CNews n°2474 11 oct 2019
CNews n°2474 11 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2474 de 11 oct 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 25

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : les Républicains, la nouvelle ère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 SPÉCIAL IMMOBILIER LES CONDITIONS D’EMPRUNT RESTENT FAVORABLES AUX ACQUÉREURS LES TAUX CONTINUENT DE BAISSER Ils semblent vouloir creuser le plan - cher. Les taux de crédit immobilier sont à nouveau à la baisse et atteignent, encore une fois, des niveaux records. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux moyen toutes durées confondues était de 1,17% fin septembre. A titre de comparaison, il était fin 2008 à près de 5%. Même constat pour le réseau de courtier Meilleurtaux.com. Les taux relevés sont encore plus bas  : 1,47% en moyenne sur 25 ans (-0,05% par rapport à septembre), 1,27% sur 20 ans (-0,02%) et 1,1% sur 15 ans (stable). Pas de nuages à l’horizon Les dossiers les plus solides – épargne importante, situation professionnelle stable, revenus confortables – peuvent même obtenir des décotes supplémentaires de près de 0,5%. De l’avis des courtiers, emprunter de l’argent n’a jamais été aussi intéressant. « Compte tenu des annonces de la BCE, je ne vois pas les taux bouger avant juin 2020. Après il y a la période des vacan ces toujours un peu problématique mais aucun Les futurs acheteurs peuvent s’endetter à moindres frais et à long terme. renversement n’est à craindre », explique Estelle Laurent, porte-parole de Credixia. Du côté de Vousfinancer, on remarque toutefois quelques signes de tension. Les conditions d’obtention se durcissent. Il n’est pas rare que les ban ques imposent OJO IMAGES/REX/SIPA EN CHIFFRES 1000 MILLIARDS d’euros d’encours de crédits immobiliers ont été atteints l’an dernier. 0,95% SUR 25 ANS ont été relevés par un courtier récemment. Il s’agit d’un record absolu dans l’histoire du crédit. 18 ANS ET 10 MOIS, c’est la durée moyenne des emprunts immobiliers réalisés en France. Sources  : (Meilleurtaux.com, Observatoire Crédit Logement/CSA) de manière implicite la souscription à un contrat d’assurance groupe, plus onéreux qu’une assurance délégation. Les frais de dossier deviennent aussi plus difficiles à négocier. Enfin, les crédits sur 30 ans sont moins accessibles. Pour preuve, la durée moyenne diminue. Elle est ainsi passée de 215 mois en juin 2016 à 230 mois en juin 2019, selon l’Observatoire Crédit Loge ment/- CSA. Mais depuis, cette durée est retombée à 226 mois. n
SPÉCIAL IMMOBILIER 19 LES ÉTAPES À RESPECTER POUR FAIRE AVANCER SON PROJET SEREINEMENT UN PLAN DE FINANCEMENT RÉUSSI Apport personnel, capacité d’endettement, durée du prêt… Pour financer l’achat d’un logement, il faut savoir prendre le temps de soigner son dossier afin de tenter d’obtenir les meilleures conditions. Le contexte est certes favorable avec le niveau des taux de crédit exceptionnellement bas, mais quelques règles sont quand même à respecter pour trouver une offre adaptée et compétitive. Une capacité financière à bien définir Avant d’emprunter, il convient d’établir les mensualités maximales que l’on est prêt à supporter. En général, la règle du tiers fait référence. Il faut calculer le montant net de ses revenus mensuels et les diviser par trois. Un prêt doit généralement être complété par un apport personnel. Plus ce dernier est important, plus le dossier a des chances d’aboutir. A noter  : les prêts aidés de type PTZ sont considérés comme de l’apport personnel par les banques. Il ne faut pas hésiter à les solliciter. Il faut bien préparer son dossier pour mettre toutes les chances de son côté. Des dépenses futures à prendre en compte La règle du tiers fait référence en matière d’endettement. Il est toutefois envisageable d’être un peu au-dessus de cette limite. En plus de ce financement, le propriétaire doit faire face à des frais supplémentaires, à commencer par les charges. Par exemple, pour un appartement de deux pièces parisien, on peut estimer ces frais à 150 euros mensuels. S’ajoutent à cela les impôts locaux. M. ALLILI/SIPA Une simulation pour se faire une idée des possibilités Il existe sur les sites des banques des simulateurs très pratiques qui permettent d’avoir une idée du montant auquel on peut prétendre. Il faudra pour cela renseigner le prix du bien, ses revenus mensuels ainsi que le montant de son apport. Il est recommandé de tester sur plusieurs durées  : 15, 20 et 25 ans. Certains sites peuvent même donner un taux, mais ce dernier peut être affiné avec un conseiller. La concurrence pour obtenir des conditions optimales Ensuite, la démarche la plus judicieuse est de commencer par son propre banquier. Ce dernier soumettra une offre de prêt que l’on pourra alors comparer avec la concurrence. Il est également possible de négocier certains points comme les frais de dossier ou bien les pénalités pour remboursement anticipé. Enfin, ceux qui souhaitent gagner du temps peuvent toujours confier la recherche d’un prêt à un courtier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :