponse européenne. Une réponse jusque-là inefficace Les Européens n’ont pas attendu cette réunion pour prendre des mesures. La France, l’Allemagne et les Pays-Bas ont annoncé la suspension de leurs exportations d’armes vers la Turquie, car « susceptibles d’être employées » contre les GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2475 LUNDI 14 OCTOBRE 2019 3 O. KOSE/AFP LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE VEUT RIPOSTER À L’OFFENSIVE TURQUE LE CONFLIT DE TROP EN SYRIE Selon les bilans donnés hier, l’attaque d’Ankara avait déjà fait plus de 160 morts, dont une soixantaine de civils. Kurdes également. Face à l’urgence, Emmanuel Macron a réuni hier soir un conseil restreint de défense. Aux Etats- Unis, Donald Trump est prêt à activer des sanctions économiques contre Ankara, a déclaré le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, vendredi. Mais Washington estime que la Turquie n’a pas « à ce stade » franchi la ligne rouge. Une « solution négociée » est pour l’instant privilégiée. Dans cette optique, les diplomates américains ont été chargés par Trump d’arranger un « cessez-le-feu » entre la Turquie et les Kurdes. Ces derniers appellent la communauté internationale à agir plus nettement et réclament des Etats- Unis qu’ils ferment « l’espace aérien face à l’aviation tur que », leur demandant de « respecter leurs promesses ». Washington, allié des Kurdes, est accusé de les avoir abandonnés, en autorisant le transfert de 50 à 100 soldats américains stationnés à la frontière turco-syrienne vers d’autres bases en Syrie, peu avant le début de l’offensive turque. Un redéploiement suivi de l’annonce, hier, du retrait de jusqu’à 1000 autres militaires de la zone. Et ce, alors même que les Kurdes ont été le fer de lance de la lutte contre Daesh au côté de la coalition anti-jihadiste. De son côté, la Turquie fait la sourde oreille aux pressions. « Ceux qui pensent pouvoir nous contraindre à reculer avec ces menaces se trompent », a déclaré hier Recep Tayyip Erdogan. LA PROBLÉMATIQUE KURDE D. SOULEIMAN/AFP REPÈRES 29 JUIN 2014. Daesh proclame le « califat » sur les régions sous son contrôle, en Syrie et en Irak. 17 OCTOBRE 2017. Daesh perd Raqqa, son principal bastion en Syrie. Une défaite qui porte un coup décisif au groupe terroriste. 18 MARS 2018. L’armée turque prend aux forces kurdes la ville syrienne d’Afrine, dans le nord-ouest du pays, au cours d’une offensive. 23 MARS 2019. Les forces anti-jihadistes annoncent l’élimination totale du « califat » de Daesh, après la conquête de son ultime réduit, à Baghouz, en Syrie. 9 OCTOBRE 2019. La Turquie lance une offensive militaire dans le nord de la Syrie, visant la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Des conséquences inquiétantes Les Occidentaux tentent avant tout d’entraver l’opération turque, car ils craignent les conséquences qu’elle pourrait avoir sur eux. Ils s’inquiètent notamment d’une possible résurgence de Daesh, qui pourrait provoquer une nouvelle vague d’attentats en Europe. Avec le chaos sécuritaire en Syrie, « il y a un risque que les jihadistes soient éparpillés dans la région, et de retour vers l’Europe pour ceux qui en sont originaires », estime Dorothée Schmid, chercheuse à l’Ifri. Une menace à prendre au sérieux, comme le prouve la fuite hier de 800 proches de jihadistes de Daesh. La nouvelle catastrophe humanitaire en Syrie qui s’annonce – 130 000 personnes ont déjà fui selon l’ONU – amène par ailleurs avec elle le spectre d’un nouvel afflux migratoire en Europe. De quoi peut-être faire bouger les dirigeants internationaux. n L’INFO EN PLUS Les Kurdes, présents en Turquie, Syrie, Iran et Irak, sont le plus grand peuple apatride du monde (entre 25 et 35 millions de personnes). Les Kurdes se retrouvent au cœur d’une passe d’armes entre la Turquie et les Occidentaux, en premier lieu desquels les Etats-Unis. En effet, d’un côté la milice kurde des YPG est vue par Ankara comme « terroriste », en raison de ses liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mène une rébellion armée sur le sol turc depuis 1984. De l’autre côté, les Occidentaux louent le rôle joué par les Kurdes dans la lutte contre Daesh en Syrie, au côté de la coalition internationale anti-jihadiste, qui a mené à la fin du « califat » en mars dernier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :